Appendice XXII. Synthèses de personnalité-pouvoir

   
   Red Jesus Text: Activé | Désactivé    Numéros de Paragraphe: Activé | Désactivé
ImprimerImprimer

APPENDICE XXII

SYNTHÈSE POUVOIR – PERSONNALITÉ

Définition des termes : personnalité et pouvoir

Pourquoi la synthèse pouvoir - personnalité a-t-elle lieu ?

Le défi de la synthèse pouvoir - personnalité

Pourquoi cela arrive-t-il sur trois niveaux ?

Synthèse finie de personnalité - pouvoir

Enrichissement de la réalité expérientielle grâce à la divinité du paradis

Le niveau absonite : le statut pré - suprême

Le niveau absonite : statut post - suprême

Le niveau absonite : synthèse personnalité - pouvoir.

Synthèse personnalité - pouvoir sur le niveau absolu.

Maintes et maintes fois, les fascicules font référence à “ la synthèse pouvoir-personnalité ”, ou à “ l’unification pouvoir-personnalité ”, ou au “ pouvoir se personnalisant ”. C’est un processus utilisé pour rassembler le pouvoir et la personnalité. Cela semble être l’un des principes de base qui gouverne la croissance évolutionnaire et expérientielle dans le maitre univers, et qui concerne les déités expérientielles. C’est le but de cet appendice que d’examiner ce principe en détail.

§1. DÉFINITION DES TERMES : PERSONNALITÉ ET POUVOIR

Qu’est-ce qui est exactement rassemblé dans le processus de synthèse pouvoir-personnalité ? Il nous faut des définitions soigneuses avant de commencer à examiner ce sujet. Et, ici, nous ne serons pas aidés par le dictionnaire, puisque les fascicules attachent leurs propres significations aux mots “ pouvoir ” et “ personnalité ”.

La signification du mot “ personnalité ”. La définition (ou , dans ce cas, la description) du mot “ personnalité ” est suggérée par les citations suivantes :

(70.4) 5:6.1. La Personnalité est un mystère impénétré.

(29.3) 1:5.13. Elle est beaucoup plus qu’un des attributs de Dieu ; elle “ est la révélation de Dieu ”.

(28.4) 1:5.4. “ Dieu est personnalité ”.

(58.7) 4:4.2. “ Dieu a de la volonté – il est volonté ”.

(58.9) 4:4.4. “…l’infinité de volonté n’appartient qu’à lui seul ”.

(1153.2) 105:1.5. La personnalité (au moins la prépersonnalité) est une des bases minimales requises en relation avec l’exploration historique de l’éternité passée. Même au “… moment hypothétique statique de l’éternité…, il nous faut admettre que la possibilité de volonté autonome existe ”.

En ce qui concerne la personnalité subabsolue :

(1227.11-14) 112:2.2-5. (a) La matière est subordonnée, le mental est coor donné et l’esprit est potentiellement directeur.

(1225.5) 112:0.5. (b) Elle est relativement libre “…des entraves des causes antécédentes. Elle est relativement créative ou cocréative ”.

(1225.7) 112:0.7. (c) Elle est dépourvue d’identité, mais elle peut “…unifier l’identité de tout système énergétique vivant ”.

Nous en déduisons : la Personnalité se distingue nettement des trois énergies – l’esprit, le mental et la matière. La réalité de ces trois énergies peut être exprimée à la fois en termes de qualité et de quantité. La réalité de personnalité peut être exprimée uniquement en termes de qualité. Ceci est particulièrement bien illustré dans l’estimation concernant les quatre circuits de gravité absolue (131.4) 12:3.1. L’action de la gravité dans les domaines de la matière, du mental et de l’esprit peut être calculée – mais le calcul du circuit de gravité du Père, la gravité de personnalité, “ est incalculable ”.

Voici une illustration : pensez à la couleur “ rouge ”. Nous pouvons l’imaginer comme une réalité abstraite – rouge, seule ou isolée. Mais ce n’est pas une réalité actuelle ; ce n’est qu’un concept abstrait. Personne n’a vu réellement la couleur rouge – en tant que telle, et isolée. Nous voyons toujours quelque chose qui est rouge. Nous ne percevons pas non plus la personnalité comme une réalité isolée. Nous connaissons toujours quelqu’un qui est une personne. Mais la couleur “ rouge ” déterminera complètement la nuance de l’objet qu’elle colore, et la personnalité pénétrera de même – dominera – l’ensemble de l’être qui sert de véhicule de vie à la personnalité unifiante.

La signification du mot “ pouvoir ”. Les fascicules reconnaissent qu’ils ne peuvent pas suivre les définitions de la langue anglaise donnée aux mots – pouvoir, énergie et force (9.4) 0:6.2. Les fascicules définissent l’usage de ces mots comme suit :

(11.4) 0:7.10. La mobilisation du pouvoir, par rapport au Suprême, est décrite comme une mobilisation ascendante et une unification consolidée de la réalité totale finie.

(505.2) 44:5.5. L’expression “ réalité totale finie ” inclut les trois énergies physique, mentale et spirituelle. Le Suprême est l’unification expérientielle de toute la divinité dans le grand univers.

(11.3) 0:7.9. Le Suprême est la synthèse “ du pouvoir expérientiel et de la personnalité d’esprit ”.

(9.4) 0:6.2 Le pouvoir signifie aussi la souveraineté.

Dans les royaumes physiques, le mot “ pouvoir ” (comme dans la phrase, “ pouvoir universel ”) est appliqué à ce stade d’évolution de l’énergie dans lequel l’énergie émergente est devenue sujette au contrôle intelligent du Septuple et du Suprême. (470.5) 42:2.14 Concernant le mental et l’esprit, nous devrions raisonner par analogie : le mental émergent et l’esprit émergent (l’esprit émergeant de l’Absolu de Déité) auraient aussi leurs stades de développement arrivés à maturité qui seraient analogues “ au pouvoir universel ”. Ces trois énergies, lorsqu’elles sont contrôlées par les Créateurs Suprêmes, et intégrées dans le Tout-Puissant, sembleraient représenter le pouvoir – le pouvoir souverain du Tout-Puissant Suprême – dans le plein sens du terme (1271.5) 116:4.1 ; (1273.5) 116:5.1.

§2. POURQUOI LA SYNTHÈSE POUVOIR - PERSONNALITÉ A-T-ELLE LIEU ?

Y a-t-il une raison de base, ou un besoin, rattachée au processus d’unification pouvoir-personnalité ? Y a-t-il quelque chose dans la nature de Dieu, ou dans les relations que Dieu a établies, qui rende ce processus inhérent par nature et divinement inévitable ? Avec cette question en tête, examinons la nature de Dieu, revoyons la manière dont il a exprimé sa nature en diversité ; considérons ensuite comment il a coordonné cette diversité par des techniques existentielles. Pour arriver à cela, il sera nécessaire de considérer ce qui suit :

(a) L’unité absolue de la nature de Dieu.

(b) L’expression duelle de la nature de Dieu dans l’actualité.

(c) La coordination fonctionnelle de la réalité actuelle.

(d) Une comparaison contrastée des actuels et potentiels.

Après avoir étudié ce qui est arrivé existentiellement, nous devrions continuer en considérant les répercussions et les conséquences expérientielles de ces transactions existentielles.

(a) L’unité absolue de la nature de Dieu.

(58.6) 4:4.1. Dieu est défini comme “…énergie intentionnelle (esprit créatif ) et volonté absolue…”.

(638.2-3) 56:1.4-5. Dieu ne pourrait pas être duel en nature, physiquement et spirituelment, parce que Dieu “est absolument unifié”. La pure énergie et le pur esprit convergent tous deux dans sa personne et, là, ils sont un.

Nous commençons avec l’absoluité de l’unité de Dieu. En lui, il n’y a rien de tel qu’énergie spirituelle et énergie non spirituelle. A ce point, nous pensons à un niveau conceptuel qui est ancestral et qui précède à la fois l’esprit du Paradis et la monota du Paradis.

(b) L’expression duelle de la nature de Dieu dans l’actualité.

(127.1) 11:9.3. Quand le Père donne expression au Fils Originel, la répercussion de cet acte est l’apparition de l’Ile du Paradis. Dieu projette ainsi la réalité actuelle dans deux directions : le personnel-spirituel par opposition au non-personnel-non-spirituel, le Fils par opposition au Paradis.

(471.3-4) 42:2.19-20. L’énergie de l’Ile du Paradis est appelée monota ; c’est l’expression non spirituelle de l’énergie du Père. L’énergie spirituelle du Fils Éternel est la révélation spirituelle de l’énergie du Père. Au Paradis, ces deux énergies sont apparemment identiques en nature ; elles ne se distinguent que par leur nom – l’esprit du Paradis et la monota du Paradis.

(1181.6) 107:5.3. Le Fils Éternel (comme le Père) est doté d’un prémental. Les deux ont un mental, et leur faculté mentale est quelque chose qui est l’ancêtre du mental de l’Esprit Infini.

(120.1) 11:2.9. Le Paradis n’est ni vivant ni mort ; il est composé d’absolutum, et c’est l’expression primordiale non spirituelle de la nature de Dieu.

(127.2) 11:9.4. Le Paradis est, d’une certaine façon, doté d’un mental, mais il n’est pas conscient dans le sens où nous pourrions “…comprendre ce terme ”.

(328.7) 29:4.40. Les machines vivantes peuvent avoir une intelligence en l’absence de tout

(328.7) 29:4.40. esprit, même si elles sont dépourvues de tout pouvoir de choix.

L’identité, la similitude absolue de la monota et de l’esprit au Paradis, est une révélation de l’unité absolue, dans la nature de Dieu, de ce qui devient énergie spirituelle dans le Fils et énergie non spirituelle dans l’Ile éternelle. Il y a une conscience ( une faculté mentale) qui précède l’apparition de l’Acteur Conjoint, mais il n’y a pas encore de mental actuel.

(c) La coordination fonctionnelle de la réalité actuelle.

(127.1) 11:9.3. La tension apparaît quand l’unité originelle de la réalité est projetée, en tant qu’actualité, dans deux directions : dans le Fils Éternel et dans l’Ile éternelle. Et , en présence de cette tension, le Père et le Fils, conjointement, ont alors une volonté d’action ; cela donne expression à l’Esprit et à l’univers central.

(90.7) 8:1.3 ; 91,0. Avec l’apparition de l’Esprit Infini, “…le cycle de l’éternité est établi. La Trinité est existante ”.

(98.4) 9:0.4. L’Acteur Conjoint réagit aux réalité s à la fois matérielles et spirituelles.

(101.6-7) 9:3.6-7. Il agit personnellement au nom du Père et du Fils. Il n’est pas génétiquement apparenté au Paradis, mais il active bel et bien l’Ile centrale.

(103.2) 9:5.4. L’Acteur Conjoint est la source du mental.

(15.7) 0:12.1. Ce fut par la volonté et le choix de Dieu que le matériel ( le Paradis) et le spirituel (le Fils) purent être coordonnés par le mental.

(7.11) 0:4.13. Le Paradis est unique et isolé. “ Le Paradis ne représente rien et rien ne représente le Paradis. ”

Ces affirmations demanderont une analyse très soigneuse. Cette analyse devrait considérer soigneusement ce qui n’arriva pas, aussi bien que ce qui arriva. Considérez donc ce qui suit :

Coordination de la matière et de l’esprit par le mental. L’actualité absolue du Fils et du Paradis (le personnel-spirituel par opposition au non-personnel-non-spirituel) fut coordonnée par le mental. Le mental apparut comme une actualité absolue avec l’apparition de l’Acteur Conjoint, source du mental.

Une coordination, mais pas une synthèse. L’Acteur Conjoint fonctionne de façon à produire une coordination du Fils Éternel et de l’Ile du Paradis ; ce n’est pas une synthèse. C’est une fonction coordinatrice du mental par rapport à l’esprit et à la matière. Cette fonction est entièrement différente d’une synthèse – comme l’unification complète de l’Absolu de Déité et de l’Absolu Non Qualifié par l’Absolu univers el. La synthèse des Absolus est si complète qu’il est dit : “ dans l’infinité, ils sont UN ” (15.5) 0:11.15.

Thèse sur thèse. Dieu ne synthétise pas toute la réalité actuelle. Au lieu de faire cela, il commence par répéter la thèse de déité. (Et nous suggérons que cette action n’aurait pas pu être prévue à ce moment.) L’Acteur Conjoint est une nouvelle thèse, une nouvelle expression du partenariat Père-Fils. En effet, Dieu surimpose ainsi thèse sur thèse. (Et nous suggérons encore une fois que ceci est un choix imprévisible du libre arbitre de Dieu). Lui-même est la préthèse de déité ; le Fils est la thèse non qualifiée de déité ; l’Esprit est la thèse conjointe de déité ; la Trinité est la thèse indivise de déité. Cette surimposition de thèse sur thèse ne semble pas résoudre une tension ; elle semble plutôt être une augmentation de tension – tension entre le déifié et le non-déifié, entre le personnel et le nonpersonnel, entre la matière et l’esprit.

L’isolement de l’Ile du Paradis. Le Paradis reste isolé. Cet isolement de la source de toute réalité matérielle constitue ainsi un défi potentiel aux déités expérientielles ultérieures, aux trinités, aux créateurs et aux créatures.

Unification existentielle du pouvoir-personnalité. L’union en déité du Père-Fils, dans l’Acteur Conjoint et en tant qu’Acteur Conjoint, fournit la coordination existentielle de pouvoir et de personnalité par l’action du mental. L’Acteur Conjoint fonctionne dans tous les domaines d’énergie – physique, mental et spirituel (99.3) 9:1.4 — et même dans la dotation de personnalité (106.8) 9:8.11.

En résumé : dans cette analyse, nous n’avons pas observé qu’il y eut une synthèse du Fils Éternel et de l’Ile du Paradis. Le Paradis reste isolé. Ce qui arriva fut l’apparition d’une triple thèse de déité, culminant dans la thèse existentielle finale de la déité indivise – la Trinité du Paradis. La Déité actuelle est unie et unifiée ; le Paradis (qui est non-déité) ne l’est pas ; il est isolé.

(d) Une comparaison contrastée des actuels et des potentiels.

(13.6) 0:11.1. Le Père s’exprime (en tant qu’actualité) dans le Fils et dans l’Esprit, dans le Paradis et dans Havona. Mais il ne s’exprime pas de cette façon en dehors de Havona. Sa présence extra-havonienne est cachée dans les “ potentiels de l’infinité ”. Il demeure “…caché dans l’espace chez l’Absolu Non Qualifié et divinement enseveli dans l’Absolu de Déité… ”.

(116.5) 10:8.4 ; (13.4) 0:10.1. L’Absolu de Déité est “…le potentiel prépersonnel et existentiel de la Déité totale. ” L’Absolu de Déité contient le potentiel de la réalisation expérientielle de la divinité absolue.

(14.5) 0:11.7. “ L’Absolu Non Qualifié est non personnel, extra-divin et non déifié.”

Observation : Jusqu’à présent, c’est un bon parallèle à l’histoire de l’expression de la nature de Dieu dans l’actualité. Nous trouvons encore deux expressions primaires qui sont exactement opposées : l’une est une réalité de déité, l’autre est une réalité de non-déité.

(13.6) 0:11.1 ; (15.5) 0:11.15. Les deux Absolus (de déité et de non-déité) ne font plus qu’un en présence de l’Absolu univers el, “l’unité-infinité non révélée du Père du Paradis ”. “ Sur les niveaux subinfinis ”, il y a trois absolus, “ mais, dans l’infinité, ils sont UN ”.

Les deux histoires de l’expression de la nature de Dieu – dans l’actualité et dans la potentialité – évoluent parallèlement au départ, mais le parallèle s’arrête lorsque nous arrivons au point de l’unification de l’expression déifiée-spirituelle avec l’expression opposée qui est non déifiée et non spirituelle. L’unification ou synthèse est parfaite et complète en ce qui concerne les trois Absolus de Potentialité ; une telle unification n’est même pas suggérée en ce qui concerne les trois Absolus d’Actualité. Le Paradis reste unique et isolé. Ce qui a lieu n’est pas une union de toute la réalité actuelle, mais une union de toute la réalité de déité actuelle dans la Trinité du Paradis. Le problème de l’unification de la réalité totale actuelle semble être un problème qui a été projeté pour être résolu par la déité expérientielle – Dieu le Suprême, Dieu l’Ultime et Dieu l’Absolu.

Nous pensons que c’est l’arrière-plan dans l’éternité du défi post-havonien de la synthèse pouvoir-personnalité.

§3. LE DÉFI DE LA SYNTHÈSE POUVOIR - PERSONNALITÉ

La révélation de Dieu ne peut jamais être complète. Elle pourrait devenir finale uniquement si toute capacité extra-havonienne pouvait s’épuiser expérientiellement en devenant réelle – uniquement si tous les potentiels pouvaient émerger en tant qu’actuels. Ceci signifierait que trois objectifs devraient être atteints :

(a) La manifestation physique de Dieu devrait devenir expérientiellement infinie. Ceci demanderait l’épuisement final de la capacité de donner naissance à “ la matière dont sont faites les nébuleuses ” (puissance d’espace) dans l’Absolu Non Qualifié (126.4) 11:8.8. Cela signifierait le parachèvement actuel, la matérialisation totale, d’une création infinie. Mais on nous dit que l’Absolu Non Qualifié est sans limites (49.6) 3:4.2.

(b) La manifestation personnelle de Dieu devrait devenir expérientiellement infinie. Ceci requerrait l’émergence expérientielle parachevée de l’Absolu de Déité. L’Absolu de Déité (Potentiel et Existentiel). devrait émerger complètement (s’actualiser expérientiellement) en tant que Dieu l’Absolu. Cela devrait être l’équivalent expérientiel du Fils Éternel existentiel. Le Fils Éternel est la personne existentielle absolue ; la pleine émergence de Dieu l’Absolu en ferait la personne expérientielle absolue. Ceci signifierait la réalisation expérientielle de la divinité absolue (13.4) 0:10.1.

(c) Unification. L’Absolu Non Qualifié, tel qu’il est exprimé dans la création expérientielle infinie, et Dieu l’Absolu, en tant que déité expérientielle et actuelle, devraient être complètement et expérientiellement unifiés.

L’épuisement expérientiel des potentiels des trois Absolus sans limites est impensable ! Mais, si nous regardons leur relation existentielle, nous découvrons que les trois Absolus sont déjà un ; ils sont unifiés dans l’Absolu Universel et par l’Absolu univers el. Dieu est existentiel dans l’éternité et il a ainsi une “ conscience de soi existentielle de l’infinité ”. Mais cela demandera une autre éternité pour atteindre la propre réalisation expérientielle de ce qui est contenu dans les réservoirs sans limites des trois Absolus. (Les cinq paragraphes précédents sont une analyse de la page 645, paragraphes trois à cinq des fascicules 56:9.9-11).

Nous observons qu’en unifiant les Absolus (15.5) 0:11.15, l’Absolu Universel accomplit existentiellement quelque chose que la deuxième Trinité expérientielle ne peut pas faire expérientiellement (16.4) 0:12.7 et que même la Trinité des Trinités pourrait être incapable d’accomplir dans le sens universel (1172.2) 106:8.17. Cette trinité triple n’est pas complètement expérientielle – elle est en réalité une trinité existentielle-expérientielle parce qu’elle inclut la Trinité du Paradis (1171.5) 106:8.12.

L’unification expérientielle des trois Absolus serait la synthèse pouvoir-personnalité finale et universelle. Cela semble être impossible sur les niveaux absolus. Mais ce n’est pas impossible sur les niveaux subabsolus – sur les niveaux finis de suprématie et sur les niveaux absonites d’ultimité. Sur ces niveaux, il est possible de personnaliser en pouvoir le total fini et, ensuite, de personnaliser en pouvoir le total absonite.

§4. POURQUOI CELA ARRIVE-T-IL SUR TROIS NIVEAUX ?

Nous avons vu, à partir des définitions de personnalité et de pouvoir, que leur synthèse a lieu grâce à l’unification de l’énergie organisée (physique, mentale et spirituelle) avec la personnalité. Nous avons noté que la personnalité ne se manifeste jamais par elle-même, et nous trouverons que la nature des personnalisations de déité qui participent à ces transactions est toujours personnalité d’esprit. Nous découvrirons que cette unification de pouvoir et de personnalité a lieu sur trois niveaux – absolu, absonite et fini.

La réalité Originelle est éternellement présente sur les niveaux existentiels et absolus ; et des dispositions furent prises pour “…deux niveaux subabsolus et évolutionnaires de manifestations personnalité-pouvoir dans le maitre univers. ” (15.7) 0:11.17 Au même moment, nous devrions reconnaître que la Trinité du Paradis “ est existentielle en actualité ” (15.8) 0:11.18, mais, en fonction, “ tous les potentiels sont expérientiels ” (ibid.). La Trinité, dès le début, a un potentiel de fonction sur trois niveaux (1171.2) 106:8.9 :

(a) Fonctions finies. Lorsque la Trinité agit par rapport au niveau fini de réalité , on l’appelle Trinité de Suprématie (113.5) 10:4.11.

(b) Fonctions absonites. Lorsque la Trinité agit par rapport au niveau absonite de réalité , on l’appelle Trinité d’Ultimité (116.3) 10:8.2.

(c) Fonctions absolues. Lorsque la Trinité fonctionne dans le sens absolu, cette action est l’action de la Déité totale, l’activation de l’Absolu de Déité (116.4-5) 10:8.3-4.

Maintenant, nous devrions nous souvenir précisément que ces actions de la part de la Trinité du Paradis sont expérientielles en potentiel. La Trinité est existentielle en fait, mais ses potentiels sont expérientiels. C’est pourquoi il y a trois déités potentielles expérientielles – une déité Suprême, une déité Ultime et une déité Absolue.

Ces trois déités expérientielles se personnalisent sur leurs niveaux respectifs puisque la Trinité du Paradis fonctionne originellement sur ces niveaux, et parce que de telles fonctions sont expérientielles en potentiel. Nous pouvons encore résumer ceci, à partir d’une autre perspective :

(a) Dieu le Suprême. La première déité expérientielle personnalise le pouvoir “…sur le premier…niveau de révélation de Déité unifiante…” (4.10) 0:2.16.

(b) Dieu l’Ultime. La deuxième déité expérientielle personnalise le pouvoir sur “ le deuxième niveau expérientiel de manifestation de Déité unifiante ” (4.11) 0:2.17.

(c) Dieu l’Absolu. La troisième déité expérientielle personnalise le pouvoir sur “ le troisième niveau d’expression et d’expansion de Déité unifiante ” (4.12) 0:2.18.

Ignorons, pour le moment, Dieu l’Absolu et considérons les deux déités expérientielles qui personnalisent le pouvoir sur les niveaux subabsolus – le Suprême et l’Ultime. Leur apparition sur ces deux niveaux rend inévitable la formation de deux trinités expérientielles (15.7) 0:12.1. La corrélation de la somme totale de toutes les activités de divinité sur le niveau fini personnalise le pouvoir en Dieu le Suprême et s’unifie impersonnellement dans la première Trinité expérientielle – la Trinité Ultime. De même, la corrélation de la somme totale de toutes les activités de divinité sur le niveau absonite personnalise le pouvoir en Dieu l’Ultime et s’unifie impersonnellement dans la Seconde Trinité expérientielle – la Trinité Absolue.

On nous dit qu’une trinité cherche toujours à englober toutes les réalité s possibles de déité (16.1) 0:12.4, et que ces réalité s de déité cherchent toujours le parachèvement de leur propre réalisation dans la personnalisation (ibid.). Les déités expérientielles sont donc certaines de se factualiser parce qu’elles sont potentielles dans la Trinité du Paradis (ibid.) ; et les trinités expérientielles sont certaines d’apparaître en raison de l’évolution des déités expérientielles. Cela semble être en quelque sorte une réaction en chaîne.

Les déités expérientielles peuvent être potentielles dans la Trinité du Paradis, mais leur émergence actuelle sur la scène d’action cosmique dépend de deux choses :

(a) Leurs propres efforts, “…Leur propre fonctionnement expérientiel dans les univers de pouvoir et de personnalité …” (16.1) 0:12.4 et

(b) Les accomplissements des “ Créateurs et des Trinités postérieurs à Havona ” (ibid.).

SOMMAIRE (IV) :

UNE PRÉSENTATION FONCTIONNELLE DE DIEU LE SEPTUPLE

Dieu le Septuple Un regroupement sur trois niveaux de Dieu le Septuple.
1. Les fils Créateurs
2. Les Anciens des Jours
3. Les maitres esprits
Les Créateurs Suprêmes sont composés de ces trois groupes d’êtres (1270.1-9) 116:2.4-12. Ils sont les créateurs post-havoniens des univers du temps et de l’espace. Ils collaborent avec les déités et la Trinité du Paradis (11.3) 0:7.9 pour faire évoluer le pouvoir du Tout-Puissant, la phase-pouvoir convergente de l’Être Suprême (12.1) 0:8.10. C’est l’assise expérientielle pour la souveraineté émergente de l’Être Suprême dans les sept superunivers (1269.6) 116:2.2.
4. L’Être Suprême Le pouvoir Tout-Puissant est dérivé des actes couronnés de succès des Créateurs Suprêmes dans le temps et l’espace (12.1) 0:8.10. Il s’unifie avec la personne spirituelle du Suprême (11.1) 0:7.7, qui est dérivée de la Trinité du Paradis (12.1) 0:8.10. Cette unification a lieu grâce à l’action du Mental Suprême ( (1268.6) 116:1.1-2, qui est dérivé de l’esprit Infini (641.3) 56:6.2. Ceci a lieu sur le monde pilote du circuit extérieur de havona (ibid.).
5. L’esprit Infini
6. Le fils Éternel
7. Le Père Universel
La Déité Trine du Paradis est le nom qui est parfois utilisé pour désigner ce groupe (11.3) 0:7.9 qui est aussi parfois dénommé Trinité du Paradis. Il est vraisemblable que les Créateurs Suprêmes travaillent avec la déité du Paradis sous ses deux aspects, en tant que trois personnes et en tant que Trinité (199.5-6) 17:2.1-2 “ … L’union du pouvoir créatif des Créateurs Suprêmes et des potentiels créatifs de la Trinité est la source même de l’actualité de l’Être Suprême ” (ibid.).

Un sommaire de cette présentation se trouve dans les fascicules page (1270.1-11) 116:2.4-14

En étudiant les phénomènes de synthèse personnalité-pouvoir, nous constaterons que l’histoire est différente sur chacun des trois niveaux de réalité – le fini, l’absonite et l’absolu.

§5. SYNTHÈSE FINIE DE PERSONNALITÉ - POUVOIR

Il n’y a pas de Trinité expérientielle qui soit pré-Suprême. La première des déités évolutionnaires, l’Être Suprême, doit devenir membre de la première Trinité expérientielle (16.3) 0:12.6 ; et l’Être Suprême ne peut guère se former comme réalité factuelle avant d’avoir complété sa propre croissance. La trinité existentielle, la Trinité du Paradis, ne pourrait pas non plus s’unifier au point de rendre le Suprême expérientiel. La Trinité du Paradis n’est pas une Trinité expérientielle ; elle pourrait difficilement “ s’unifier ” parce qu’elle a toujours été unifiée absolument. Elle aurait éventuellement pu “existentialiser” l’Être Suprême, mais elle n’aurait jamais pu l’“expérientialiser”.

Ce que la Trinité du Paradis fit réellement, fut de produire la personne spirituelle de Dieu le Suprême (11.1) 0:7.7; (12.2) , et cette personne spirituelle est le point volitif focal de toute unification finie de personnalité-pouvoir.

Dieu le Septuple. L’Être Suprême émerge en tant que résultat des accomplissements évolutionnaires de Dieu le Septuple et en tant que résultat d’une collaboration réussie entre les Créateurs Suprêmes et les Déités du Paradis (11.5) 0:8.1 (§VIII). Cette relation est mise en évidence dans le sommaire n° III. Ce sommaire met l’accent sur les trois niveaux du Septuple :

(a) Les Créateurs Suprêmes – Les créateurs post-havoniens.

(b) L’Être Suprême – La première déité expérientielle.

(c) Les Déités du Paradis – Père, Fils et Esprit.

L’émergence évolutionnaire de l’Être Suprême a lieu en l’absence de l’unification de toute Trinité expérientielle ; il n’en existe aucune qui pourrait s’unifier. La croissance du Suprême est le résultat de l’interaction des trois niveaux de Dieu le Septuple. Intrinsèquement, une certaine unification a aussi lieu dans la Déité Septuple : le Corps des Créateurs Suprêmes accomplit une unification expérientielle qui en fait (au sens de déité unifiée) l’un des trois membres de la première Trinité expérientielle.

Pourquoi le pouvoir Tout-Puissant converge-t-il ? Quelle est la raison qui fait que, dans l’espace-temps, les actes et les efforts des créateurs de l’espacetemps se focalisent dans le pouvoir convergent du Tout-Puissant ? On nous dit qu’il y a deux “ unités ”, dans les créations de l’espace-temps, qui sont en interaction pour provoquer ce flot convergent de pouvoir expérientiel (641.2-3) 56:6.1-2. Elles sont présentées comme suit :

SOMMAIRE V.

UNE PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE LA DÉITE SEPTUPLE

Dieu le Septuple Les Contrôleurs Septuples
1. fils et esprits des univers 1. Les maitres Contrôleurs Physiques
2. Les Anciens des Jours 2. Les Centres de Pouvoir Suprêmes
3. Les Sept maitres esprits 3. Les directeurs de Pouvoir Suprêmes
4. L’etre Suprême 4. Le Tout Puissant Suprême
5. L’esprit Infini 5. Le dieu d’Action
6. Le fils Éternel 6. L’Ile du Paradis
7. Le Père Universel 7. La Source du Paradis
(voir  (1270.1-8) 116:2.5-12 (voir  (1273.6-12) 116:5.2-8

Un Aspect Possible du Mental de la Déité Septuple

(480.6) 42:10.3 1. Les maitres Contrôleurs Physiques mental pré-adjuvat
(401.5) 36:5.1 2. Les esprits mentaux Adjuvats mental animal et humain
(481.2) 42:10.5 3. Les esprits Créatifs, mental sur les niveaux de l’univers local
(191.4) 16:6.1 4. Les Sept maitres esprits, le mental cosmique
(5.13) 0:3.14 5. majeston, point focal de la factualisation du Mental Suprême
(102.2) 9:4.2 6. L’Acteur Conjoint, La Source
(1181.6) 107:5.3 7. du Mental Absolu Le Père-fils, l’ancêtre duel de la Source du Mental

(voir aussi, l’Appendice XII, § 1, Présente Constitution de dieu le Septuple, et §,2, Y a-t-il un Aspect mental de dieu le Septuple ?)

(a) L’unité de divinité. La divinité de dessein chez les Créateurs Suprêmes a pour résultat le “ potentiel de pouvoir unifiant” du Tout-Puissant. (Nous pouvons rappeler que le mot “ divinité ” est défini comme “…la qualité caractéristique unificatrice et coordinatrice de la Déité ” (3.3) 0:1.16.

(b) L’unité d’énergie impersonnelle de l’univers. C’est l’arrière-plan par rapport auquel la “ divinité de dessein ” crée une tension ; une tension qui ne peut être résolue que lorsque le pouvoir potentiel du Tout-Puissant s’unifie avec la personne spirituelle du Suprême.

Les facteurs de personnalité de Dieu le Suprême émanent de la Trinité du Paradis et s’unissent avec les prérogatives de pouvoir du Tout-Puissant se focalisant sur le monde-pilote du circuit extérieur de Havona. Cette unification a lieu grâce à la fonction du Mental Suprême (641.3) 56:6.2. La Déité Trine du Paradis évolue sous deux aspects de la Suprématie, et ces deux aspects s’unifient en pouvoir et personnalité sous la forme d’un seul Être Suprême. Ou, vu dans une autre perspective, Dieu le Septuple se personnalise en pouvoir dans l’Être Suprême (12.1) 0:8.10. Et, finalement, la personne spirituelle du Suprême est inséparable du pouvoir du Tout-Puissant (1167.3) 106.5.2.

Une expansion du concept de Dieu le Septuple. La croissance évolutionnaire du Suprême, telle que nous l’avons considérée jusqu’à maintenant, est relativement simple. Mais on nous fait soigneusement remarquer que Dieu le Septuple n’est pas une simple association :

(1160.15) 105:7.17. Dieu le Septuple offre une révélation de la divinité du Père aux créatures finies, “…mais il y a d’autres relations septuples de la Source-Centre Première qui ne concernent pas [le]… Dieu qui est esprit ”.

(1164.3) 106:1.4. La divinité personnelle et spirituelle de Dieu le Septuple est ce que l’homme trouve, mais il y a des phases autres-que-spirituelles et autres-que-personnelles du Septuple. Tous ces aspects du Septuple sont “…destinés à être unifiés dans le Suprême ”.

Quels sont ces aspects de la Déité Septuple qui sont autres-que-spirituels et autres-que-personnels ? (Voir le sommaire n° V : Une Présentation Générale de la Déité Septuple.) Nous connaissons les Contrôleurs Septuples (1273.6-12) 116:5.2-8, et nous avons spéculé quant à un possible “ aspect mental ” de la Déité Septuple (Voir appendice XII , §2).

Les prérogatives de pouvoir du Tout-Puissant dérivent des Fils Créateurs via les Maitres Esprits, des Contrôleurs Physiques via les Directeurs de Pouvoir, et les deux convergent dans la personne spirituelle du Suprême. Ils dérivent peutêtre aussi de l’étendue du ministère des créatures mentales dans les univers locaux jusqu’au ministère du mental cosmique dans les superunivers, et des Esprits Créatifs via les Maitres Esprits jusqu’à Majeston – qui est le point focal du Mental Suprême se factualisant (5.13) 0:3.14. Et il y a peutêtre aussi d’autres aspects de la Déité Septuple qui sont au-delà de ce que nous pouvons concevoir, mais qui convergent aussi dans la synthèse personnalité-pouvoir de la réalité totale finie (11.4) 0:7.10.

On nous rappelle que le Père est actuel dans le Fils, l’Esprit et le Paradis ; qu’il est potentiel dans les trois Absolus. Le Suprême est l’un et l’autre, il est actuel et potentiel, et il exprime les deux au sens du total fini (1279.7) 117.1.9. Les aspects impersonnels et non personnels de la réalité cosmique sont en voie d’être unifiés avec l’esprit et avec les aspects personnels de réalité dans les déités expérientielles (1167.3) 106:5.2.

Une nouvelle relation entre l’archétype et la personne. L’unification des aspects autres que ceux de divinité du cosmos avec les valeurs de divinité de la déité, semblent avoir pour résultat l’établissement d’une nouvelle relation entre l’archétype et la personne. C’est une transaction qui a lieu dans l’unification des déités et trinités expérientielles (1171.3-4) 106:8.10-11. Considérez les affirmations suivantes concernant l’Archétype et la Personne :

(1303.8) 118:9.7. L’Acteur Conjoint met en corrélation le Fils Éternel avec le mécanisme du Paradis.

(ibid.). L’Absolu Universelopère d’une façon similaire “… concernant les mécanismes théoriques du Non Qualifié et la personne potentielle de l’Absolu de Déité. ”

(ibid.). L’évolution du Suprême (et de l’Ultime) unifie actuellement “…certaines phases impersonnelles…avec leurs contreparties volitives…”.

(ibid.). Cela constitue “…une nouvelle relation entre l’archétype et la personne ”.

(1304.5) 118:10.3. L’Être Suprême devient “ … synthèse de personnalité de la matière, du mental et de l’esprit… dans le grand univers ”.

(10.5) 0:6.13. “ Le Paradis Éternel est l’Absolu des Archétypes ; le Fils Éternel est l’Archétype de la personnalité…”.

(109.6) 10:2.2. Le Fis Éternel est la personnalité absolue.

Observation : (a) L’Ile du Paradis est le mécanisme absolu. Le Fils Éternel est la personne absolue.
(b) L’Absolu Non Qualifié est un mécanisme théorique ; l’Absolu de Déité est une personne potentielle (absolue).

Quelque chose de nouveau a évidemment lieu dans l’émergence évolutionnaire de la déité expérientielle. Il semble qu’il y ait un champ plus étendu à cette réalité qui est focalisée en pouvoir, puis unifiée en personnalité. Ce champ semble être total en ce qui concerne le niveau de réalité sur lequel a lieu l’unification personnalité-pouvoir– total fini et total absonite. Dans les déités expérientielles, tout ( matière, mental et esprit ) est unifié avec la personnalité.

La divergence des trois énergies. À ce point de notre étude, nous voudrions soulever la question suivante : Y a-t-il une relation entre ce processus d’unification incluant tout et la divergence des trois énergies (potentielle, mentale et spirituelle), telles qu’elles irradient du Paradis vers les créations du temps et de l’espace ? Considérez les citations suivantes :

(1275.7) 116:6.7. L’unité absolue de l’Esprit du Paradis et de l’énergie du Paradis (la monota) sur l’Ile centrale contraste avec la différence que l’on peut faire entre la substance de Havona (la triata) et l’esprit de Havona dans l’univers central. Le contraste est encore plus grand dans les sept superunivers.. . Ici, “ il y a une grande divergence…entre l’énergie cosmique et l’esprit divin”

(104.5) 9:6.7. Plus l’esprit et l’énergie divergent “…mieux on peut observer la fonction du mental …La fonction maximale du mental cosmique se trouve … dans les univers temporels de l’espace. ”

(140.10) 112:8.14. Les trois énergies sont coordonnées au Paradis, mais, (484.3) 42:12.15. dans les univers évolutionnaires,“…l’énergie-matière (1275.1) 116:6.1est dominante, sauf dans la personnalité, où, ;L’esprit, (1280.1) 117:2.1. par la médiation du mental, lutte pour la maitrise. ” (1281.4) 117:3.2. (Cette affirmation, sous la forme où elle est citée cidessus ou avec des modifications, apparaît souvent dans les fascicules.)

(484.3) 42:12.15. Le mental domine la matière et, à son tour, peut répondre au supercontrôle de l’esprit.

(484.1) 42:12.13. Dans le temps et l’espace, l’énergie physique semble dominer les situations non personnelles, mais, comme “…plus… [le] mental-esprit…se rapproche de la divinité de dessein et de la suprématie d’action, plus… [l’esprit]…a tendance à prendre le dessus ”. L’esprit domine de plus en plus sur les niveaux supérieurs superfinis de réalité.

(505.2) 44:5.5. L’association fonctionnelle des trois énergies (matérielle, mentale et spirituelle) doit avoir lieu dans le Suprême. En lui se fait “…l’unification expérientielle de la divinité de tout le grand univers ”.

Sur le Paradis, il n’y a aucune différence discernable ou mesurable entre l’esprit et la monota. Sur Havona, il existe une différence entre l’esprit et l’énergie (triata), mais il n’y a pas de disharmonie fonctionnelle – esprit et matière sont parfaitement coordonnés. Dans les superunivers, il y a une divergence majeure entre l’esprit divin et l’énergie cosmique ; cette divergence provoque beaucoup de problèmes et de disharmonie. Ces nombreux problèmes offrent beaucoup de défis aux créatures et aux créateurs qui gagnent ainsi de l’expérience dans l’harmonisation de cette divergence. Dans le Suprême, ces trois énergies s’unifient en personnalité-pouvoir par l’expérience évolutionnaire. Plus grand est le défi expérientiel, plus grande est la croissance expérientielle possible (1275.7) 116:6.7-8.

L’activité personnelle du Suprême. Nous savons que les déités expérientielles croissent en partie du fait de leurs propres efforts “…leur propre fonctionnement expérientiel dans les univers de pouvoir et de personnalité…” (16.1) 0:12.4. Cela signifie que chaque déité expérientielle émergente prend une part active dans le processus évolutionnaire de croissance ; elle est “ un participant volitif et créateur ” dans son propre accomplissement d’actualisation (1282.2) 117:3.7.

La personne spirituelle du Suprême est “ dérivée de la Trinité ”, son pouvoir tout-puissant est “ développé par le créateur ” (ibid.) et il travaille personnellement dans les “ univers de pouvoir et de personnalité ”. Il se développe aussi puisqu’il peut actualiser expérientiellement “ les potentiels créatifs-associatifs ” de la Déité du Paradis (10.6) 0:7.1. Nous avons déjà rencontré ces trois mots – associatif, créatif et potentiel – mots utilisés pour décrire trois des sept niveaux de la fonction de la Déité-totale (2.5-7) 0:1.5-7. Par rapport à la manifestation de la Déité, ils sont définis comme suit :

(a) niveau créatif : “ Déité distributive d’elle-même et divinement révélée ”.

(b) niveau associatif :“ Déité personnalisée en soi et divinement fraternelle ”.

(c) niveau potentiel : “ Déité se voulant elle-même et ayant son but en soi ”.

L’Être Suprême est engagé dans le processus de rendre réels (d’actualiser) certains potentiels de ces trois niveaux. La Déité du Paradis a précédemment rempli, et continuera à remplir, existentiellement ces trois niveaux ; il incombe maintenant au Suprême (et à l’Ultime) de les remplir expérientiellement.

§6. ENRICHISSEMENT DE LA RÉALITÉ EXPÉRIENTIELLE GRÂCE À LA DIVINITÉ DU PARADIS

Jusqu’à maintenant dans notre étude de l’unification personnalité-pouvoir, nous avons d’abord considéré l’évolution du pouvoir expérientiel dans les créations de l’espace-temps et l’unification d’un tel pouvoir souverain avec la personne spirituelle de la déité expérientielle. Mais d’où vient cette “ personne spirituelle ” ? Notre étude du processus d’unification personnalité-pouvoir devrait considérer les facteurs de la divinité du Paradis qui sont directement introduits dans les royaumes expérientiels. Les Déités du Paradis et la Trinité du Paradis sont d’actifs participants à ce processus total.

L’origine trinitaire de la déité expérientielle : Suprême et Ultime. Le Suprême et l’Ultime ont tous deux des origines historiques, des origines dans le temps (13.3) 0:9.5. Ils commencent leurs existences en tant qu’êtres spirituels dans Havona (162.4) 14:6.29. L’Être Suprême est décrit comme ayant “ une nature spirituelle parfaite et symétrique ” avant le commencement de la synthèse de la personnalité et du pouvoir (161.10) 14:6.23. En ce qui concerne l’origine du Suprême, nous sommes informés que :

(1270.11) 116:2.14. Dieu le Suprême a son origine dans la Trinité du Paradis.

(162.4) 14:6.29. La présence personnelle du Suprême se trouve dans Havona.

(11.1) 0:7.7. Il est ici “ le reflet spirituel personnel de la Déité trine du Paradis ”.

(12.1) 0:8.10. Il “ dérive sa personnalité et ses attributs d’esprit ” de la Trinité du Paradis.

La projection originelle du Suprême est sous forme de personne spirituelle, et cette personnalité spirituelle est créée par la Trinité du Paradis. C’est le facteur de divinité du Paradis qui est à tout jamais présent dans la nature du Suprême. C’est le point focal de l’esprit et de la personnalité pour la synthèse finie personnalité-pouvoir. Et ce qui est vrai pour le Suprême semblerait être vrai (en principe) pour l’Ultime :

(12.5) 0:9.2. “ L’Ultime est une extériorisation supersuprême de la Déité ”.

(1166.6) 106:4.3 L’Ultime est maintenant présent dans Havona – présent “ au sens absonite et superpersonnel ”.

Nous en déduisons ceci : ce que la Trinité du Paradis est au Suprême sur le niveau fini, elle l’est aussi à l’Ultime sur le niveau absonite. En d’autres termes, la Trinité du Paradis est aussi la source de la superpersonnalité absonite de l’Ultime, et ceci doit être le point focal pour la synthèse absonite personnalitépouvoir. Pour les deux déités expérientielles, la Trinité du Paradis est la source de leur être originel aussi bien que l’entité de stabilité absolue qui soutient leur croissance évolutionnaire.

Un concept différent du Septuple. Nous avons jusqu’ici considéré la Déité Septuple telle qu’elle fonctionne dans l’association de Dieu le Septuple (et des Contrôleurs Septuples). Mais il y a une autre façon de considérer “ le Septuple ”, et ce concept est une diversification latérale plutôt qu’un ministère descendant. Ce concept de “ diversification latérale ” considère les Sept Maitres Esprits comme la diversification septuple de l’unité de la Déité trine du Paradis. Considérez les citations suivantes :

(11.2) 0:7.8. Dieu se libère personnellement des limitations de l’infinité et de l’éternité par trinitisation – par dualité simultanée (Père-Fils) et par personnalisation trinitaire (Père-Fils-Esprit).

(110.5) 10:2.7. Cette expression trine de déité est existentielle et elle complète l’expression de déité existentielle. La prochaine expression de déité est septuple et expérientielle en nature.

(189.3) 16:4.2. Cette expression septuple de déité (les Sept Maitres Esprits) est subabsolue en nature et en fonction.

(186.5) 16:3.1. Chaque Maitre Esprit est différent en nature et il est la personnification de l’une “…des sept associations possibles de la Déité trine”.

(184.11) 16:0.11. En conséquence, les Maitres Esprits présentent, aux créations post-havoniennes, sept aspects différents de la Déité du Paradis.

(11.2) 0:7.8. L’Être Suprême évolue en tant que “… unification de personnalité (finie) de la septuple manifestation de la Déité…” dans l’espace-temps.

Nous avons déjà noté le Principe de Divergence-Convergence (appendice XIV, §1). Il implique la distribution différente de l’Unité Originelle par divergence, et la réunification des facteurs divergents, par convergence, pour produire une forme d’Unité nouvelle et différente. Dans cet exemple, l’Unité Originelle se trouve être la Déité Existentielle ; c’est l’Unité qui diverge. L’unité résultante, l’unité qui est produite par convergence est l’unité Suprême – la déité expérientielle. Et il y a une autre différence :

(11.3) 0:7.9. Lorsque le Suprême aura complété sa croissance, il personnifiera “…la fusion éternelle du fini et de l’infini…”.

(13.3) 0:9.5. Le Suprême et l’Ultime incorporent certains potentiels de déité éternels et infinis, mais eux-mêmes ne sont ni infinis ni éternels (dans le passé).

(15.9) 0:12.3. Ce sont des déités dérivées “…créées ou extériorisées par la Trinité Existentielle du Paradis ” — et donc subinfinies.

La personnalisation-pouvoir du Suprême incorpore ainsi certaines valeurs paradisiaques de divinité, et projette la diversification de l’Unité Originelle de Déité (la Trinité) sur le niveau fini de réalité par la technique d’unification convergente. De la même façon, l’Ultime actualise certaines valeurs absonites du Paradis (12.4) 0:9.1 et il projette la divergence de l’Unité Originelle de Déité sur le niveau absonite de réalité par l’unification convergente.

(1279.3) 117:1.5. Lorsque l’expérience de l’espace-temps est unie à la perfection du Paradis, le résultat immédiat est quelque chose de nouveau dans les significations et les valeurs des niveaux concernés.

Ni le Suprême ni l’Ultime ne sont la déité indivise de la Trinité du Paradis, mais chacun est un reflet de cette déité unifiée – l’Être Suprême, un reflet sur le niveau fini – Dieu l’Ultime, un reflet sur le niveau absonite. C’est probablement ce que signifient les fascicules quand ils affirment : le Suprême est l’unification de la Trinité [Paradis] comprise par les êtres finis ; l’Ultime est l’unification de la Trinité du Paradis comprise par les êtres absonites (12.5) 0:9.2.

La divinité du Paradis s’infuse dans les domaines expérientiels. Le processus entier d’unification personnalité-pouvoir, sur tous les niveaux, est sans arrêt enrichi par l’infusion régulière de la divinité du Paradis dans les créations de l’espace-temps (et de l’espace-temps transcendé). Ceci a lieu parce que c’est la volonté de Dieu que cette divinité du Paradis soit aussi atténuée et diluée de façon à être effective fonctionnellement et compréhensible à la créature sur les niveaux relatifs (subabsolus) d’existence. Fondamentalement, ce doit être la raison de l’apparition des Créateurs Suprêmes et de la formation de l’association de déité de Dieu le Septuple (1269.7) 116:2.3.

L’ensemble de la création des créatures est constamment enrichie par l’effusion incessante du mental, de l’esprit et de la personnalité par les déités éternelles du Paradis (102.7) 9:5.1; (100.7) 9:2.5 ; (70.2) 5:6.1. Cette infusion constante de la divinité du Paradis, ce continuel enrichissement de la réalité expérientielle, est décrite dans les fascicules comme suit :

(1270.13) 116:3.2. Le Mental émanant de l’Acteur Conjoint fournit “ le cadre…où les créatures peuvent exercer leur choix ”, qui est indispensable à la progression évolutionnaire.

(1271.1) 116:3.3. Le Mental est le facteur qui unifie toute réalité fonctionnelle. C’est le mental Suprême (effusé par l’Acteur Conjoint) qui unifie le pouvoir convergent tout-puissant avec la personne spirituelle du Suprême.

(1271.1) 116:3.3. L’unification expérientielle du créateur et de la créature est le résultat des effusions sous forme de créature des Fils Créateurs. C’est l’unification subsuprême de la divinité paradisiaque d’un créateur avec la nature expérientielle d’une créature évolutionnaire et imparfaite de l’espace-temps. Et, si la divinité peut participer de la nature humaine, il s’ensuit alors que l’humanité peut participer de la nature divine. Sur le niveau de déité fini, le Suprême évolue à la fois comme créateur et comme créature.

(1271.2) 116:3.4. L’unification (fusion) de la divinité existentielle et de l’humanité expérientielle est la fonction des fragments du Père – les Ajusteurs – qui habitent les hommes mortels. L’Ajusteur est au mortel ascendant “… ce que la Trinité du Paradis est à l’Être Suprême ”. L’Ajusteur est une entité prépersonnelle de stabilité absolue qui sert de fondation éternelle à la construction évolutionnaire (par le choix du libre arbitre de la créature) de la nature futureéternelle d’un finalitaire. La Trinité du Paradis est une entité impersonnelle de stabilité absolue qui sert de fondation absolue à la construction évolutionnaire (par le choix du libre arbitre de déité) des natures futureséternelles du Suprême et de l’Ultime.

(70.2-5) 5:6.1-4. Et tout ce choix de libre arbitre est le résultat de l’effusion de personnalité par le Père univers el, ou par

(106.8) 9:8.10 l’Acteur Conjoint agissant pour lui-même ou pour le Père.

Ce sont là quelques-uns des éléments de la divinité du Paradis qui enrichissent constamment le processus entier de l’unification personnalité-pouvoir, et qui sont incorporés sur tous les niveaux : sur les niveaux des créatures, lorsque l’homme fusionne avec un Ajusteur ; sur les niveaux du créateur, lorsqu’un Fils Créateur devient comme une de ses créatures ; sur les niveaux de déité, comme dans les personnalisations-pouvoirs du Suprême et de l’Ultime.

§7. LE NIVEAU ABSONITE : LE STATUT PRÉ - SUPRÊME

Lorsque nous entreprenons l’étude de l’unification personnalité-pouvoir sur le niveau absonite, nous considérons quelque chose qui est inséparable du développement du maitre univers tout entier. Si nous limitons notre considération à ce sujet aux âges post-havoniens de croissance du maitre univers, il se sépare en deux divisions majeures :

(a) Statut pré-suprême – L’état des affaires précédant l’émergence de l’Être Suprême, et de tout ce qui y est associé, et –

(b) Statut post-suprême – L’état des affaires dans le maitre univers, suivant la pleine émergence de l’Être Suprême, et tout ce qui est associé à son évolution parachevée.

Dans ce chapitre, nous proposons d’examiner le contrôle et le supercontrôle, qui sont maintenant exercés par rapport au maitre univers, tel qu’il existe présentement , avant l’émergence de l’Être Suprême.

Le maitre univers est contrôlé, existentiellement, par la Trinité d’Ultimité – par la Trinité du Paradis fonctionnant par rapport à l’absonite (136.6) 12:6.8 ; (113.7) 10:5.5. D’un point de vue expérientiel, le contrôle du maitre univers total est la fonction de :

(a) En potentiel – les trois Absolus.

(b) En direction – l’Ultime émergent.

(c) En coordination évolutionnaire – le Suprême émergent.

(d) En préadministration – les Maitres Architectes (136.7-8) 12:6.9-12.

Dans cette relation, le Suprême et l’Ultime fonctionnent en tant que potentiels (comme les Absolus), plutôt que comme actuels. Ils modifient et conditionnent les potentiels inconditionnés des Absolus. Ils mûrissent ces potentiels pour les utiliser sur les niveaux absonites et finis de l’activité créativeévolutionnaire (Voir appendice IX, §2 : Le Mûrissement des Potentiels).

Statut prépersonnel de déité expérientielle. Le statut de déité expérientielle, avant sa pleine émergence, est désigné comme “ prépersonnel ” (113.6) 10:5.5). Formulé autrement, c’est le statut de déité expérientielle évoluante (et extériorisante) avant le plein parachèvement du dévelop-pement du pouvoir expérientiel ” (ibid.). Pendant cette période, une telle “ déité expérientielle prépersonnelle ” est une représentation qualifiée de la Trinité du Paradis sur le niveau de réalité concerné – la réalité finie, dans le cas du Suprême – la réalité absonite, dans le cas de l’Ultime. Pendant ce stade prépersonnel de développement, les Déités personnelles du Paradis ne travaillent pas personnellement avec les déités expérientielles, mais seulement par l’entremise de la Trinité du Paradis (115.5) 10:7.3, exactement comme elles travaillent avec l’Absolu de Déité (prépersonnel) ( (116.4-5) 10:8.3-4. Cette relation changera probablement dès que les déités expérientielles émergeront en tant que pouvoirs-personnalisations parachevées (115.5) 10:7.3. Les Déités personnelles du Paradis (le Père, le Fils et l’Esprit) collaboreront peutêtre alors personnellement avec Dieu le Suprême et Dieu l’Ultime. Et le Suprême et l’Ultime auront peutêtre alors une relation nouvelle et différente avec la Trinité du Paradis.

Les Architectes du Maitre Univers. Les Maitres Architectes extériorisés sont le seul groupe expérientiel dont la fonction par rapport à la croissance du maitre univers commença sous la forme d’un groupe pleinement développé. Ils sont désignés comme “ êtres extériorisés ”, et ils existaient tous au premier âge de l’univers– peutêtre même à l’âge Zéro hypothétique (appendice I, §1 et §3.). Du moins, les Architectes fournissent-ils une préadministration uniforme et unifiée de tout le maitre univers. Ils fonctionnent comme administrateurs confirmés avant la nomination de “ chefs spécifiques ” auprès des divers royaumes de la Maitresse Création (137.2) 12:6.17.

Ceci est donc le tableau de la coordination des affaires du maitre univers précédant l’émergence évolutionnaire de l’Être Suprême.

§8. LE NIVEAU ABSONITE : STATUT POST - SUPRÊME

L’émergence évolutionnaire finale de l’Être Suprême introduit quatre nouveaux éléments dans le niveau absonite de réalité :

(a) La première Trinité expérientielle. Avec l’émergence de l’Être Suprême, la Trinité Ultime peut se former comme réalité factuelle. Il est membre de cette trinité, avec les Créateurs Suprêmes et les Maitres Architectes (16.3) 0:12.6.

(b) L’Être Suprême. L’Être Suprême aura une fonction future dans les univers d’espace extérieurs en tant que déité expérientielle postfinie (absonite). C’est sa fonction tertiaire, et elle contraste avec sa fonction primaire (dans Havona en tant que personne spirituelle), et avec sa fonction secondaire (dans les superunivers, en tant que personnalité de pouvoir) (1268.5) 116:0.5. Cette fonction tertiaire dans le maitre univers est, entre autres, visualisée comme l’actualité d’un super-tout-puissant (ibid.), et comme l’expression d’un aspect inconnu du mental (1269.4) 110:1.5.

(c) Le Corps des Créateurs Suprêmes. L’évolution finie du ToutPuissant Suprême (dans le temps et l’espace) est au Corps des Créateurs Suprêmes ce que l’apparition de l’Esprit Infini (dans l’éternité et sur le Paradis) est au partenariat du Père et du Fils (1270.11) 116:2.14. Nous en déduisons que l’évolution parachevée du Tout-Puissant Suprême qualifie expérientiellement la Déité émergée et unifiée du Corps des Créateurs Suprêmes pour fonctionner comme membre de la première Trinité expérientielle (appendice X, §3). En même temps, ce développement pourrait libérer les potentiels superfinis des Fils Créateurs pour une fonction absonite (1318.5) 119:8.6. On nous dit que les Anciens des Jours (parmi les Fils Stationnaires de la Trinité) ne sont pas des êtres [dont les actes] “ se limitent au fini ” (218.6) 19:4.8-9. Et l’on nous dit aussi que les Maitres Esprits ont des attributs superfinis (185.3-4) 16:1.3-4.

(d) Les créatures postfinies. Ce sont toutes les créatures, parfaites et devenues parfaites, qui ont participé à la croissance évolutionnaire du Suprême, qui, en association avec lui, échappent aux limitations précédentes (finies) et qui commencent la nouvelle aventure vers un but nouveau d’existence de créature sur de nouveaux niveaux de réalité ultime (11.4) 0:7.10 ; (1287.5) 117:5.4. Cette émergence des créatures ex-finies sur le niveau absonite est un résultat direct du succès divin de Dieu le Septuple dans les créations de l’espacetemps – les sept superunivers.

Ce sont donc quelques-uns des nouveaux éléments qui apparaîtront sur le niveau absonite de réalité dans le troisième âge de l’univers et qui fonctionneront tout au cours de chacun des âges suprêmes (troisième, Quatrième, Cinquième et Sixième) des niveaux d’espace extérieurs. Ils s’ajouteront aux forces, personnalités et influences qui opéraient précédemment dans les niveaux d’espace extérieurs du maitre univers, et sur le niveau absonite de réalité – les Architectes du Maitre Univers et la Trinité d’Ultimité (la Trinité du Paradis fonctionnant par rapport à l’absonite).

Comment l’Ultime émergeant sera-t-il relié à ces nouveaux facteurs qui font leur apparition sur le niveau absonite ? Nous mettrons de côté, pour le prochain chapitre, la considération de sa relation avec les deux Trinités (Trinité du Paradis et Trinité Ultime), et nous discuterons ses autres relations dans ce chapitre.

Relation de l’Ultime avec le Septuple (ou le Décuple ?). On nous dit que Dieu le Septuple commença à fonctionner lorsque les sept superunivers furent organisés, et que cette fonction “ s’étendra probablement ” avec l’ouverture des niveaux d’espace extérieurs (12.3) 0:8.12. Nous avons considéré l’expansion possible du ministère dans les univers d’espace extérieurs par la Déité Septuple, et la possible expansion interne de la Déité Septuple en une Déité Décuple. Dans le sommaire n° 6, nous avons essayé de suggérer comment la structure de la Déité Septuple pourrait éventuellement s’étendre en une structure Décuple. Nous pensons que cette association de déité (Septuple devenant Décuple) continuera à fonctionner sur la frontière créative lorsque cette frontière se déplacera des superunivers vers le niveau d’espace primaire. Et nous pensons que ce développement expérientiel supplémentaire se répercutera dans la Déité du Corps des Créateurs Suprêmes dans la première Trinité expérientielle, contribuant ainsi à l’expansion absonite de ce Membre de Déité de la Trinité Ultime, et à l’unification absonite de cette Trinité expérientielle.

SOMMAIRE N°6 LA PRESENTE STRUCTURE
DE LA DÉITE SEPTUPLE ET SON EXPANSION
A LA STRUCTURE POSSIBLE DE LA DÉITE DÉCUPLE.

Dieu le Septuple Les Contrôleurs Septuples
1. Les fils et les esprits des Univers 1. Les maitres Contrôleurs Physiques
2. Les Anciens des Jours 2. Les Centres Suprêmes de Pouvoir
3. Les Sept maitres esprits 3. Les directeurs Suprêmes de Pouvoir
4. L’etre Suprême 4. Le Tout-Puissant Suprême

5. L’esprit Infini – Le dieu d’Action

6. Le fils Éternel 6. L’Ile du Paradis

7. The Universal father - The Source of Paradise

(voir : 1270.2-8) 116:2.5-11 (voir : 1273.6-12) 116:5.2-8
Dieu le Décuple Les Contrôleurs Décuples
1. fils et esprits du troisième Age 1. Les maitres Contrôleurs Physiques
2. fils et esprits de l’Age Intermédiaire 2. Les Centres Suprêmes de Pouvoir
3. Trios Créatifs fils-esprits 3. Les directeurs Suprêmes de Pouvoir
4. Les Anciens des Jours 4. Les organisateurs de force Associés
5. Les Sept maitres esprits 5. Les organisateurs de force primaires

6. L’etre Suprême parachevé

7. L’Ultime extériorisé 7. L’Ultime en tant qu’omnipotent
8. L’esprit Infini - Le dieu d’Action
9. Le fils Éternel 9. L’Ile du Paradis

10. Le Père Universel - La Source du Paradis

(voir Appendice XIII §3, et §5, pour une discussion au sujet des trois premiers membres de dieu le décuple ; et l’Appendice XII §4, le Septuple deviendra-t-il décuple dans l’espace extérieur ?)

Il y a une différence importante entre la Déité Septuple et la (possible) Déité Décuple. Le Septuple n’est coordonné que par la Déité Existentielle du Paradis ; l’Esprit Infini et le Père Universelsont des membres fonctionnels de Dieu le Septuple et des Contrôleurs Septuples (1270.2-8) 116:2.5-11 ; (1273.6-12) 116:5.2-8 et c’est aussi le cas avec la Déité Décuple. Mais, en plus, le Décuple jouira de la coordination expérientielle de l’Être Suprême parachevé.

L’Ultime par rapport au Suprême. Nos tentatives pour visualiser les techniques de synthèse personnalité-pouvoir sur le niveau absonite sont compliquées par le fait que Dieu l’Ultime est la seconde des déités expérientielles – Dieu le Suprême est la première. Il n’y a pas de déité totale expérientielle avant le Suprême (excepté pour la fonction collective intermittente des Sept Maitres Esprits), mais le processus entier de croissance de l’Ultime (dans les âges postsuprême) dépend de la présence antérieure du Suprême actualisé. Nous voyons quatre relations émergentes entre l’Ultime s’actualisant et le Suprême parachevé :

(a) Par la première Trinité expérientielle. La Trinité Ultime est en train de s’unifier dans les âges post-suprême. L’Être Suprême est un membre de cette trinité (16.3) 0:12.6 ; (1165.7) 106.5.2.

(b) Dans la Seconde Trinité expérientielle (émergente). Le Suprême et l’Ultime sont membres de cette trinité (16.4) 0:12.7, et la Trinité Absolue n’existe que comme une réalité qualifiée dans les âges post-suprême (1291.8) 117:7.4. Cette trinité ne peut se former factuellement qu’à la fin du Sixième âge de l’univers et qu’au parachèvement du maitre univers (1167.2) 106:5.1.

(c) Dans Dieu le Décuple. Le Suprême sera encore présent dans cette relation de la Déité Décuple avec l’Ultime (appendice XII, §4). Vraisemblablement, Dieu le Décuple (expansion de Dieu le Septuple) fonctionnera dans les univers d’espace exté rieurs.

(d) Directement, de la même manière qu’entre deux déités expérientielles. Il semble probable que le Suprême et l’Ultime ont (ou auront) une relation directe. Leur relation est l’association fondamentale de la déité subabsolue ; ils associent toute la croissance du maitre univers – création, évolution et extériorisation – tout changement progressif (1294.9) 118:0.9. Il semble probable que cette relation annonce leur fonction future en tant que Suprême-Ultime (appendice XXV ). La relation pourrait aussi éventuellement impliquer la Trinité des Trinités (appendice XXIII, §4, et §6). De toute façon, la relation semble être une partie de la fonction tertiaire de l’Être Suprême dans le maitre univers (appendice XI, §3).

L’Être Suprême semble être le lien entre toutes les relations expérientielles de la déité émergente de Dieu l’Ultime.

§9. LE NIVEAU ABSONITE : SYNTHÈSE PERSONNALITÉ - POUVOIR

La synthèse effective personnalité-pouvoir de Dieu l’Ultime est une fonction de la première Trinité expérientielle. Cela signifie que toutes les activités doivent être enregistrées dans cette trinité et coordonnées par elle.

La première Trinité expérientielle. L’émergence de l’Être Suprême et l’unification de la Déité du Corps des Créateurs Suprêmes rendent possible la formation factuelle de la Trinité Ultime (appendice X, §3). Le troisième membre de cette trinité est la Déité du Corps des Maitres Architectes, qui ont existé depuis l’aube de l’éternité (351.2) 31:9.1. La Trinité Ultime a été depuis longtemps une réalité qualifiée (1291.8) 117:7.4, elle devient maintenant une réalité factuelle et elle commence sa longue croissance évolutionnaire vers le statut d’une réalité unifiée (Voir appendice XIX, §5 : Les Évolutions des Trinités Expérientielles).

Les deux Trinités, existentielle et expérientielle. L’Ultime tire sa personnalité (ou superpersonnalité ?) de la Trinité du Paradis (16.1) 0:12.4. Cette trinité existentielle participe à la croissance du Suprême en tant que Trinité de Suprématie (113.5) 10:5.4 et elle fonctionnera sans aucun doute en conjonction avec l’émergence de l’Ultime en tant que Trinité de l’Ultimité (113.6) 10:5.5. Cela signifie que les deux trinités (celle du Paradis et la première Trinité expérientielle) peuvent collaborer, mais nous ne savons rien au sujet des implications possibles d’une telle relation de trinité duelle. Nous pensons cependant que la Trinité du Paradis se retirera vers la fonction existentielle aussi vite que la Trinité Ultime sera capable expérientiellement de remplacer de telles fonctions.

Comment la Trinité Ultime s’unifie-t-elle pour factualiser Dieu l’Ultime ? Ici encore, nous rencontrons quelque chose de nouveau : une déité expérientielle se personnalisera en pouvoir comme résultat de l’unification d’une Trinité expérientielle – la première trinité de cette sorte. Considérez les citations suivantes :

(16.5) 0:12.8. La Trinité Ultime peut s’unifier expérientiellement en se parachevant.

(12.4) 0:9.1. Dieu l’Ultime émergera finalement comme le résultat de l’unification complète de cette trinité.

(1166.5) 106:4.2. La Trinité Ultime coordonnera la totalité du maitre univers.

(ibid.) Dieu l’Ultime est la personnalisation-pouvoir du maitre univers parachevé.

Dans notre étude sur l’évolution du Suprême, nous avons observé qu’il n’y avait pas de Trinité expérientielle préexistante ; du moins, aucune n’était parvenue à une formation factuelle. Il semblerait que le Corps des Créateurs Suprêmes agissait en l’absence d’une Trinité expérientielle. Mais les Créateurs Suprêmes ne sont pas une trinité. Il doit donc s’ensuivre que l’émergence de l’Ultime sera quelque chose de différent de l’évolution du Suprême. Néanmoins, nous pouvons probablement faire quelques comparaisons prudentes entre le Septuple (par rapport au Suprême) et la première Trinité expérientielle (par rapport à l’Ultime) :

(1160.15) 105:7.17. Nous avons cité certains passages (ci-dessus) en considérant les phases de la Déité septuple qui ne sont ni spirituelles ni personnelles, mais qui sont toutes

(1164.3) 106:1.4. “…destinées à être unifiées dans le Suprême ”.

(1303.8) 118:9.7. Nous avons observé que l’inclusion de ces réalité s ni spirituelles ni personnelles constitue le développement “… [d’]une nouvelle relation… entre l’archétype et la personne ”.

(1171.3) 103:8.10. Les membres de la Trinité Ultime, tels qu’ils sont présentés, forment un portrait adéquat de ces phases de divinité, mais il y a d’autres aspects de cette trinité qui sont parfaitement unifiés avec les phases de divinité.

(1167.3) 106:5.2. Nous ne pouvons pas considérer les aspects personnels de Dieu l’Ultime “…en dehors des aspects-autresque-personnels de la Déité Ultime ”.

Ce qui est vrai de la personnalisation-pouvoir du Suprême semble être vrai – au moins en principe – de la personnalisation-pouvoir de l’Ultime, mais à une échelle plus vaste. L’Ultime va prendre dans sa personnalisation de pouvoir une plus grande partie de la réalité totale que ne le fit le Suprême. Mais cette inclusion de la réalité (choses, significations et valeurs du maitre univers) sera semblable à la personnalisation-pouvoir du Suprême en ce qu’elle inclura ce qui est personnel et spirituel ainsi que ce qui est autre-que-personnel et autre-que spirituel (1167.3) 106:5.2). Cela semble être un point de comparaison valable entre le Suprême et l’Ultime. Mais on nous dit aussi qu’en termes de qualité et de quantité, l’émergence de l’Ultime est un processus plus complexe que celui de l’actualisation du Suprême (1171.8) 106:8.15. L’Ultime est plus qu’une amplification du Suprême (ibid.).

§10. SYNTHÈSE PERSONNALITÉ - POUVOIR SUR LE NIVEAU ABSOLU

Si l’évolution parachevée du Suprême permet aux créatures de se hisser audessus du niveau fini et d’atteindre le niveau absonite de destinée de supercréature (11.4) 0:7.10, alors, un développement similaire de Dieu l’Ultime aboutira-t-il à l’ouverture d’une nouvelle destinée de créature au-delà du niveau absonite ? Cela semble être une éventualité très vraisemblable (1169.3) 106:7.4.

La Seconde Trinité expérientielle. Le parachèvement de personnalisationpouvoir de l’Ultime rend possible la formation factuelle de la Trinité Absolue (1167.2) 106:5.1. L’Être Suprême, Dieu l’Ultime et le Consommateur de la Destinée de l’univers constituent cette trinité (ibid.). Cette trinité existe probablement maintenant en tant que réalité qualifiée ; avec l’émergence de l’Ultime, elle peut se former en tant que réalité factuelle et elle peut commencer à faire l’effort d’atteindre le statut de réalité unifiée. L’unification totale semble être très douteuse, voire impossible. (Voir appendice XIX, §5 : L’Évolution des Trinités Expérientielles, et §6 : La Non-Unification de la Trinité Absolue.)

La portée en expansion de la personnalisation-pouvoir. Dans notre étude, nous nous sommes déplacés lentement du fini vers le niveau absolu de réalité en passant par l’absonite. Dans cette progression en expansion, la personnalisation-pouvoir de la déité expérientielle a inclus de plus en plus de réalité totale – personnelle et spirituelle, autre-que-personnelle et autre-que-spirituelle. Considérez ces citations :

(1303.8) 118:9.7. L’évolution du Suprême (et de l’Ultime) unit actuellement “certaines phases impersonnelles…avec leurs contreparties volitives… ”.

(1167.3) 106:5.2. La personne de l’Ultime ne peut être séparée des aspects de la Déité Ultime qui sont autres-que-personnels.

(1171.4) 106:8.11. La Seconde Trinité expérientielle a aussi “ ses valeurs autres-que-de-divinité ” qui s’unifient avec les phases de divinité exactement comme dans le cas de la synthèse personnalité-pouvoir de la déité expérientielle.

De plus en plus de réalité totale est englobée à chaque pas (du fini à l’absolu, en passant par l’absonite) : l’Être Suprême embrasse le total fini du grand univers dans sa synthèse personnalité-pouvoir ; l’Ultime inclut le potentiel total absonite du maitre univers entier dans son unification de pouvoir et de personnalité ; et, si la Seconde Trinité expérientielle pouvait s’unifier complètement, cela personnaliserait en pouvoir Dieu l’Absolu à partir de l’absolu de divinité et des potentiels prépersonnels de l’Absolu de Déité. Mais Dieu l’Absolu est aussi inséparable des valeurs “ autres-que-personnelles ” et “ autres-que-de-divinité ” qui sont présentes sur le niveau absolu de réalité . Ceci désigne directement l’Absolu Non Qualifié.

(1167.3) 106:5.2. “…sur le niveau absolu, l’Absolu de Déité et l’Absolu Non Qualifié sont inséparables…en présence de l’UniverselAbsolu ”.

En d’autres termes, ce que nous venons de discuter est la synthèse finale de personnalité-pouvoir. C’est la tentative pour faire apparaître une unification expérientielle des Absolus ; une tentative pour faire, par des techniques expérientielles, ce qui est fait actuellement dans l’éternité par des techniques existentielles. C’est un projet infini ; il n’a ni fin, ni limites, ni extérieurs, ni au-delà ! Existentiellement, et en éternité, l’Absolu de pouvoir potentiel et l’Absolu de personnalité potentiel sont parfaitement unifiés. L’Absolu Universelunifie parfaitement l’Absolu Non Qualifié et l’Absolu de Déité (15.5) 0:11.15. Mais c’est une unification existentielle, non une unification expérientielle.

Ceci nous ramène à l’affirmation faite précédemment, dans le troisième chapitre de cet appendice. Répétons-le :

Dieu est existentiel en éternité ; il a ainsi une “ conscience de soi existentielle de l’infinité ”. Mais cela demandera toute l’éternité future pour atteindre la réalisation de soi expérientielle de ce qui est contenu dans les réservoirs sans limites des trois Absolus.

Nous avons terminé le cercle et nous approchons le plein cycle de l’éternité ; mais, pour épuiser l’infinité, nous devons atteindre la fin de l’éternité. Cependant, l’éternité est infinie tout comme l’infinité est éternelle. Nous pouvons être sûrs d’une chose : le processus de croissance éternel ne se terminera jamais par une fin. Et cela soulève la question – existe-t-il une chose telle qu’une “ fin ” ? Ou bien, le concept d’une “ fin ” est-il simplement une “ faiblesse de la pensée ” résultant des limitations d’espace-temps de la pensée humaine ?

Même la Trinité du Paradis ne peut pas “ faire ce qui est infaisable ” (1299.1) 118:5.1). Elle ne peut pas “ expérientialiser ” l’Absolu de Déité. La Trinité Originelle est infinie, elle a le pouvoir, mais elle pourrait seulement “ expérientialiser ” Dieu l’Absolu à partir des potentiels de l’Absolu de Déité si elle était, elle même, une Trinité expérientielle.

Foundation Info

ImprimerImprimer

Urantia Foundation, 533 W. Diversey Parkway, Chicago, IL 60614, USA
Téléphone: (numéro vert depuis les Etats-Unis et le Canada) 1-888-URANTIA
Téléphone: (hors des Etats-Unis et du Canada) +1-773-525-3319
© Urantia Foundation. Tous droits réservés