Appendice XXIV. La troisième trinité expérientielle

   
   Red Jesus Text: Activé | Désactivé    Numéros de Paragraphe: Activé | Désactivé
ImprimerImprimer

APPENDICE XXIV

LA TROISIÈME TRINITÉ EXPÉRIENTIELLE

La première et la dernière Trinité

Le deuxième niveau de la Trinité des Trinités

Membres de la Trinité finale

Fonctions de la trinité finale

La dernière approche de l’unification de la Déité expérientielle

Dans notre étude des évènements du lointain futur, il a souvent été utile de se tourner vers les évènements du lointain passé comme une aide à la compréhension. L’étude des causes absolues peut offrir des clés quant à la nature des évènements qui se rapprochent des destinées absolues. Nous pouvons évoquer cette approche une fois de plus lorsque nous cherchons à obtenir une meilleure compréhension de la Trinité des Trinités, spécialement sur le deuxième niveau. Ce niveau de la trinité multiple semble avoir les caractéristiques d’une « trinité interne », une trinité qui est à l’intérieure de la plus grande trinité triple.

§1. LA PREMIÈRE ET LA DERNIÈRE TRINITÉ

Comparons l’origine de la Trinité du Paradis, la première Trinité, avec ce que nous avons déduit concernant l’origine de l’union de déité sur le deuxième niveau de la Trinité des Trinités. Nous suspectons que ce deuxième niveau est réellement la troisièmeTrinité expérientielle. Si c’est exact, elle doit être la Dernière Trinité – l’union de déité finale.

Dans l’éternité du passé, le Père Universelse joint au Fils Éternel (en présence du Paradis) pour trinitiser l’Esprit Infini (98.1) 9:0.1et éterniser l’univers central (91.6) 8:1.9. Et l’apparition de la Troisième Personne de la Déité (existentielle) complète « le cycle existentiel de personnalisation de la Déité » (110.5) 10:2.7, avec « l’interdépendance trinitaire critique » des trois personnes de déité existentielle qui s’ensuit (111.5) 10:3.7 et, par conséquent, l’union de déité de ces trois êtres dans la trinité existentielle – la Trinité du Paradis.

Dans le lointain futur, nous pensons que Dieu le Suprême se joindra à Dieu l’Ultime (en présence du maitre univers parachevé) pour trinitiser Dieu l’Absolu et inaugurer la zone intérieure du cosmos infini. Cette apparition de la Troisième Personne de la Déité (expérientielle), même si elle est limitée et qualifiée, pourrait inaugurer le cycle de personnalisation de la déité expérientielle ; avec l’interdépendance trinitaire critique des trois personnes de déité expérientielle qui s’ensuit et, par conséquent, l’union de déité de ces trois personnes dans la trinité finale expérientielle – la troisièmeTrinité expérientielle.

Par certains côtés, l’expression trinitisée de Dieu l’Absolu entretient une relation avec le Suprême-Ultime ancestral qui est analogue à la relation entre Dieu l’Esprit et le Père-Fils ancestral. Bien sûr, le Père et le Fils opèrent sur le niveau de l’existentiel et de l’infini, alors que le Suprême et l’Ultime opèrent sur le niveau de l’expérientiel et du subinfini, et ils essaient de se projeter vers le niveau de l’infini. Dans le premier exemple, cela semble être une relation descendante « s’intensifiant » : depuis le Père jusqu’au Père, au Fils et à l’Esprit, en passant par le Père et le Fils . Dans le second exemple, cela paraît (au moins en surface) ressembler plus à une relation ascendante « s’extensifiant » : en allant du Suprême jusqu’au Suprême, à l’Ultime et à l’Absolu-dans-les-limites – « l’Absolu Limité, en passant par le Suprême et l’Ultime ». (Il y a, bien sûr, une différence fondamentale dans les deux situations : le Fils a son origine dans le Père, mais l’Ultime n’a pas son origine directe dans le Suprême).

Cette série de comparaisons simplifie trop les relations. Dans la situation originelle du Paradis, les relations ressemblent plus à ce qui suit : du Père, au Père et au Fils, au Père-Fils et à l’Esprit, à la Trinité du Paradis plus les trois Personnes de la Déité Existentielle. Existe-t-il un parallèle dans le second exemple ? Pourrait-il être exprimé comme suit : du Suprême, au Suprême et à l’Ultime, au Suprême-Ultime et à l’Absolu-Limité, à la Trinité Finale plus les trois Personnes de la Déité Expérientielle ?

§2. LE DEUXIÈME NIVEAU DE LA TRINITÉ DES TRINITÉS

Pour mémoire, le premier niveau de la Trinité des Trinités est composé de trois trinités : la Trinité du Paradis, la Trinité Ultime et la Trinité Absolue (1171.1-4) 106:8.8-11. Sur le deuxième niveau, on trouve la Déité Suprême, la Déité Ultime et l’Absolu Limité – la présence de déité de l’expression de Dieu l’Absolu trinitisé dans le passé (appendice XXIII, §4). Lorsque ce deuxième niveau est ainsi occupé par trois déités de nature expérientielle, il semblerait que cela aboutisse à un « système » (1227.7) 112:1.17, ayant pour résultat l’apparition d’une trinité. Nous pensons que ceci constitue la « formation factuelle » de la troisièmeTrinité expérientielle. (Les fascicules en déduisent que ce deuxième niveau est une trinité lorsqu’ils commentent (1172.7) 106:8.22 : « si le deuxième niveau… pouvait jamais atteindre une unité trinitaire… » ).

Nous pensons que le deuxième niveau de la trinité triple est, lui-même, une trinité réelle. Il commence comme une réalité qualifiée (devenant) , réalise une formation factuelle et cherche à jamais, ensuite, une unification de trinité avec l’expression résultante d’une forme de personnalisation de déité.

Comme nous l’avons déjà observé, toutes les trinités expérientielles semblent passer par trois stades caractéristiques de croissance (appendice XIX, §5).

Examinons cette trinité (présumée) sous l’angle des stades de développement suivants – réalité qualifiée, formation factuelle et réalité unifiée :

(a) Réalité qualifiée. Ce deuxième niveau de la Trinité des Trinités est une réalité qualifiée depuis le commencement du deuxième âge de l’univers. Il a été impliqué dans l’origine de Majeston « qui fut actualisé sur ce deuxième niveau… » (1172.5) 106:8.20 « à l’aurore des temps » (199.6) 17:2.2. Et, si ce niveau est depuis longtemps une réalité qualifiée, alors la totalité de la Trinité des Trinités l’est aussi.

(b) Formation factuelle. Ce deuxième niveau peut se former en fait comme une trinité (présumée) à tout moment après que Dieu l’Absolu a été trinitisé. Dieu l’Absolu (en tant que personne, superpersonne ou superpersonne transcendée) n’est pas un membre de cette trinité, mais il est présent en déité dans la trinité. Et jusqu’à ce qu’une telle Déité de l’Absolu-Limité ait été trinitisée à partir du potentiel existentiel de la Déité Absolue (et des autres Absolus ?), le deuxième niveau ne pourrait guère parvenir à une formation factuelle.

(c) Non-unification. Comme la Trinité Absolue, cette troisième Déité Expérientielle ne peut s’unifier (appendice XIX, §6). Les fascicules spéculent sur ce qui pourrait arriver si jamais elle « pouvait atteindre une unité trinitaire », et les fascicules s’interrogent sur ce qui pourrait se passer « …comme conséquence d’une telle unité de déité ? » (1172.7) 106:8.22. Mais elle ne s’unifiera jamais complètement parce que le membre Absolu-Limité ne peut épuiser l’infinité. L’infinité quantitative ne peut jamais être épuisée (1168.6) 106:6.7.

Comme nous l’avons déjà observé, il n’y a pas deux trinités qui soient semblables (appendice XXIII, §2), et la troisièmeTrinité expérientielle ne fait pas exception à la règle. Elle a une certaine ressemblance avec la Trinité du Paradis parce que sa formation factuelle est le résultat d’une trinitisation de déité. Elle comporte une certaine similitude avec la Trinité Absolue, car aucune de ces deux trinités n’est capable de parvenir à une unification complète. Mais, dans un cas particulier, cette Trinité Finale est tout à fait unique : elle est la seule trinité interne. C’est la seule trinité qui soit interne à une trinité qui l’englobe ; c’est le deuxième niveau de la Trinité des Trinités. Sur ce deuxième niveau, et dans la trinité triple, nous pensons que cette Trinité Finale fonctionne comme une trinité réelle.

§3. MEMBRES DE LA TRINITÉ FINALE

Examinons avec soin les membres de la troisièmeTrinité expérientielle. Apparemment, elle comprendra :

(a) La Déité Suprême, fonctionnant en tant que coabsolue (ou coïnfinie ?).

(b) La Déité Ultime, fonctionnant en tant que coabsolue (ou coïnfinie ?).

(c) Une présence Suprême-Ultime trinitisée de la Déité de l’Absolu-Limité.

Il est difficile de trouver un nom approprié pour le troisième membre de cette trinité. Dieu l’Absolu suggère la personnalité. L’Absolu de Déité n’est pas ce membre ; l’Absolu de Déité est purement existentiel, un potentiel existentiel. Ce membre est actuel et est existentiel-expérientiel. Si l’Absolu (les trois Absolus en tant qu’un) est l’Absolu-sans-limites, alors nous pourrions désigner ce membre comme « l’Absolu-dans-des-limites » ou, pour utiliser un nom moins encombrant, « l’Absolu-Limité ».

De ce qui concerne les membres de la troisièmeTrinité expérientielle, la Trinité Finale, que savons-nous ? Que peut-on en déduire ? Que pouvons-nous dire ? Nous dépendons de quelques informations qui se trouvent dans les fascicules, de nos propres efforts d’interpolation et d’extrapolation logique, et de notre bon sens. Rassemblons les données :

La Déité Suprême. Dans l’étude de la Trinité Absolue, nous avons observé que la Déité Suprême est membre de trois trinités (appendice XIX, §2 et §3). L’étude de ces relations nous a conduits à la conclusion que l’Être Suprême continue à croître après son émergence. C’est une croissance post-personnelle ; pas une croissance qui est au-delà de la personnalité, mais une croissance qui vient après le parachèvement de la personnalisation-pouvoir.

Dans la première Trinité expérientielle, la Déité Suprême s’engage dans « une collaboration absonite » ; dans la deuxième, elle s’engage dans « des re-lations coabsolues » ; et, maintenant dans la troisième, elle s’engage dans « une participation coïnfinie » (1292.2-5) 117:7.8.

Nous émettons l’opinion qu’en tant que membre de la Trinité Finale, la Déité Suprême est coabsolue en statut (appendice XIX, §3). Apparemment, celle qui fut en un temps une Déité Finie a évolué au point de s’identifier avec « …la projection des expérientiels sur un champ d’expression créative dépassant le maitre univers » et de participer à cette projection (1163.1) 106:0.7. Le statut de ce qui est ainsi impliqué est défini comme « coabsolu » (ibid.). Et, si la Déité Suprême n’est pas coabsolue en statut, comment une telle Déité peut-elle alors s’engager dans « une participation coïnfinie » dans les affaires du deuxième niveau de la Trinité des Trinités ? Laquelle trinité est définie (16.6) 0:12.9 comme une « Trinité Infinie existentielle-expérientielle ».

La Déité Ultime. C’est la deuxième présence de trinité de la Déité Ultime ; sa première présence est comme membre de la deuxième Trinité expérientielle. Dans cette trinité, nous supposons que la Déité Ultime (comme la Déité Su-prême) s’est engagée dans des « relations coabsolues ». Dans la troisièmeTrinité expérientielle, nous présumons encore que la présence de déité de l’Ultime (comme celle du Suprême) s’engagera, lors de ses activités, dans une « participation coïnfinie ». Cela semble donc être une présence « post-ultime » de la Déité Ultime. Une fois de plus, nous émettons l’opinion que la déité expérientielle continue à croître après le parachèvement de la personnalisation-pouvoir. Comme le Suprême, l’Ultime est apparemment devenu coabsolu en statut, et pour les mêmes raisons. Les deux déités expérientielles semblent participer à « …la projection des expérientiels sur un champ d’expression créative dépassant le maitre univers » (ibid.). En tant que participant dans cette projection des expérientiels, les deux semblent être devenus coabsolus en statut.

La Déité de l’Absolu-Limité. Lorsque nous examinons le troisième membre de la Trinité Finale, nous trouvons certaines complications. La présence de déité de l’Absolu-Limité semble être une présence factuelle et actuelle, mais non une présence finie ou finale. Une telle déité semblerait s’étendre et jouir d’un partenariat dans cette trinité en tant que présence grandissante. Nous pourrions suggérer que cette Déité de l’Absolu-Limité dévoile une présence initiale, manifeste une présence grandissante et fait montre d’un troisième stade de parachèvement hypothétique. Considérez ces trois étapes possibles :

(a) Présence initiale. La présence initiale de ce membre de la déité ne pourrait embrasser plus que ce qui a été trinitisé par le Suprême-Ultime dans sa projection de Dieu l’Absolu. Dieu l’Absolu apparaît en tant que personnalisation-trinitisée et n’émerge pas en tant qu’actualisation de déité par le parachèvement de la synthèse personnalité-pouvoir. La réalité de Dieu l’Absolu n’est qu’une expression indirecte de l’unification personnalité-pouvoir, exprimant l’unification de personnalité-pouvoir réalisée par le Suprême et l’Ultime, que tous deux ont projeté dans l’acte de trinitisation. Dieu l’Absolu est une actualisation inachevée de déité expérientielle, et sa présence de déité dans la Trinité Finale doit être également inachevée – et, étant inachevée, capable de croissance.

(b) Présence croissante. Considérant la présence de déité trinitisée de l’Absolu-Limité comme un commencement, nous pensons que le processus ancestral (dans ce cas éternel) de synthèse personnalité-pouvoir commencera et continuera. La présence initiale de la Déité de l’Absolu-Limité grandira sans doute dans la mesure où l’unification croissante de la Trinité Absolue, les efforts personnels de Dieu l’Absolu et les efforts unifiants de la Trinité Finale contribuent tous à une telle croissance.

(c) Présence finale hypothétique. Si tous ces processus pouvaient atteindre le parachèvement, alors cette présence de la Déité de l’Absolu-Limité deviendrait « illimitée » et la Trinité Finale réali-serait son unification. Cette présence serait alors celle de l’Absolu– l’unification expérientielle de l’Absolu de Déité, de l’Absolu Universel et de l’Absolu Non Qualifié. Ceci n’arrivera jamais par-ce que le potentiel infini de ces Absolus ne sera jamais épuisé.

Nous offrons ces idées comme des façons non déraisonnables de concevoir le partenariat du deuxième niveau de la Trinité des Trinités. Elles présentent une façon de concevoir les trois déités expérientielles alors qu’elles approchent les buts d’éternité de tous leurs efforts en tant que personnes, superpersonnes et superpersonnes-transcendées.

§4. FONCTIONS DE LA TRINITÉ FINALE

S’il y a une troisièmeTrinité expérientielle, quelle signification lui attacher ? Revenons sur l’éternité passée pour des illustrations parallèles. L’union du PèreFils n’a pas fait disparaître les identités séparées des Deux Premières personnes de la Déité, même si elles « furent… comme ne faisant qu’un » (250.2) 22:7.8. De même, la Trinité du Paradis n’obscurcit en aucune manière ni l’identité nettement définie, ni l’individualité, ni la faculté de contact des trois Personnes de la Déité du Paradis (32.1) 1:7.9; (80.5) 6:8.8; (96.3-4) 8:6.1-2. Mais une telle union de trinité modifie les fonctions de déité de ces trois personnes existentielles ; elle produit « …l’interdépendance trinitaire critique des trois personnalités divines relative au fonctionnement total de la Déité… » (111.5) 10:2.7. Par exemple : dans les créations post-havoniennes « …on ne peut discerner que le Père soit absolu comme Déité totale, sauf dans la Trinité du Paradis » (111.6) 10:2.8.

Nous voudrions en déduire que l’union de trinité de la Déité Suprême et de la Déité Ultime avec la présence de déité de l’Absolu-Limité n’enlèverait rien à l’individualité ni à la « contactabilité » de Dieu le Suprême, de Dieu l’Ultime et de Dieu l’Absolu – en tant que personnes, ou superpersonnes, ou en tant que superpersonnes-transcendées. Mais une telle union de trinité pourrait modifier leurs fonctions de déité collectives et associatives par rapport au cosmos total – univers Central, grand univers , maitre univers et cosmos infini. En tant que déité expérientielle totale, ‘bien qu’incomplète’, ces Déités ne pourraient pas opérer individuellement en dehors de leur union de trinité.

Nous croyons que la trinité des déités expérientielles, en principe, répétera exactement la relation et la fonction de la trinité des déités existentielles — « … trois comme un et en un, et un comme deux et agissant pour deux » (112.8) 10:4.5.

Les fonctions de la troisièmeTrinité expérientielle sembleraient être conceptuellement inséparables des fonctions de la Trinité des Trinités. Après tout, cette Trinité Finale fait partie de la trinité triple. Nous pensons que les deux sont concernées par le cosmos total, par la pénétration, le développement et l’expansion du cosmos infini. Si la Déité-duelle continue son rôle de pionnière, alors peutêtre que la trinité continuera à consolider dans l’expansion vers l’extérieur du cosmos infini, comme dans les créations intérieures et ancrées (appendices VI et XXVII).

Nous croyons que la zone intérieure du cosmos infini est « d’origine trinitaire » par rapport à la Trinité Finale, à peu près avec le même sens que Havona est « d’origine trinitaire » par rapport à la Trinité Originelle. L’univers central de l’éternité et les commencements de l’univers final de l’infinité semblent tous deux être d’origine trinitaire ; l’un apparaît en relation avec la formation de la première Trinité, l’autre apparaîtra éventuellement en conjonction avec la formation de la Dernière Trinité.

Comme toutes les trinités, nous croyons que la troisièmeTrinité expérientielle cherche l’unification. Cette Trinité Finale apparaît dans le but de constituer l’union initiale (et sans doute finale) de toute déité expérientielle. Elle est une trinité préunifiée et, comme pour toutes les trinités post-havoniennes, « l’unité de déité est un accomplissement » (641.1) 56:5.4. Cette trinité associe des valeurs finies-absolues, et ses membres associatifs sont justement décrits comme êtres du tempséternité. Puisque il y a la présence de déité de l’Absolu-Limité, cette trinité peut aussi être décrite comme incluant la réalité existentielle-expérientielle. C’est une trinité à jamais croissante, une trinité à jamais unifiante, une trinité sans fin. Le statut incomplet de son membre absolu assure que le processus de croissance sera sans fin et que les univers et les citoyens des univers ne rencontreront jamais une barrière finale à l’aventure en progrès.

(Étant donné le concept d’une telle trinité au deuxième niveau de la trinité triple, il n’est pas trop difficile de visualiser la présence de l’Absolu Universel sur le troisième niveau. Comme les fascicules l’affirment (15.4) 0:11.14, il est possible de faire une « approche existentielle-expérientielle » de l’Absolu univers el, mais cette approche doit être faite sur des « niveaux tempséternité » et elle doit chercher « des valeurs finies-absolues ». Nous pourrions cependant noter que « approcher » l’Absolu Universel et « atteindre » cet Absolu sont deux propositions entièrement différentes. Si cet Absolu ne croissait pas, alors [en éternité] une telle approche pourrait être consommée tôt ou tard. Mais les fascicules nous disent que l’Absolu Universel croît et s’étend (116.9) 10:8.8, et peutêtre que le taux d’expansion est plus grand que la vélocité d’approche maximum possible).

§5. LA DERNIÈRE APPROCHE DE L’UNIFICATION DE DÉITÉ EXPÉRIENTIELLE

Comme nous l’avons déjà observé (appendice XIX, §5), dans le système Paradis-Havona, l’unité de déité est un fait ; dans les univers périphériques, c’est un accomplissement (641.1) 56:5.4. Nous pensons que l’émergence et la formation factuelle de la troisièmeTrinité expérientielle constituent la tentative finale pour unifier la déité expérientielle.

La déité existentielle est éternellement unifiée dans la trinité existentielle, la Trinité du Paradis. La déité expérientielle n’est pas ainsi unifiée d’une façon inhérente ; son unification dépend de tous les efforts de tous les créateurs, de toutes les déités et trinités post-havoniens. L’unification progressive de la déité expérientielle semble avoir lieu en plusieurs grandes étapes.

Le premier niveau d’unification de déité expérientielle. Ce niveau semble englober le grand univers et les évènements du présent âge. C’est le niveau fini, le premier des niveaux subabsolus projetés, sur lequel la déité expérientielle peut s’unifier par la synthèse personnalité-pouvoir (15.7) 0:12.1. L’Etre Suprême (4.9) 0:2.15 et la première Trinité expérientielle (1165.7) 106:3.2 émergent des activités parachevées de ce niveau. Cette déité émergée et cette trinité émergée ne semblent pas être statiques ; toutes deux sembleraient continuer à grandir ; le Suprême, par sa croissance transcendantale, vers le statut ultime, et la trinité vers l’unification parachevée et l’unité de déité. Les deux accomplissent leurs buts à la fin du Sixième âge et parachèvent le maitre univers.

Le deuxième niveau d’unification de déité expérientielle. Ce niveau paraît englober le maitre univers et les évènements de tous les âges post-havoniens – du deuxième âge de l’univers à la fin du Sixième. C’est le niveau absonite, transcendantal, le deuxième des niveaux subabsolus projetés sur lequel la déité expérientielle peut s’unifier par la synthèse personnalité-pouvoir (15.7) 0:12.15. L’Ultime (4.11) 0:2.17 et la deuxième Trinité expérientielle (1167.2) 106:5.1 émergent des activités parachevées de ce niveau. Cette déité émergée et cette trinité émergée ne semblent pas être statiques ; toutes deux semblent grandir ; l’Ultime vers les statuts post-ultime et coabsolus, et vers les fonctions finales coïnfinies ; la trinité vers le but sans fin d’unification. L’Ultime pourrait éventuellement accomplir son but de fonction coïnfinie ; la trinité ne peut pas accomplir son but d’unification parachevé et elle ne peut atteindre l’unité de déité parce qu’elle ne peut épuiser l’infinité.

Le troisième niveau (tentative) d’unification de la déité expérientielle. Ce niveau semble englober une scène spatiale qui est en dehors du maitre univers et semble sans fin – le cosmos infini. Il semble englober une étendue de temps qui commence après la fin du Sixième âge de l’univers et qui est aussi sans fin – un âge de l’univers futuréternel. Il n’est pas l’un des « …deux niveaux subabsolus et évolutionnaires de manifestation personnalité-pouvoir… » qui étaient originellement projetés (15.7) 0:2.15. Ce troisième niveau n’est pas sub-absolu ; il est le niveau originel absolu duquel les deux niveaux subabsolus (fini et absonite) furent projetés.

À partir des activités parachevées de ce troisième niveau, aucune déité ou trinité n’émerge, parce que les activités de ce troisième niveau ne seront pas parachevées – ni l’infinité ni l’éternité ne seront épuisées. C’est au commencement des activités de ce niveau qu’une nouvelle déité et une nouvelle trinité émergent. Et, dans ce domaine, ces évènements du futur lointain ressemblent aux évènements de l’aurore du premier âge de l’univers . La déité se personnalise et la trinité se forme au commencement (et non à la fin) du premier âge. Et, de nouveau, la déité se personnalise et la trinité se forme au début (et non à la fin) de l’âge final.

Examinons de nouveau les évènements qui inaugurent l’âge final et le lancement de la tentative finale pour « expérientialiser » la Déité totale. Une nouvelle déité expérientielle se personnalise dans l’apparition trinitisée de Dieu l’Absolu. La deuxième Trinité expérientielle, bien que non unifiée, est encore présente en tant que réalité factuelle. Cela permet à la Trinité des Trinités de se former en tant qu’entité factuelle.

Le premier niveau de la Trinité triple. Il n’y a rien qui empêche la formation factuelle du premier niveau de la Trinité des Trinités. Ce niveau unifie trois trinités : la Trinité du Paradis, la Trinité Ultime et la Trinité Absolue. Ce niveau peut se former en tant que réalité factuelle et il peut fonctionner d’une façon absolue, mais non dans le sens universel ou infini, excepté si ses limitations expérientielles pouvaient être compensées par l’action existentielle de la Trinité du Paradis (infinie).

Le deuxième niveau de la Trinité triple. Il y a deux déités expérientielles (émergées) présentes sur ce niveau de la Trinité des Trinités – le Suprême et l’Ultime. Associée avec eux sur ce niveau, se trouve la présence de déité de l’Absolu-Limité ; et cette présence est une présence croissante, une présence synthétisant personnalité-pouvoir. Nous en avons déduit qu’elle est subinfinie en ce qu’elle enveloppe une quantité limitée des Absolus, mais elle n’est pas subabsolue en qualité en ce qui concerne cet enveloppement limité des Absolus. Ce deuxième niveau de la Trinité des Trinités constitue l’entité unifiante (mais non unifiée) de déité totale expérientielle :

(1) Déité évolutionnaire-expérientielle – Déité Suprême.

(2) Déité transcendantale-expérientielle – Déité Ultime.

(3) Déité existentielle-expérientielle – Déité de l’Absolu-Limité.

Cette trinité unifiante semble constituer l’effort final pour réunir, par des moyens expérientiels, ce que l’Infini (en éternité) a distribué par des méthodes existentielles (1172.7) 106:8.22. Dans la troisièmeTrinité expérientielle, nous avons le commencement (mais jamais le parachèvement) de l’unification expérientielle des manifestations constituantes de l’Infini.

Troisième niveau de la Trinité triple. Nous savons que les fonctions trinitaires englobent toujours les réalité s de déité et que les réalité s de déité tendent toujours à se personnaliser. A cause de cela, les résultats finals de l’unification trinitaire font apparaître de nouvelles personnalisations de déité (16.1) 0:12.4. Nous suggérons que la troisième Déité Expérientielle n’est pas une exception à cette Une étude du maitre univers règle générale et que ses efforts d’unification constituent un essai trinitaire pour personnaliser la déité. Mais, dans le cas de la Trinité Finale, ce n’est pas une nouvelle déité – c’est la déité originelle. Ces efforts indiquent la tentative expérientielle pour pénétrer l’Infini (1172.7) 106:8.22.

Foundation Info

ImprimerImprimer

Urantia Foundation, 533 W. Diversey Parkway, Chicago, IL 60614, USA
Téléphone: (numéro vert depuis les Etats-Unis et le Canada) 1-888-URANTIA
Téléphone: (hors des Etats-Unis et du Canada) +1-773-525-3319
© Urantia Foundation. Tous droits réservés