Appendice XVIII. La nature de dieu l’ultime

   
   Red Jesus Text: Activé | Désactivé    Numéros de Paragraphe: Activé | Désactivé
ImprimerImprimer

APPENDICE XVIII.

LA NATURE DE DIEU L’ULTIME

Émergence de l’Ultime

La nature de la déité ultime

Attributs de dieu l’ultime

Rapport de l’ultime aux déités du paradis

Rapport de l’ultime au maitre univers

L’ultime par rapport aux transcendantaux et autres

L’Ultimité de la Déité

Dieu l’Ultime est la deuxième Déité Expérientielle. Dans l’histoire de la croissance et du développement des créations post-havoniennes, son émergence interviendra entre l’apparition évolutionnaire de Dieu le Suprême et l’apparition plus tardive de Dieu l’Absolu. Le Suprême émerge « …sur le premier niveau de créature où se révèle, dans le temps et l’espace, la Déité unifiante ». L’Ultime émerge « …sur le deuxième niveau expérientiel où se manifeste la Déité unifiante ». Dieu l’Absolu apparaît sur « …le troisième niveau d’expansion et d’expression de Déité unifiante » (4.10-12) 0:2.16-18.

L’émergence du Suprême est associée à l’évolution parachevée des domaines de l’espace-temps du grand univers (11.2) 0:7.8 ; (1164.4) 106:2.1. L’émergence subséquente de l’Ultime est associée au développement parachevé des domaines beaucoup plus vastes de l’espace-temps-transcendé du maitre univers (12.4) 0:9.1 ; (1164.5) 106:2.2. L’émergence encore plus tardive (et peutêtre incomplète) de Dieu l’Absolu semble être liée aux domaines qui doivent se trouver en dehors des limites du vaste maitre univers, domaines qui pourraient être sans limites dans l’éternité – un possible cosmos infini (1168.0-2) 106:6.1-3 ; appendice XXI).

Ces trois projections de croissance semblent impliquer des dimensions de trois ordres entièrement différents. Si l’on donnait la valeur symbolique de « un » aux étendues spatiales et aux durées temporelles impliquées dans l’émergence de l’Être Suprême, il semble qu’un symbole de dimension comparable pour l’émergence de Dieu l’Ultime serait de l’ordre de « 100 millions » (appendice XVII, §4). Le symbole que nous pourrions associer à la pleine émergence de Dieu l’Absolu pourrait être « l’infinité » (appendice XIX, §5).

§1. ÉMERGENCE DE L’ULTIME

Nous ne savons pas exactement quand l’Ultime a commencé à émerger, mais nous savons qu’il n’est pas une déité éternelle du passé. Il est un être futur éternel, mais il n’a pas eu un commencement dans le temps (10.10) 0:7.5. Comme le Suprême, l’Ultime est une déité dérivée ; il a été extériorisé par la Trinité du Paradis (15.9) 0:12.3.

L’Être Suprême semble émerger en passant par trois stades de croissances ; l’émergence initiale dans Havona en tant que personne spirituelle (641.3) 56:6.2, la présente ère d’unification de personnalité-pouvoir (12.1) 0:8.10 et le futur stade d’évolution parachevée (1292.8-10) 117:7.14-16. L’émergence de l’Ultime semble être un procédé plus complexe qui implique un plus grand nombre de stades successifs de croissance. Nous pensons que l’histoire de l’émergence de l’Ultime se présente logiquement en sept stades :

(1) Émergence initiale - avant l’organisation des superunivers
(2) Statut pré-Suprême - avant l’évolution complète du Suprême
(3) Statut post-suprême - après la formation de la Trinité Ul time
(4) Souveraineté primaire - après l’achèvement du niveau d’espace primaire
(5) Souveraineté secondaire - après l’achèvement du niveau d’espace secondaire
(6) Souveraineté tertiaire - après l’achèvement du niveau d’espace tertiaire
(7) Émergence complète - lors de l’achèvement du maitre univers tout entier

La proposition des sept stades de croissance ultime n’est pas illogique. Le Suprême émerge pendant le deuxième âge de l’univers et après l’achèvement de l’évolution entière d’un seul niveau d’espace ; la croissance de l’Ultime a lieu au cours de cinq âges de l’univers et elle est concernée par le développement de cinq niveaux d’espace – le niveau superuniversel et les quatre niveaux d’espace extérieurs. À ce propos, nous pouvons estimer raisonnable l’idée d’un concept de sept niveaux en citant le fait que la souveraineté d’un Fils Créateur se développe à travers sept stades de croissance (237.6) 21:3.4-11 et que les Esprits Créatifs passent par sept stades de personnalisation croissante (203.6) 17:6.3 ; appendice VIII, §6-A : La Personnalisation d’une Focalisation).

Examinons ces sept stades possibles dans l’émergence de l’Ultime, du stade d’émergence initial au stade final d’unification parachevée de personnalité-pouvoir.

Emergence initiale de l’Ultime. On nous dit que Dieu le Suprême apparut dans Havona comme une personne spirituelle avant l’organisation des superunivers (641.3) 56:6.2. Nous en déduisons ceci : soit que Dieu l’Ultime apparût au même moment, soit qu’il émergeât à une époque précédant l’apparition du Suprême ; cependant, l’Ultime est une déité transcendantale et nous sommes informés que les transcendantaux précèdent les finis dans la séquence historique (1159.6) 105:7.1.

Nous savons que l’Ultime est (maintenant) présent dans Havona (162.4) 14:6.29 et que cette présence est absonite et superpersonnelle (1166.)106:4.3. En termes d’émergence finale et complète de l’Ultime en tant qu’être qui « se développe [par] le pouvoir expérientiel », cette présence est « prépersonnelle » (113.6) 10:5.5. Cette présence de l’Ultime est dérivée de la Trinité du Paradis (15.9) 0:12.3.

Nous émettons l’opinion qu’avant l’organisation des superunivers, le Suprême et l’Ultime (dans Havona) étaient tous deux passifs en ce qui concerne l’unification du pouvoir-personnalité. A ce moment-là, l’occasion de fonctionner dans un univers externe de pouvoir et de personnalité n’existait pas (16.1) 0:12.4, car aucune création post-havonienne n’existait alors. Mais cela ne signifie pas nécéssairement qu’ils étaient inactifs dans Havona. Nous savons que les Esprits des Circuits apparurent en réponse « …au dessein émergent de l’Être Suprême… », même s’ils ne « furent trouvés en activité » que beaucoup plus tard (287.5) 26:2.6. On nous dit qu’il y a des activités et des réalité s (non révélées) dans Havona qui appartiennent au niveau absonite et au niveau Ultime (156.10-11) 14:4.5-6. Nous pouvons raisonnablement supposer que, pendant ce « temps calme » avant le commencement des superunivers, de telles activités et réalité s absonites et ultimes dans Havona pourraient avoir été affectées et modifiées d’une manière similaire par le « dessein émergent » de Dieu l’Ultime. La présence du Suprême dans Havona a modifié l’univers central ; il est probable que la présence de l’Ultime a eu un effet similaire, mais sur un niveau superfini.

Statut pré-Suprême de l’Ultime. C’est le statut de l’Ultime au temps présent pendant les époques évolutionnaires du deuxième âge de l’univers, et l’émergence incomplète de l’Être Suprême. Au temps présent, l’Ultime n’est pas en pleine existence ; il est une réalité en formation, une réalité qui s’actualise (11.10-11) 0:7.5-6. Néanmoins, nous savons qu’il est présentement en fonction dans les univers d’aujourd’hui parce qu’une partie de l’imprévisibilité des énergies émergentes (physique, mentale et spirituelle) est attribuée à ses activités présentes (136.4) 12:6.6, lesquelles donnent sérieusement à réfléchir aux Conseillers Techniques (280.7) 25:4.19. D’une certaine façon, l’Ultime laisse présager de son (futur) supercontrôle des univers pendant les stades avancés de lumière et de vie dans un univers local (642.5) 56:7.5. Et, lorsque les ascendeurs mortels entrent dans le Corps de la Finalité, ils deviennent immédiatement personnellement conscients du « défi de Dieu l’Ultime » (305.3) 27:7.10.

Ces activités de l’Ultime ont toutes lieu avant l’émergence du Suprême et avant la formation factuelle de la Trinité Ultime (1291.8) 117:7.4.

Nous savons quelque chose en ce qui concerne le mécanisme d’unification pouvoir-personnalité qui opère en liaison avec l’évolution du Suprême – nous savons comment le pouvoir tout-puissant, dérivé des succès des Créateurs Suprêmes (12.1) 0:8.10, s’unit à la personne spirituelle du Suprême (11.1) 0:7.7 par l’action du Mental Suprême, sur le monde-pilote du circuit extérieur de Havona (641.3) 56:6.2. Mais nous ne savons rien du mécanisme analogue qui doit exister par rapport à l’unification pouvoir-personnalité de l’Ultime émergent (Voir cependant appendice XXII , §7-9).

Statut Post-Suprême de l’Ultime. Nous comprenons que l’émergence évolutionnaire du Suprême doit précéder l’émergence transcendantale de l’Ultime. Nous savons que la croissance du Suprême est associée à celle des superunivers et, à un moment donné du futur, ils seront rendus parfaits et le Suprême émergera finalement (636.6) 55:12.5. Il deviendra alors le dirigeant expérientiel de ces supercréations et exercera une telle souveraineté sous le supercontrôle de l’Ultime (1296.6) 118:2.4.

Cette émergence de l’Être Suprême rend possible quelque chose d’autre – la formation factuelle de la première Trinité expérientielle, dont il est membre (16.3) 0:12.6. La croissance et l’émergence de l’Ultime sont partiellement dépendantes de la formation et de l’unification finale de cette trinité. C’est la trinité qui remplacera un jour les activités présentes des Architectes du Maitre Univers dans la coordination des affaires de cette Maitresse Création tout entière (1165.7) 106:3.2.

Nous croyons que l’Ultime entrera dans cette étape de croissance au moment de l’ouverture du premier niveau d’espace extérieur, et que cela continuera d’être son statut pendant tout le troisième âge de l’univers – la période de croissance du niveau d’espace primaire. Nous devrions nous rappeler que ce niveau d’espace semble être tellement plus grand que les superunivers, que la traversée de ce seul stade de croissance de l’Ultime pourrait prendre un temps beaucoup plus long que celui de tout le deuxième âge de l’univers – l’étendue temporelle requise pour l’évolution complète et l’émergence finale de l’Être Suprême, et pour l’ancrage de l’ensemble des sept superunivers dans la lumière et la vie (appendice XVII, §4).

Souveraineté primaire de l’Ultime. Il semble raisonnable de croire que l’Ultime passera par certains stades majeurs d’émergence au fur et à mesure que les niveaux d’espace extérieurs, l’un après l’autre, achèveront leur croissance.

Puisqu’il y a quatre de ces niveaux d’espace extérieurs, il semble probable que l’Ultime passera par quatre stades de souveraineté croissante. Les fascicules sont silencieux sur ce point, mais la logique de ces quatre étapes est tout à fait attrayante.

Nous suggérons que l’Ultime achèvera un statut, que nous avons choisi d’appeler « Souveraineté primaire », lorsque le premier niveau d’espace extérieur aura achevé sa croissance. A ce moment, la souveraineté de l’Ultime serait un fait accompli sur ce niveau d’espace, mais cette souveraineté serait encore un potentiel inachevé par rapport aux trois niveaux d’espace extérieurs restants. Cette situation n’a pas de parallèle dans l’évolution du Suprême. Cette Déité Finie émergera probablement lorsque les superunivers seront ancrés dans la lumière et la vie ; c’est un cycle de croissance n’impliquant qu’un seul niveau d’espace. Dans les âges post-suprême de développement d’espace extérieur, l’Ultime semble passer par un cycle de croissance de quatre stades impliquant quatre niveaux d’espace.

L’Ultime émergera-t-il d’une manière qualifiée ou limitée, sur le niveau d’espace primaire et à l’usage de ce niveau, quand ce domaine aura complété sa croissance ? Et avant même qu’il soit parvenu à la souveraineté dans le niveau d’espace extérieur suivant ? Nous ne le savons pas, mais c’est une possibilité intéressante.

Souveraineté secondaire de l’Ultime. C’est le statut de croissance supposé de l’Ultime après l’achèvement du deuxième niveau d’espace extérieur. Si notre raisonnement est correct, ce statut devrait continuer à travers les âges interminables du développement du troisième niveau d’espace extérieur.

Il semble probable que chaque stade, dans l’émergence de l’Ultime, verra la personnalisation croissante (la superpersonnalisation ?) de cette Déité Transcendantale. Nous savons que les déités expérientielles passent maintenant par leurs stades prépersonnels de développement de pouvoir expérientiel ( de souveraineté) (113.6) 10:5.5, et nous savons aussi qu’il leur est possible d’augmenter leurs « prérogatives de personnalité » sans parvenir à une complète personnalisation (199.6) 17:2.2.

(A ce propos, voir appendice VIII, §6.A : La Personnalisation d’une Focalisation ; et notez spécialement la discussion sur « les Créateurs dont la personnalisation dépend d’une création apparentée ». Le Suprême et l’Ultime semblent dépendre de l’achèvement de leurs domaines respectifs pour la pleine réalisation de la personnalité – le grand univers en ce qui concerne le Suprême et le maitre univers en ce qui concerne l’Ultime. Ceci est analogue [mais probablement pas homologue] à l’apparition depuis l’éternité de l’Esprit Infini et l’apparition depuis l’éternité de l’univers central de perfection. Cela semble aussi être analogue à l’évolution d’un Esprit Créatif qui parait devenir de plus en plus personnel à mesure que son univers local se développe.)

Souveraineté tertiaire de l’Ultime. C’est le statut de croissance qui sera probablement atteint par l’Ultime après l’achèvement du troisième niveau d’espace extérieur. Cela devrait continuer pendant la très longue période d’expansion créative dans l’immensité du quatrième niveau d’espace extérieur – le niveau d’espace final.

Nous devrions encore nous rappeler que ces stades ultérieurs que nous avons postulés à l’émergence de l’Ultime seront de très longue durée. Ce sont, respectivement, les troisième, Quatrième, Cinquième et Sixième âges de l’univers. Dans l’appendice XVI, nous explorions les dimensions spatiales des niveaux d’espace extérieurs et en déduisions qu’ils étaient colossalement plus grands que les superunivers. Dans l’appendice XVII, nous observions alors que les âges d’univers de ces niveaux d’espace extérieurs seraient probablement beaucoup plus longs dans leur durée que le présent âge des sept superunivers. Nous en déduisions aussi que ces âges des niveaux d’espace extérieurs deviendraient progressivement de plus en plus longs. Il semble que l’émergence de l’Ultime va prendre un temps qui est fini (techniquement), mais qui est pourtant tellement long qu’il est finalement sans signification pour nous.

Si l’Ultime passe bien par plusieurs stades de croissance progressive dans l’espace extérieur, il est alors tout à fait possible que la première Trinité expérientielle passera aussi par des stades analogues d’unification. Cette trinité est destinée à amener la coordination expérientielle du maitre univers (1166.5) 106:4.2 et, lorsque cela sera atteint, cette trinité aura accompli son unification (16.5) 0:12.8. C’est partiellement comme conséquence d’une telle unification de trinité parachevée (16.3) 0:12.6 que Dieu l’Ultime émergera et qu’il se personnalisera en pouvoir finalement et pleinement (1166.5) 106:4.2. Cet évènement n’aura pas lieu avant l’achèvement du quatrième niveau d’espace – le niveau d’espace le plus extérieur du maitre univers. C’est l’achèvement de la croissance du maitre univers entier (ibid.).

Émergence parachevée de l’Ultime. On nous dit que les fonctions de la trinité englobent toujours des réalité s de déité et que ces réalité s de déité incluses tendent toujours à se personnaliser (16.) 0:12.4. On nous dit aussi que la première Trinité expérientielle s’unifiera finalement en se parachevant (16.5) 0:12.8. Cette unification nécessitera le développement complet du maitre univers entier, et ce but peut être atteint, parce qu’il est subinfini ; il a une limite quantitative (124.5) 11:7.4 ; (130.2) 12:1.16). La réalisation de ce double but – parachèvement de l’univers et trinité unifiée – signale l’émergence (l’actualisation) de Dieu l’Ultime en tant que déité expérientielle parachevée (1166.3-5) 106:3.5-7.

L’émergence de la deuxième Déité Expérientielle n’est pas due seulement aux accomplissements de la première Trinité expérientielle. L’émergence de l’Ultime est aussi due aux succès des Créateurs post-havoniens, tels que les membres post-havoniens de Dieu le Septuple, dont les fonctions vont « ...probablement s’étendre avec l’évolution future des créations de l’espace extérieures » (12.3) 0:10.12. Et, finalement, l’émergence de l’Ultime est due aux succès de ses propres efforts, de son « …propre fonctionnement expérientiel dans les univers de pouvoir et de personnalité… » (16.1) 0:12.3.

L’émergence factuelle de l’Ultime signifiera que les valeurs transcendantales ont été coordonnées sur des niveaux créatifs finals. En d’autres termes, l’Ultime émergé aura rassemblé certaines réalité s qui sont décrites (4.11) 0:2.18 dans les fascicules comme suit :

(a) Les valeurs absonites superpersonnelles,

(b) Les valeurs transcendées de l’espace-temps,

(c) Les valeurs expérientielles extériorisées.

La synthèse expérientielle de ces différentes réalité s est décrite comme une synthèse de pouvoir-personnalité (13.1) 0:9.3 et nous devrions nous souvenir que le mot « pouvoir » est utilisé pour indiquer le fait de souveraineté aussi bien que l’énergie organisée (9.4) 0:6.2.

Pour établir un parallèle à partir de certaines affirmations qui sont faites au sujet de l’émergence du Suprême et les appliquer à l’émergence de l’Ultime, nous déduisons qu’en ce temps futur très éloigné, Dieu l’Ultime sera le souverain actuel du maitre univers, qu’il pourra être contacté (superpersonnellement) quelque part, et qu’il aura une relation avec les citoyens du maitre univers qui est analogue à celle qui existe maintenant « …entre les natifs de Havona et la Trinité du Paradis » (1292.8-10) 117:7.14-16. De plus, nous pourrions déduire que l’émergence achevée de l’Ultime amènera les citoyens du maitre univers face à face avec le défi de l’Absolu de Déité (1293.1) 117:7.15 ; (1297.1) 118:2.5.

§2. LA NATURE DE LA DÉITÉ ULTIME

Les natures des trois déités expérientielles ont toutes en commun l’expérience, mais autrement elles sont différentes (1294.5, 7-8) 118:0.5, 7-8. En nature –

(a) Dieu le Suprême est expérientielévolutionnaire.

(b) Dieu l’Ultime est expérientieltranscendantal.

(c) Dieu l’Absolu est expérientielexistentiel.

Comme le Suprême, l’Ultime est pleinement expérientiel (10.10) 0:7.5. L’Ultime est même quelque chose d’unique dans ce cas : il est limité des deux côtés par des trinités expérientielles. Les deux autres déités expérientielles ne sont pas ainsi placées. Il n’y a pas de Trinité expérientielle qui aurait pu s’unifier pour donner naissance au Suprême ; son évolution dépend de la collaboration entre les Créateurs Suprêmes et la Déité trine du Paradis (11.13) 0:8.9. Et, avec Dieu l’Absolu, nous avons affaire à un être qui est existentiel aussi bien qu’expérientiel (10.10) 0:7.5. L’Ultime est décrit comme une « Déité se projetant d’elle-même » (2.10) 0:1.10. Est-ce parce que son émergence est impliquée dans l’unification de la première Trinité expérientielle et sa destinée immédiate dans la Seconde ? (16.3-4) 0:12.6-7.

Il y a deux niveaux subabsolus dans le maitre univers sur lesquels la focalisation de personnalisation-pouvoir peut avoir lieu (15.7) 0:12.1 ; le Suprême personnalisera le pouvoir sur le premier de ces niveaux (4.10) 0:2.16et l’Ultime émergera sur le Second (12.4) 0:9.1, mais l’Ultime est beaucoup plus qu’une amplification du Suprême (1171.8) 106:8.15. L’Ultime parachevé actualisera les valeurs absonites du Paradis ; cela s’accomplira dans la synthèse personnalité-pouvoir, et cette synthèse sera atteinte par cette Déité Transcendantale sur des niveaux qui sont transcendantaux – niveaux qui ont une relation avec le temps et l’espace, mais qui sont au-dessus du temps et de l’espace (12.4) 0:9.1.

Quand Dieu l’Ultime aura finalement émergé, après l’achèvement de la synthèse personnalité-pouvoir impliquée dans sa croissance, il est défini comme étant (1171.8) 106:8.15 :

(1) Cette Déité qui est le résultat de l’unification finale de la première Trinité Expérientielle.

(2) Cette Déité qui personnalise pleinement toute divinité absonite et transcendantale.

(3) Cette Déité qui englobe toutes les phases de la réalité ultime dont on peut:

(a) faire l’expérience personnellement,

(b) qui gèrent l’autorité,

(c) qui unifient par tension et , aussi,

(d) qui ont d’autres aspects non révélés.

Cette définition de l’Ultime parachevé ou finalement émergé supportera une analyse sérieuse. Nous avons déjà considéré l’Ultime comme résultante de déité de l’unification de la première Trinité expérientielle (12.4) 0:9.1. Et nous avons déjà noté que l’Ultime personnalise les valeurs absonites du Paradis (ibid.). Nous pourrions maintenant analyser avec soin les quatre phases (ci-dessus) de la réalité ultime dont on peut faire l’expérience personnellement, qui gèrent l’autorité, qui unifient par tension et qui ont d’autres aspects non révélés.

(a). Phases de l’Ultime dont on peut faire l’expérience personnellement. Ceci doit se rapporter, du moins en partie, à la personnalité de l’Ultime.Cette personnalité (ou superpersonnalité) doit, à un moment donné, être contactable par d’autres personnalités (et superpersonnalités) (8.4) 0:5.4.

(b). Phases de l’Ultime qui gèrent l’autorité. Celles-ci se rapportent probablement à une relation dans l’Ultime lui-même qui est analogue à la relation du Tout-Puissant au Suprême. Heureusement, on nous donne un nom pour ce composant fonctionnel de l’Ultime ; il est désigné comme étant « l’Omnipotent » (1296.6) 118:2.4.

(c). Phases de l’Ultime qui unifient par tension. Elles font probablement référence à quelque activité du Mental Ultime qui pourrait servir à unifier l’Omnipotent et Dieu l’Ultime, de la même manière que (sur des niveaux finis) le Mental Suprême unifie aussi le Tout-Puissant et Dieu le Suprême (1264.6) 106:2.3. Cela pourrait aussi se référer à une fonction de l’Ultime qui pourrait avoir affaire avec l’égalisation et la compensation de certaines tensions de réalité engendrées par la coexistence du fini et de l’absolu. S’il en est ainsi, ce pourrait être un corollaire subabsolu de certaines activités analogues de l’Absolu Universel (15.3) 0:11.13 ; (133.7, 13) 12:4.5, 11.

(d). Les aspects non révélés de l’Ultime suggèrent que la nature de l’Ultime est beaucoup plus complexe que la nature du Suprême (1171.8) 106:8.15.

De l’analyse précédente des facteurs englobés dans l’unification de personnalité-pouvoir de l’Ultime, nous déduisons que la personnalité (ou superpersonnalité) de l’Ultime est inséparable de toutes les autres phases autres-quepersonnelles de sa nature de déité (1167.3) 106:5.2.

Jusqu’à maintenant, nous avons considéré la nature de l’Ultime en termes généraux. Considérons maintenant certaines qualités spécifiques de sa nature transcendantale.

L’Omnipotent. La phase de contrôle de l’énergie de l’Ultime est appelée l’Omnipotent (1296.6) 118:2.4. Ce doit être une version transcendantale du ToutPuissant. Ce que le Tout-Puissant est au Suprême, l’Omnipotent doit l’être à l’Ultime, et plus encore. L’Omnipotent doit être un être de très grand pouvoir cosmique. L’énergie émergente (l’énergie puissante et l’énergie gravitationnelle) est un niveau de forceénergie qui reflète « l’action intelligente de l’Ultime » (470.4) 42:2.13. Sur ces niveaux de manifestation de forceénergie, les activités de l’Omnipotent rencontrent les fonctions physiques des Maitres Esprits, car ces Esprits élevés opèrent aussi sur ces mêmes niveaux d’énergie (190.6) 16:4.12. Il existe un parallèle d’activités comparables sur le niveau du pouvoir universel, où le supercontrôle du Suprême (470.5) 42:2.14 rencontre la présence de l’influence des Maitres Esprits ( (190.5) 16:4.11. Nous devrions aussi considérer les Contrôleurs Septuples dont les fonctions constituent le niveau de contrôle physique de Dieu le Septuple (1273.5-13) 116:5.1-9 et dont le succès final en élaborant l’équilibre matériel des sept superunivers équivaudra à l’évolution parachevée du contrôle physique de la part du ToutPuissant (1274.2) 116:5.12. Nous avons émis l’opinion que les Contrôleurs Septuples pourraient avoir des fonctions accrues lorsqu’ils entreront en relation avec l’Omnipotent-Ultime dans les créations d’espace extérieures. (Voir appendice XII, §4 : Le Septuple deviendra-t-il Décuple dans l’Espace Extérieur ?)

Le Mental Ultime. « Le mental infini ignore le temps, le mental ultime transcende le temps, le mental cosmique est conditionné par le temps. Et il en est de même pour l’espace… » (102.4) 9:4.4 Le mental ultime doit être relié à cet aspect de l’ultimité « qui unifie par tension » et que nous avons déjà considéré. Nous en savons moins au sujet du mental de l’Ultime qu’au sujet de tout autre aspect de cette Déité Transcendantale, mais on nous dit que « la clairvoyance de l’absonité » est une qualité du mental qui est associée avec la transcendance de la conscience finie (1281.5) 117.3.3.

Puisque nous savons si peu de choses au sujet du Mental Ultime, examinons certaines données que nous avons, concernant les autres niveaux mentaux. Nous savons que le mental cosmique est une « manifestation subabsolue » du mental absolu de l’Esprit Infini ; sa source se trouve dans les Sept Maitres Esprits (191.4) 16:6.1. Et il apparut quand ces Esprits élevés créèrent les Sept Directeurs Suprêmes de Pouvoir (1273.14) 116:5.10. On nous dit aussi que le pouvoir du Tout-Puissant est uni à la personne spirituelle de Dieu le Suprême, grâce au Mental Suprême qui fut dispensé par l’Esprit Infini (1264.6) 115:4.7au moment même où commença le processus d’unification pouvoir-personnalité (641.3) 56:6.2. Nous savons de plus que le potentiel du Mental Suprême « repose [maintenant] chez les Sept Maitres Esprits » (1269.2) 116:1.3, que Majeston sert comme point de convergence pour « …le mental du Suprême se factualisant en tant qu’expérience de l’espace-temps … » (5.13) 0:2.14, et que l’Ultime est impliqué dans l’origine de Majeston (1172.5) 106:8.20. Nous sommes enfin informés que l’Esprit Infini a effusé (sur quelqu’un ou quelque chose) le Mental Suprême-Ultime (262.3) 23:4.2 à une époque mentionnée comme « proche de l’éternité » (256.3) 23:1.1 et que cette appellation se réfère aux temps transitoires entre le premier et le deuxième âge de l’univers – entre l’âge de Havona et le présent âge de l’univers (appendice IV,§5,A).

Nous pouvons donc en déduire que le mental de l’Ultime fut probablement effusé par l’Esprit Infini au moment du commencement de l’unification pouvoirpersonnalité de l’Omnipotent avec la superpersonne de Dieu l’Ultime. Les Sept Maitres Esprits peuvent être les présents dépositaires du potentiel du Mental Ultime, et Majeston sert probablement de point de convergence pour le mental de l’Ultime se factualisant en tant qu’expérience de l’espace-temps transcendé.

L’Esprit Transcendant. On nous dit que l’esprit évoluant émerge de l’Absolu de Déité et traverse les emprises (présentement) incomplètes du Suprême et de l’Ultime avant de trouver sa destination finale dans le circuit de gravité d’esprit absolu du Fils Éternel (83.3) 7:1.11. Nous en déduisons donc que l’Ultime est concerné par la création et l’évolution des êtres spirituels et que, de plus, il doit aussi avoir une nature spirituelle. Les Porteurs de Vie Melchizédeks ont fait allusion au don de « l’esprit d’absonité transcendantal et éternel » que ferait un jour l’Ultime à leur descendance midsonite (401.4) 36:4.8. Il semblerait que l’Ultime n’a pas seulement une nature spirituelle, mais qu’il a aussi un esprit d’effusion qui pourrait un jour être effusé sur certaines créatures dans les âges à venir.

La faculté Absonite céleste. C’est une qualité d’être superfinie qui est probablement présente dans la Déité Transcendantale. Nous ne savons pas grandchose à ce sujet, mais nous sommes informés que c’est une qualité présente dans la nature des Architectes du Maitre Univers (351.2) 31:9.5 et, si ces Transcendantaux ont des « facultés absonites célestes », nous pensons qu’il est tout à fait possible que Dieu l’Ultime en ait aussi. Apparemment, une « faculté absonite céleste » est une qualité qui peut être ajoutée à l’esprit, exactement comme (sur le niveau fini) l’esprit est une qualité qui peut être ajoutée au mental.

Superpersonnalité. Nous pensons que Dieu l’Ultime est plus qu’une personnalité, dans l’utilisation la plus stricte du terme. L’Ultime semble être une superpersonnalité. Considérons ce que les fascicules ont à dire au sujet des trois niveaux de valeur qui sont moins qu’infinis et moins qu’absolus, et sur lesquels le Père fonctionne. Il agit prépersonnellement par rapport aux Ajusteurs, personnellement avec les êtres créés et superpersonnellement dans ses relations avec les êtres absonites extériorisés (3.15-18) 0:1.28-31. Dieu l’Ultime est, en partie, décrit comme une synthèse de valeurs absonites et superpersonnelles (4.11) 0:2.17 ; mais cela ne signifie pas que l’Ultime ne pourra pas être contacté par des personnalités. On nous dit que le personnel, le prépersonnel et le superpersonnel sont liés entre eux et peuvent avoir des contacts mutuels (8.4) 0:5.4.

La relation future probable de l’homme à l’Ultime sera celle d’un finalitaire postfini engagé dans l’aventure ultime de l’espace extérieur (352.8) 31:10.1; (1293.1) 117:5.17. Une partie de cette aventure est la quête de Dieu l’Ultime qui commence réellement lorsque l’ascendeur mortel entre dans le corps des finalitaires (305.3) 27:7.10. Une autre partie de cette aventure est la seconde quête du Père. Si notre première quête du Père est de chercher à le connaître aux limites de l’expérience finie, la seconde quête doit alors être de le chercher sur les plus hauts niveaux de « l’aspect ultime de l’expérience des créatures » (1293.1) 117:7.17. Il semble probable que cette seconde quête est celle dans laquelle nous cherchons à trouver Dieu comme superpersonne (3.18) 0:2.5. Et, si les finalitaires sont des êtres postfinis pendant ces âges de croissance dans l’espace extérieur, sont-ils encore des personnes ? Ou sont-ils devenus des superpersonnes ? Nous devrions nous souvenir que trois des ( sept ) dimensions de la présente dotation humaine de personnalité sont totalement en veilleuse en ce moment présent, étant réservées pour la réalisation de croissance sur le niveau absonite (1226.13) 112:1.9.

§3. ATTRIBUTS DE DIEU L’ULTIME

De tous les attributs de Dieu l’Ultime, le plus caractéristique est peutêtre la transcendance du temps et de l’espace (2.10) 0:1.10, 13 ; (4.11) 0:2.17 ; (1167.1) 106:4.4; et il y a beaucoup d’autres références). L’Ultime est une Déité Transcendantale, et ce mot « transcendantal » implique certainement quelque chose qui a une relation avec le temps et l’espace, mais il n’est pas actuellement limité par l’un ou l’autre. Considérez ce que les fascicules ont à dire (2.11-13) 0:1.11-13 au sujet des trois relations avec l’espace-temps :

(a) La réalité finie est limitée par l’espace-temps.

(b) La réalité absolue n’a de relation ni avec le temps ni avec l’espace. Elle est « sans temps et sans espace ».

(c) La réalité absonite est directement liée au temps et à l’espace, mais elle n’est limitée ni par l’un ni par l’autre.

L’Ultime est une Déité Transcendantale. Il est subabsolu, mais il a la capacité inhérente de prendre un contact fonctionnel avec le niveau absolu (1167.2) 106:3.3. Et l’on nous dit aussi que, parmi d’autres attributs, l’Ultime est omnipotent, omniscient et omniprésent (2.10) 0:1.10.

Omnipotence de l’Ultime. À un moment du futur, Dieu l’Ultime exercera un supercontrôle transcendantal sur l’administration du Tout-Puissant Suprême alors émergé (1296.6) 118:6.1. L’omnipotence est le pouvoir de tout faire, mais cela ne signifie pas que l’Omnipotent fera personnellement tout ce qui est fait (1299.4) 118:6.1. L’omnipotence ne signifie pas non plus « le pouvoir de faire ce qui est infaisable ». L’omnipotence crée et, dans le processus de création des choses et des êtres, elle détermine aussi les natures de base de ces mêmes choses et êtres. Quand des cercles sont créés, leur forme circulaire devient alors leur nature inhérente, et non une forme carrée (1299.1) 118:5.1. Nous devrions nous souvenir que l’Ultime travaille sur les niveaux créatifs finals (4.11) 0:2.17 ; cette cause première conditionne la cause suivante (1298.2) 118:4.2 ; et ce avec quoi travaillent les Créateurs et les Contrôleurs Suprêmes est ce que les agents transcendantaux ont préparé (1298.3) 118:4.3 ; appendice IX, §2).

Omniscience de l’Ultime. Le Mental Ultime transcende le temps (102.4) 9:4.4, et une telle transcendance du temps implique une préconnaissance ; mais une telle omniscience ne signifie pas « la connaissance de l’inconnaissable » (49.4) 3:3.5. Une telle préconnaissance ultime ne signifie pas non plus que le choix du libre arbitre de la créature finie a été abrogée (49.3) 3:3.4. Même une unification subomnisciente (suprême) de tout choix fini n’abroge pas le libre arbitre. Il révèle tout juste le chemin directionnel des univers évolutionnaires et de leurs habitants, ce qui est positif et bon (opposé à ce qui est négatif et mauvais). Dans le présent âge de l’univers, le choix du libre arbitre (à la fois des créateurs et des créatures) peut uniquement s’exercer dans les limites établies par les Architectes du Maitre Univers (1300.3) 118:6.7. La volition fonctionne dans le cadre qui a été établi par « des choix supérieurs et antérieurs » (1300.3) 118:6.7.

Omniprésence de l’Ultime. Si la transcendance du temps est la base de toute connaissance, la transcendance de l’espace doit être également la base de l’Omniprésence. L’espace n’est pas une barrière pour la déité omniprésente (45.4) 3:1.6. La présence spatiale de l’Ultime s’étend (ou s’étendra) jusqu’à la périphérie du maitre univers (137.3) 12:6.13. Cette omniprésence de l’Ultime (d’espace-temps transcendé) intervient entre l’ubiquité du Suprême (limité par l’espace-temps) et la présence absolue (sans temps et sans espace) de la Déité Absolue (1296.3) 118:2.1.

§4. RAPPORT DE L’ULTIME AUX DÉITÉS DU PARADIS

Comme le Suprême représente quelque peu maintenant la Trinité du Paradis au niveau fini, de même, en un sens limité, l’Ultime reflète à présent la Trinité Originelle au niveau absonite. Mais un tel portrait de la Trinité n’est valable que pendant les stades de croissance de ces déités expérientielles – stades de croissance désignés comme prépersonnels par rapport au développement du pouvoir expérientiel (113.6) 10:5.5. En tant que créatures finies, lorsque nous voulons penser à la Trinité du Paradis comme à un être personnel, nous devrions essayer de penser à Dieu le Suprême ; de même, les Transcendantaux superfinis visualiseraient une personnalisation de la Trinité du Paradis comme Dieu l’Ultime (116.3) 10:8.2.

Les Déités du Paradis ne collaborent pas maintenant personnellement avec l’Ultime ; elles travaillent avec lui – comme avec le Suprême – en passant par la Trinité du Paradis. Ce type de relation changera, d’une façon inconnue, dès que ces déités expérientielles émergeront des ères de croissance expérientielles qui sont appelées prépersonnelles ( (115.5) 10:7.3. Dans ce temps futur, nous supposons que le Père univers el, le Fils Éternel et l’Esprit Infini collaboreront personnellement avec Dieu le Suprême et avec Dieu l’Ultime, tandis que la Trinité du Paradis entrera dans de nouvelles relations fonctionnelles avec les trinités expérientielles.

En ce qui concerne sa présence dans les créations post-havoniennes, le Père Universela choisi d’être : limité par le Suprême en évolution, conditionné par l’Ultime en cours d’extériorisation, coordonné par les Absolus (48.7) 3:2.15.

D’une façon similaire, la présence extra-havonienne du Fils Éternel, en dehors du fait d’être personnalisée dans les Fils Paradisiaques de Dieu, est conditionnée par le Suprême et par l’Ultime (83.4) 7:2.1.

Puisque l’Esprit Infini pénètre tout l’espace (98.5) 9:0.5, il semblerait qu’il n’est pas conditionné dans sa présence en dehors de Havona, comme le sont le Père et le Fils. L’Esprit Infini est réparti dans les univers extra-havoniens par les Sept Maitres Esprits (105.7) 9:8.2 sur tous les niveaux subabsolus (189.3) 16:4.2 Les attributs collectifs des Maitres Esprits sont tout à fait semblables à ceux de l’Ultime, car ils sont collectivement omnipotents, omniscients et omniprésents (186.3) 16:2.4. Et le septième Maitre Esprit est capable d’exprimer les attitudes de la déité expérientielle, y compris l’Ultime, dans les conseils du Paradis (188.5) 16:3.17.

§5. RAPPORT DE L’ULTIME AU MAITRE UNIVERS

L’Ultime est très directement concerné par l’apparition du maitre univers entier – excepté l’univers central de perfection éternelle. Par rapport à cette apparition de la Maitresse création, l’Ultime occupe une position médiane entre les Absolus et le Suprême. On nous dit (136.7) 12:6.9-11 que l’apparition du maitre univers dépend (expérientiellement) de ce qui suit :

(a) En potentiel, des trois Absolus ;

(b) En direction, de l’Ultime ;

(c) En coordination évolutionnaire, du Suprême.

Dans le maitre univers, l’Ultime élabore « l’organisation créatrice » des trois Absolus de Potentialité (137.3) 12:6.11. Cela doit signifier que, d’une certaine façon, il va séparer et faire émerger ces potentiels absolus au point qu’ils réagiront aux actions de transformation subabsolues. Si tel est le cas, la faculté de tous les créateurs subabsolus de « créer » dépend de l’antériorité de l’« organisation créatrice » de tels potentiels par l’Ultime (1298.7) 118:4.7 ; appendice VII, §2 : La Maturation du Potentiel).

L’Ultime agit (ou agira) comme le supercontrôleur et le soutien absonite du maitre univers tout entier (2.10) 0:1.10. L’unification de ce domaine est une conséquence de ses actions, et ces actions reflètent (dans le temps présent) certaines fonctions absonites de la Trinité du Paradis (116.3) 10.8.2. Finalement, l’Ultime personnalisera le pouvoir en tant que coordinateur expérientiel du maitre univers tout entier (1166.5) 106:4.2.

Le Suprême et l’Ultime constituent ensemble l’association fondamentale de la déité subabsolue ; ensemble ils relient la croissance et la création de tout le maitre univers (1294.9) 118:0.9. Nous avons précédemment noté que ce qui est pré-Suprême est (généralement) aussi précréatif ; que ce qui est post-ultime semble être supercréatif. L’histoire entière de toute la création (de l’évolution et de l’extériorisation) – l’histoire expérientielle entière du maitre univers – est, dans une large mesure, l’histoire du Suprême et de l’Ultime (appendice VII, §1 : Les sept niveaux de la Fonction de la Déité totale).

§6. L’ULTIME PAR RAPPORT AUX TRANSCENDANTAUX ET AUTRES

L’Ultime est directement et indirectement relié à plusieurs ordres d’êtres (connus) qui fonctionnent sur le niveau absonite de réalité et sur la scène spatiale du maitre univers au présent âge. Cinq de ces ordres seront discutés.

Les Transcendantaux. Ces êtres ne sont ni finis, ni infinis ; ils sont absonites. Vu qu’ils ne sont ni créateurs ni créatures, on en parle comme des extériorisés (332.38) 30:1.92. Dieu est relié à ces êtres en tant que superpersonne (3.18) 0:2.5. Les Transcendantaux sont-ils tous extériorisés ? Il le semblerait. Mais ils peuvent ne pas tous être des personnes, ou même des superpersonnes, car des êtres peuvent être « absonitisés » aussi bien que « personnalisés » (334.8) 30:1.114. Les Messagers de Gravité attachés au Corps mortel de la Finalité sont personnalisés ; leurs collègues messagers, attachés à différents corps finalitaires non mortels, ne le sont pas – ils sont absonitisés (346.7) 31:2.1.

Les Transcendantaux font preuve de loyauté envers la Trinité du Paradis et obéissent à Dieu l’Ultime. Ils ne sont concernés ni par les affaires du superunivers ni par les affaires de l’univers central ; ils sont concernés par le maitre univers. Ils sont « soumis à Dieu l’Ultime » (350.5) 31:8.2-4 ; appendice XV, §3, 4).

Les Maitres Architectes sont le corps gouvernant des Transcendantaux (351.2) 31:9.1. Nous en déduisons qu’ils sont aussi « soumis à Dieu l’Ultime ».

Les Maitres Organisateurs de Force. Ces êtres sont les initiateurs des nébuleuses spirales et autres, les ancêtres physiques des créations matérielles (329.5) 29:5.5. Puisque les Organisateurs de Force sont sous la juridiction des Maitres Architectes (352.5) 31:9.12, nous en déduisons qu’ils sont aussi « soumis à Dieu l’Ultime ».

Les Ajusteurs Personnalisés. Ces « extraordinaires divinités humaines » (1202.1) 109:7.8 sont aussi « soumis à Dieu l’Ultime », car ils servent en tant que « infiniment sages et puissants agents d’exécution » des Maitres Architectes (1201.4) 109:7.3. Ils exercent personnellement leur ministère sur le niveau absonite dans les royaumes transcendantaux de l’Ultime (ibid.). Là, ils exercent leur ministère d’une façon qui est décrite comme extraordinaire, inaccoutumée et inattendue (ibid.).

La description de ces Ajusteurs Personnalisés et de leurs services donne à réfléchir. Elle fait penser à une déclaration faite à propos d’une discussion sur la providence : à tout moment, le Père peut intervenir dans les évènements des univers – par sa volonté, sa sagesse et son amour (1305.1) 118:10.6. Un tel acte est-il l’équivalent d’une intervention absonite dans le mouvement du courant temporel des évènements finis ? S’il en est ainsi, les Ajusteurs Personnalisés ont-ils quoi que ce soit à faire avec de telles interventions ? Ils pourraient, parce qu’ils servent comme « les agents... du plein ministère du Père Universel– personnel, prépersonnel et superpersonnel » (1201.4) 109:7.3 ; appendice XV, §4 : Fonctions des Transcendantaux, spécialement la discussion de l’intervention absonite).

Non seulement les Ajusteurs Personnalisés exercent leur ministère personnellement, prépersonnellement et superpersonnellement, mais ils sont ces trois qualités d’êtres ; ils sont les seuls êtres qui soient désignés comme « omnipersonnels » (1201.5) 109:7.4. Ils sont des êtres du temps et de l’éternité, et ils sont, en fait, existentiels et expérientiels (1201.3) 109:7.2. Le seul autre endroit où cette combinaison inhabituelle d’adjectifs couplés est utilisée dans les fascicules, c’est dans la discussion de l'Absolu Universelde l’Introduction (15.3) 0:11.13. Nous pensons que ce n’est pas une coïncidence.

Non seulement les Ajusteurs Personnalisés servent dans les domaines de l’Ultime, mais aussi dans les royaumes du Suprême-Ultime, et même sur les niveaux de l’Ultime-Absolu (1201.6) 109:7.5. Leur travail pour l’Ultime s’étend même « …jusqu’aux niveaux de Dieu l’Absolu » (1201.4) 109:7.3.

Les Vice-Gérants Qualifiés de l’Ultime. Il semble qu’il n’y ait, dans les fascicules, que quatre passages qui font référence à ces mystérieux agents de l’Ultime (179.8) 15:10.21; (333.14) 30:1.106 ; (1166.6) 106:4.3; (1291.8) 117:7.4. Et ces passages ne nous disent rien au sujet de leur origine, de leur nature, de leur fonction ou de leur destinée. Puisque nous n’avons aucune information directe, nous pouvons peutêtre déduire quelque chose par l’analogie suivante : ces vice-gérants pourraient être reliés à Dieu l’Ultime comme les Superviseurs Non Qualifiés du Suprême le sont à Dieu le Suprême. Les fascicules ont quelque chose à dire au sujet des Superviseurs Non Qualifiés du Suprême :

Les Superviseurs Non Qualifiés du Suprême deviennent plus fonctionnels durant le septième stade de lumière et de vie ; « …ils... ne sont ni finis, ni absonites, ni ultimes, ni infinis ; ils sont la suprématie et ne font que représenter Dieu le Suprême. » Ils personnalisent la suprématie de l’espace-temps et, en conséquence, ils ne travaillent pas sur Havona. Ils travaillent à l’avènement de l’unification suprême (636.5) 55:12.4. Si un superunivers s’ancrait dans la lumière et la vie, les Superviseurs Non Qualifiés du Suprême deviendraient le corps administratif supérieur de la capitale de ce superunivers. Ils peuvent contacter directement le niveau absonite. Ils agissent entant que conseillers pendant les époques évolutionnaires, mais ils ne servent pas comme administrateurs avant que l’Être Suprême soit souverain (636.4) 55:12.3.

Maintenant, en nous fondant sur ce que nous savons des Superviseurs Non Qualifiés du Suprême, nous complétons l’analogie par cette conjecture : les Vice-Gérants Qualifiés de l’Ultime sont la superpersonnalisation de l’ultimité, et ils ne représentent personne d’autre que Dieu l’Ultime. Ils superpersonnalisent l’ultimité de l’espace-temps transcendé. Ils travaillent à l’avènement de l’unification absonite du maitre univers. Ils peuvent prendre directement contact avec les niveaux absolus. Si un segment entier du maitre univers devait atteindre les niveaux d’aboutissement à la souveraineté de l’Ultime, ils pourraient servir comme superadministrateurs. (Disons que cela pourrait arriver dans le premier niveau d’espace, bien avant l’aboutissement à la souveraineté de l’Ultime dans les niveaux d’espace éloignés.) Avant l’aboutissement à la souveraineté de l’Ultime, ils pourraient de même agir comme conseillers.

Cependant, nous pourrions prendre note d’une différence importante entre les deux ordres : (a) Les Superviseurs du Suprême sont appelés « non qualifiés » — ils doivent être capables d’agir pour le Suprême d’une façon totale ou inconditionnée ; (b) les Vice-Gérants de l’Ultime sont désignés « qualifiés » — leur représentation de la Déité Ultime doit, d’une certaine façon, être moins que totale – limitée ou autrement conditionnée.

On parle de l’influence des Superviseurs Non Qualifiés du Suprême et des Vice-Gérants Qualifiés de l’Ultime dans les gouvernements des superunivers, bien que les membres de chaque groupe ne soient pas pleinement actifs en tant qu’individus. Ils peuvent prendre contact avec les autorités des superunivers grâce au ministère des Aides-Images Réflectifs (179.8) 15:10.20. Les Superviseurs Non Qualifiés du Suprême semblent avoir une fonction par rapport aux univers ancrés dans la lumière et la vie (1291.7) 117:7.3, mais nous ne sommes informés d’aucune des présentes fonctions des Vice-Gérants Qualifiés de l’Ultime.

§7. L’ULTIMITÉ DE LA DÉITÉ

L’Ultimité de la Déité (2.10) 0:1.10 n’est pas la fonction d’une déité, d’une entité ou même d’une trinité. L’Ultimité de la Déité est un niveau de réalité sur lequel a lieu l’action et l’interaction d’une certaine phase de la Déité totale (2.3) 0:1.3. Au moins trois réalité s de déité occupent (ou occuperont) ce septième niveau de l’action de la Déité totale.

(a) La Trinité d’Ultimité. C’est la Trinité du Paradis fonctionnant par rapport au niveau absonite de réalité (113.6) 10:5.5. Cette activité trinitaire fournit la coordination existentielle de tout le niveau transcendantal antérieur à la formation de toute autre trinité (de nature expérientielle) et antérieur à l’émergence d’une déité expérientielle. A l’heure actuelle, certaines actions de l’Ultime en voie d’émergence sont connues comme étant réflectives de certaines fonctions absonites de la Trinité du Paradis (116.3) 10:8.2.

(b) La Trinité Ultime. Cette trinité semble être le complément expérientiel de la trinité existentielle (du Paradis) dans le travail de coordination du maitre univers (16.3) 0:12.6. L’émergence de Dieu l’Ultime est une conséquence directe de l’unification de cette Trinité, la première Trinité expérientielle, sur la scène spatiale du maitre univers (12.4) 0:9.1.

(c) Dieu l’Ultime. Cette déité expérientielle, émergeant comme étant la conséquence de l’unification de la première Trinité expérientielle, complète l’inventaire de ceux dont les fonctions occupent le niveau de l’Ultimité de la Déité. Et nous devrions nous souvenir que le concept de l’Ultime (émergé), en tant que personne, ne doit pas être séparé des aspects autres-que-personnels de sa nature de déité transcendantale (1167.3) 106:5.2.

Les fonctions intégrées de la Trinité d’Ultimité existentielle, la Trinité Ultime expérientielle et la réalité émergée de Dieu l’Ultime, constituent (ou constitueront) l’Ultimité de la Déité telle que nous la comprenons. L’interaction fonctionnelle des trois serait concernée dans la fonction de Providence – Providence telle qu’elle peut opérer sur le transcendantal et par rapport aux ultimes.

La Providence est une fonction. C’est la somme « du supercontrôle autre-quepersonnel » des univers s’étendant du Septuple en passant par le Tout-Puissant, jusqu’à l’Ultimité de la Déité (1304.6) 118:10.4. La fonction de la Providence est une mesure du mouvement positif des univers et des personnalités dans la direction des buts éternels, d’abord dans le Suprême, puis dans l’Ultime (1307:4) 118:10.22.

Transcendance de l’espace-temps. Le fait de la triple personnalisation de la Déité au Paradis, face à l’indivisibilité et à l’unité de la Déité, « …implique la transcendance à la fois du temps et de l’espace par l’Ultimité de la Déité… ; en conséquence, ni le temps ni l’espace ne peuvent être absolus ou infinis » (31.7) 1:7.7. Les Déités du Paradis ne pourraient pas se personnaliser comme trois personnes indépendantes et pourtant rester unies dans la trinité comme une déité indivise (accomplissant ces deux actes au même moment et continuant à le faire tout le temps) sans être capables d’être au-dessus du temps et de l’espace, c’està-dire de les transcender.

Le niveau ultime de la fonction de la Déité totale. Sur ce niveau, on dit que la déité se projette d’elle-même – avançant de l’intérieur d’elle-même et travaillant par rapport au temps et à l’espace, mais en les transcendant. Tout comme la Suprématie est le premier niveau de l’expression unifiante de la déité expérientielle, de même l’Ultimité en est le deuxième niveau. Tout comme la Suprématie apporte son ministère (d’une façon finie) au grand univers , de même l’Ultimité apporte son ministère (d’une façon absonite) au maitre univers. Au maitre univers, l’Ultimité de la Déité fournit le « supercontrôle et [le] supersoutien universels » (2.9) 0:1.9. Et Dieu l’Ultime est (ou sera) la personnalité expérientielle émergeant de ce niveau de fonction de la Déité totale — l’unification trinitaire transcendantale qui est comprise par les êtres absonites (12.5) 0:9.2.

Foundation Info

ImprimerImprimer

Urantia Foundation, 533 W. Diversey Parkway, Chicago, IL 60614, USA
Téléphone: (numéro vert depuis les Etats-Unis et le Canada) 1-888-URANTIA
Téléphone: (hors des Etats-Unis et du Canada) +1-773-525-3319
© Urantia Foundation. Tous droits réservés