Appendice XXV. La nature trinitisée de dieu l’absolu

   
   Red Jesus Text: Activé | Désactivé    Numéros de Paragraphe: Activé | Désactivé
ImprimerImprimer

APPENDICE XXV

LA NATURE TRINITISÉE DE DIEU L’ABSOLU

La Trinitisation de l’Absolu

La nature de Dieu l’Absolu

La croissance personnelle de l’absolu - limité

Croissance en déité de l’absolu - limité

La trinitisation éventuelle de Dieu l’Absolu pourrait être un évènement constituant la plus grande éruption de pouvoir créatif depuis l’aurore de l’éternité et la personnalisation de l’Esprit Infini. L’apparition de l’Esprit Infini est associée à la naissance de l’univers central d’éternité et le commencement du premier âge de l’univers . L’apparition de Dieu l’Absolu peut être associée au commencement de l’univers périphérique d’infinité et à l’aurore de l’âge final de l’univers.

§1. LA TRINITISATION DE L’ABSOLU

Il y a longtemps, « à l’aurore de l’éternité », lorsque le Père Universel et le Fils Éternel se joignirent dans l’acte originel de trinitisation, la personnalité qui résulta de leur action fut l’Esprit Infini, le coordonné et l’égal du Père-Fils. Lorsque le Père se joignit avec le Fils dans cette action, il semble qu’ils aient fonctionné d’une façon totale et illimitée, et l’Esprit apparut comme un être infini — l’égal en déité des deux partenaires infinis trinitisants (90.6) 8:1.2.

Les fascicules nous informent que les résultats de trinitisation dépendront de la mesure dans laquelle les partenaires trinitisants pourront mobiliser les potentiels concernés (146.1) 13:1.12 ; en d’autres termes, quelle sera l’étendue, la limite, de leur portée ?

Nous savons que ni le Suprême ni l’Ultime ne sont infinis ; tous deux sont des « déités dérivées » (15.9) 0:12.3. Elles sont néanmoins des déités toutes-puissantes et omnipotentes. Elles ont personnalisé en pouvoir, dans leurs natures émergentes, la totalité du potentiel expérientiel des niveaux finis et absonites de réalité dans le maitre univers entier. Et cela signifie tout : personnel et autre-que-personnel, spirituel et autre-que-spirituel – toutes les valeurs et significations du maitre univers sont englobées dans la synthèse personnalité-pouvoir (1303.8) 118:9.7; (1171.3-4) 106:8.10-11 ; (1167.3) 106:5.2 ; appendice XXII, §5). Ces deux déités expérientielles ont incorporé (unifié) tout ce pouvoir expérientiel acquis, avec la dotation originelle de l’esprit et de la personnalité qui étaient originellement dispensés sur elles par la Trinité du Paradis (1264.1) 115:4.2.

On nous dit que ces deux déités expérientielles sont subinfinies (13.3) 0:9.5, mais nous en avons déduit que les deux seront post-ultime en statut et feront probablement même l’expérience d’une croissance supplémentaire, qui leur permettra de s’engager dans « des relations coabsolues » dans la deuxième Trinité expérientielle (1292.4) 117:7.10; appendice XIX, §3). Nous savons que les conséquences de leur union trinitisante devraient être subinfinies, mais il semblerait que de telles conséquences seraient certainement plus que post-ultime et pourraient probablement être plus que coabsolues. Pas plus que coabsolues au sens d’être absolues sans limites, mais plus que coabsolues au sens de non diminuées en qualité de réalité . Les limitations seraient probablement quantitatives plutôt que qualitatives. Nous pourrions désigner un tel concept par le nom « d’Absolu-dans-les-limites ». Un nom plus facile à utiliser serait « l’Absolu-Limité ».

Nous savons que l’Esprit Infini est considéré comme la « conséquence surajoutée » de l’union Père-Fils (110.3) 10:2.5. Il est donc probable que la trinitisation de Dieu l’Absolu aurait pour résultat l’apparition d’un être, dont le statut serait surajouté à la somme estimable des attributs du Suprême et de l’Ultime, et même du Suprême-Ultime.

En comparant les deux grands épisodes de la trinitisation de la déité, nous devrions prendre soin de noter qu’ils sont analogues mais non homologues. La trinitisation Suprême-Ultime n’est pas tellement un parallèle de trinitisation Père-Fils qu’une image inversée de cette action originelle. Le Père-Fils semble faire l’effort d ’intensifier l’expression de déité ; le Suprême-Ultime semble faire l’effort d ’étendre l’expression de déité. Le Père-Fils semble essayer « d’échapper à l’infinité » ; le Suprême-Ultime semble essayer d’y « entrer ».

§2. LA NATURE DE DIEU L’ABSOLU

En ce qui concerne son origine, l’expression trinitisée de Dieu l’Absolu maintient une relation avec le Suprême-Ultime similaire à celle maintenue par Dieu l’Esprit avec le Père-Fils. Dieu le Fils est la personnalité existentielle-absolue au sens de non-qualifié (79.1) 6:7.1 ; (1201.6) 109:7.5 ; Dieu l’Absolu semblerait être la personnalité expérientielle-absolue, mais seulement au sens de qualifié – en un sens limité. Dieu l’Esprit est la conséquence surajoutée de l’union trinitisante du Père-Fils (110.3) 10:2.5 ; Dieu l’Absolu semblerait être le résultat surajouté de l’union trinitisante du Suprême-Ultime. En nature, Dieu l’Absolu est quelque chose qui ressemble au Fils ; en relation trinitaire, il ressemble plus à l’Esprit Infini. Etant existentiel, il ressemble aux deux ; étant expérientiel, il n’est ni l’un ni l’autre. Comme chacune des déités – existentielle ou expérientielle – Dieu l’Absolu est uniquement lui-même.

Dans notre étude de l’Absolu-Limité, nous devrions reconnaître que les affirmations des fascicules relatives à Dieu l’Absolu (13.4) 0:10.1 ont à voir avec une unification expérientielle parachevée et illimitée, et avec la personnalisation-pouvoir des trois Absolus – l’Absolu de Déité, l’Absolu Universel et l’Absolu Non Qualifié. Puisque nous considérons maintenant Dieu l’Absolu, nous l’étudions comme une unification subinfinie de ces trois Absolus. Il y a alors une très grande différence entre ces deux concepts : l’un est universel et illimité, infini ; l’autre n’est ni universel ni illimité, il est subinfini. Néanmoins, dans la qualité de divinité et la qualité de nature, la personnalisation trinitisée de Dieu l’Absolu n’a pas besoin d’être qualifiée, diluée.

Sans tenir compte des limitations quantitatives, nous pouvons encore penser à Dieu l’Absolu comme étant non diminué en qualité d’expression. Si tel est le cas, nous pouvons alors apprendre quelque chose au sujet de sa nature en examinant ce que les fascicules ont à dire à son sujet, s'il devait apparaître comme unification illimitée des Absolus (4.12) 0:2.18 ; (13.4) 0:10.1.

(a) Déité superpersonnelle transcendée. Dieu le Suprême émerge en tant que déité personnelle ; Dieu l’Ultime émerge en tant que déité superpersonnelle ; Dieu l’Absolu fait son apparition (trinitisée) en tant que déité plus que superpersonnelle. Sa nature transcende le superpersonnel exactement comme le superpersonnel transcende le personnel. Il exprime dans sa nature ces valeurs qui se trouvent au-delà des valeurs du superpersonnel.

(b) Super-créatif. Il serait être super-créatif en fonction. L’Ultime opère sur les niveaux créatifs finals ; tout être qui fonctionne sur un niveau post-ultime pourrait être postcréatif ou supercréatif en action.

(c) Unification des significations et des valeurs. L’expression parachevée (non limitée) de Dieu l’Absolu équivaudrait à « la réalisation expérientielle de la divinité absolue ». Ceci veut dire que les significations devraient être finalement unifiées, dans le sens absolu de ce mot. Cependant, il y a une question concernant l’unification des valeurs absolues. Pour réaliser ceci, l’AbsoluLimité devrait devenir « l’Absolu-Non-Limité », et, même alors, il y a une autre question qui se pose, puisque « …nous n’avons jamais été avisés que l’Absolu Qualifié soit l’équivalent de l’Infini » (13.4) 0:10.1.

(d) Expression finale de déité. L’Absolu-Limité s’unifie (essaye d’unifier), sur le troisième niveau d’expression de la déité, — le niveau absolu. L’Ultime s’unifie sur le deuxième niveau (l’absonite) (2.10) 0:1.10 et le Suprême s’unifie sur le premier niveau (le fini) (2.9) 0:1.9). Les fonctions de l’Absolu-Limité vont du personnel jusqu’aux frontières du non personnel, en passant par le superpersonnel. La déité ne peut parvenir à aucune personnalisation au-delà de Dieu l’Absolu ; au-delà de Dieu l’Absolu se trouve l’Absolu Non Qualifié – non personnel, extradivin et non déifié (4.12) 0:2.18.

Comme les fascicules le notent (13.5) 0:10.2, ces réalité s sont « très éloignées de l’actualisation expérientielle ». La recherche de Dieu l’Absolu est le but de tous les êtres plus qu’absonites (ibid.). Et, sans tenir compte du temps que cela prendra, nous embarquerons un jour pour cette recherche, parce que les finalitaires ont la dotation de personnalité et d’Ajusteur qui les qualifie pour la croissance post-ultime (appendice XX, §5). Les mortels ont un potentiel de destinée absolu en valeur (1169.3) 106:7.4.

§3. LA CROISSANCE PERSONNELLE DE L’ABSOLU - LIMITÉ

Dieu l’Absolu (tel que nous l’avons imaginé) émerge comme l’expression trinitisée de la volonté et du but unifiés du Suprême-Ultime. Il apparaît comme l’Absolu-Limité, une déité de nature d’être non-diluée, absolue, mais de fonction absolue incomplète en universalité. Il est, par son origine trinitisée, une actualisation expérientielle des potentiels existentiels. Mais, au moment de l’émergence trinitisée, il n’a pas eu l’opportunité de fonctionner d’une façon expérientielle ; il n’a pas encore participé personnellement à la synthèse personnalité-pouvoir. C’est après son émergence qu’il peut personnellement prendre l’initiative de la poursuite de sa propre croissance expérientielle.

(Nous sommes bien conscients du fait que Dieu l’Absolu est une superpersonne-transcendée. Mais c’est une expression peu commode à utiliser et nous nous référerons souvent à lui en tant que « personne », étant entendu que cette signification devrait être étendue.)

Considérons d’abord sa croissance « personnelle » ; ce concept est plus facile à traiter que ne l’est la conception de sa croissance en « déité ». À ce point de notre visualisation de ces évènements du lointain futur, nous pouvons nous représenter Dieu l’Absolu comme un être subinfini actualisé qui entretient une relation directe avec l’Absolu de Déité, avec les potentiels résiduels virtuellement non utilisés et non actualisés de l’Absolu de Déité – potentiels qui étaient au-delà de la portée trinitisante du Suprême-Ultime. De tels potentiels non utilisés pourraient être imaginés comme étant extérieurs à Dieu l’Absolu ; et c’est par rapport à ces potentiels (non actualisés) que Dieu l’Absolu pourrait commencer, et continuer, sa croissance expérientielle. Cette croissance consisterait probablement en une tentative d’englober de plus en plus des potentiels extérieurs de l’Absolu de Déité. Nous ne croyons pas que cette croissance puisse jamais se terminer, parce que nous ne pouvons concevoir qu’elle puisse jamais englober la totalité du potentiel d’infinité de l’Absolu de Déité.

Nous savons que la Trinité du Paradis active existentiellement le potentiel de l’Absolu de Déité (116.4-5) 10:8.3-4. Nous imaginons que Dieu l’Absolu, à ce stade de développement limité mais croissant, aurait une aptitude certaine (bien que limitée) à activer l’Absolu de Déité. Nous pensons qu’il le fera expérientiellement, à la fois en tant que personne et dans le sens de déité, en tant que partie du deuxième niveau de la Trinité des Trinités. Cette aptitude à activer certains des potentiels non émergés de l’Absolu de Déité est quelque chose qui pourrait croître éternellement sans jamais se parachever. Ceci constitue la fonction d’une Trinité expérientielle et d’une déité expérientielle (— existentielle) travaillant comme coordonnées (limitées) de la Trinité du Paradis originelle et existentielle.

§4. CROISSANCE EN DÉITÉ DE L’ABSOLU - LIMITÉ

Le concept de la croissance personnelle de Dieu l’Absolu est simple comparé au concept de sa croissance en déité. Ce concept de sa croissance en déité implique les trois Absolus.

On nous dit que l’émergence des déités expérientielles implique une unification des aspects impersonnels et non personnels de la réalité universelle avec les aspects personnels et spirituels des natures de ces déités (1167.3) 106:5.2. Cette unification se complète sur le niveau fini avec la personnalisation-pouvoir (l’émergence) de l’Être Suprême (appendice XXII, §5). Une telle unification devient complète sur le niveau transcendantal avec la personnalisation-pouvoir (l’émergence) de l’Ultime (appendice XXII, §9). Une telle unification de personnalité-pouvoir continuera probablement dans la croissance expérientielle de Dieu l’Absolu, en dépit du fait que nous l’imaginons (à ce moment, dans notre pensée) comme une déité « émergée ». Dieu l’Absolu émerge en tant que personnalisation trinitisée ; c’est tout à fait différent de l’émergence de la déité expérientielle en tant que résultat de personnalisation-pouvoir.

La croissance de l’Absolu-Limité, après son émergence, semblerait impliquer le stade final de synthèse personnalité-pouvoir (appendice XXII, §10). C’est la synthèse personnalité-pouvoir sur le niveau absolu. Une telle synthèse constitue la tentative pour unifier les trois Absolus expérientiellement. C’est le même objectif que celui de la deuxième Trinité expérientielle, et cette trinité ne peut accomplir son unification (appendice XIX, §6). De même, la troisièmeTrinité expérientielle a le même objectif, et cette trinité interne ne peut accomplir son unification (appendice XXIV, §2). La Trinité des Trinités a un objectif identique, et même cette trinité triple ne peut accomplir son unification finale (appendice XXIII, §6). Il n’est tout simplement pas possible d’épuiser l’infinité quantitative (1168.6) 106:7.1. Ici encore, nous rencontrons la Barrière de l’Infinité et l’Impasse des Absolus.

L’Absolu-Limité continuera à croître, encore et encore. Il y aura coopération avec la Trinité Absolue, la trinité qui ne peut ni s’unifier ni pouvoir-personnaliser ce même Dieu l’Absolu qui coopère avec cette « trinité ancestrale » non unifiée. Il y aura une croissance sans fin en unification trinitaire sur le deuxième niveau de la Trinité des Trinités. Il y aura des aventures de coopération entre Dieu l’Absolu, le Suprême, l’Ultime et le Suprême-Ultime dans l’immensité impensable du cosmos infini : Il y aura des Aventures dans des régions si éloignées que le maitre univers entier sera tellement réduit en perspective qu'il sera considéré comme l’univers nucléaire, le « noyau de la création » ; et les êtres du quatrième niveau d’espace seront considérés avec les havoniens comme « les gens des univers intérieurs ».

Cependant, ce n’est pas une impasse. C’est une situation dynamique de croissance sans fin ! La réalité croissante de Dieu l’Absolu est expérientielle, donc on peut en faire l’expérience. Une personnalisation subinfinie (incomplète) de Dieu l’Absolu fournira encore une avenue d’approche expérientielle à la connaissance du Père-en-tant-qu’absolu. Nous croyons vraiment que la connaissance actuelle qualitative du Père-en-tant-qu’absolu sera expérientiellement accessible. Mais non la connaissance universelle quantitative, seulement une expansion à jamais croissante de la connaissance à jamais limitée. Et, si cette limitation devait cesser, l’expansion (la croissance) cesserait aussi.

Foundation Info

ImprimerImprimer

Urantia Foundation, 533 W. Diversey Parkway, Chicago, IL 60614, USA
Téléphone: (numéro vert depuis les Etats-Unis et le Canada) 1-888-URANTIA
Téléphone: (hors des Etats-Unis et du Canada) +1-773-525-3319
© Urantia Foundation. Tous droits réservés