La première conférence chinoise : Une initiative internationale sans précédent

ImprimerImprimer
Vicki Heng Fan Yang

Par Vicky Henk Fan Yang, membre de l’équipe de la traduction chinoise, Californie, États-Unis

Je suis une lectrice de longue date du Livre d’Urantia, née à Taïwan en 1947. J’ai déménagé aux États-Unis dans les années 70, mais je suis souvent retournée à Taïwan et en Chine et y ai maintenu de bons contacts . On peut dire que j’ai apporté ce que j’avais appris de l’Occident, à l’Orient, et ceci comprend la cinquième révélation d’époque.

Depuis plusieurs années, j’étudie et suis très active dans une organisation spirituelle appelée Un Cours sur la Lumière (ACIL). À un certain moment, j’ai même publié un article sur Le Livre d'Urantia sur notre site web. Richard Zhu le vit et me contacta. On peut dire que l’on connaît la suite. J’ai commencé à collaborer avec Richard sur la traduction chinoise début 2015.

Depuis plusieurs années, je partage des citations du Livre d’Urantia avec des étudiants en ligne, d’ACIL. L’intérêt pour le livre augmenta, donc je décidai d’organiser une rencontre pour mieux les informer sur Le Livre d'Urantia et son histoire. La conférence devait être à Taichung, Taïwan. C’est une ville au milieu du pays. Non seulement nous avons beaucoup d’étudiants à Taichung, mais les gens du Nord et du Sud peuvent s’y rendre en deux heures.

C’était prévu pour la fin mars et nous avions enregistré 100 chercheurs de vérité, tous étudiants d’ACIL, qui s’intéressaient au Livre d’Urantia pour l’ajouter à leur répertoire spirituel. Malheureusement, la pandémie mondiale a détruit nos plans, nous forçant à suspendre et à reprogrammer la rencontre par Zoom, début septembre.

La logistique de cette réunion en ligne ne fut pas si facile.Les fuseaux horaires couvrent la planète, depuis Taïwan à l’est, jusqu’à San Francisco et Chicago aux États-Unis, et encore plus à l’ouest à Paris. Mais nous avons remanié notre agenda pour arranger les heures locales et par la magie de l’électronique nous avons réussi à nous rencontrer en personne. Nous avons attiré 102 participants de Taïwan et 26 de Chine.

Nos deux jours furent chargés d’un mélange de présentations reliées au livre d’Urantia et parsemées de prières et de méditation. Les présentations furent données par : Richard Zhu, traducteur du Livre d’Urantia, en chinois ; par Georges Michelson-Dupont, Trustee de la Fondation Urantia et Directeur des Traductions ; par Susanne Kelly de Dallas, Texas, une lectrice de longue date et une très bonne amie ; et par Meifeng, l’un de mes étudiants de Taïwan, qui présenta «  La Gravité Universelle vs. Créer la Réalité par la Croyance. »

Je vais maintenant, vous permettre d’entendre directement plusieurs de nos présentateurs estimés.

Difference between Traditional and Simplified Chinese characters
Difference between Traditional
and Simplified
Chinese characters

Richard Zhu

Durant la planification de cette conférence, je fus invité par Vicki à présenter quelques unes de mes expériences de traduction avec les participants . Je partageai à la fois les méthodes et les difficultés de traduire avec précision, de tels uniques concepts de l’anglais en chinois.

Dès le commencement de la traduction, en partenariat avec la Fondation, j’ai mis la priorité sur l’exactitude et la fidélité au texte original, pour la version du Chinois Simplifié, car j’ai grandi dans la culture du Chinois Simplifié. Étant conscient que la version du Chinois Traditionnel devait être éditée par des personnes de cette culture, je commençai à chercher quelqu’un pour nous aider. Et c’est alors que je contactai Vicki en 2015, pour discuter de notre collaboration sur le travail d’édition de la version du Chinois Traditionnel. Elle accepta volontiers mon invitation. Nous réalisions tous deux, l’importance de ce livre pour les chinois et Vicki me rejoignit dans un engagement à long terme, pour la dissémination future de cette révélation.

Voici un exemple d’un concept unique du Livre d’Urantia, le plan d’ascension, qui est peu connu dans la culture orientale. La plupart des gens s’en tiennent aux anciennes croyances des religions traditionnelles. Je présentai un aperçu du voyage de l’ascension au Paradis, des humains, espérant que les détails éclaireraient les participants sur les buts et croyances de leur vie. Les sujets principaux comprenaient l’origine du Paradis, l’univers central parfait, le but du plan d’ascension mortel, le chemin de l’ascension au Paradis, et la préparation pour l’ascension dans la vie journalière. Le ressenti fut très positif ! Certains ont dit que cela avait élargi leur vision et leur avait donné une meilleure explication du but de la vie. Ils dirent qu’ils passeraient plus de temps à lire le livre et à vivre leurs vies d’une façon plus constructive.

Tamara Strumfeld
Tamara Strumfeld

Tamara Strumfeld

J’ai eu le privilège de représenter la Fondation Urantia et de partager sa mission, sa vision et ses valeurs, avec un groupe d’étudiants chinois qui avait découvert Le Livre d’Urantia et ses enseignements. Combien j’aurais voulu être là en personne ! Peut-être, aurons-nous cette possibilité dans le futur.

Ma présentation fit connaître à l’auditoire, l’historique du 533 Diversey, la maison natale du projet Urantia. Comme beaucoup de lecteurs le savent déjà, la Fondation fut fondée en 1950, en tant que trust caritatif. Le magnifique bâtiment en grès rose, à Chicago, fut la maison des Docteurs William et Léna Sandler, qui furent tous les deux déterminants, dans les premiers temps. Ce fut Dr.William qui légua le bâtiment à la Fondation en 1969. Nous y sommes toujours depuis.

Je donnai un aperçu du conseil d’administration des cinq trustees, du conseil d’administration élargi des trustees associés et de notre personnel, notre équipe de trois, et des nombreuses personnes sous contrat aux États-Unis et dans d’autres pays. Je parlai aussi avec gratitude et appréciation de nos nombreux bénévoles du monde entier, toutes les personnes dévouées travaillant à ce projet.

Ensuite, j’expliquai brièvement ce que faisait la Fondation Urantia et les différentes choses sur lesquelles nous travaillons.

1. Publier Le Livre d'Urantia et ses traductions, en livres physiques et numériques . Il y a plus de 750 000 livres imprimés, 28 000 e-books vendus, et 577 436 livres téléchargés du site de la Fondation . Nous sommes en train de travailler sur une application Androïde qui comportera le livre en huit langues et nous espérons la publier bientôt, avec des langues additionnelles dans le futur.

2. Distribuer des livres- C’est un business mondial ! La Fondation Urantia vend des livres par tous les canaux possibles. L’anglais et toutes les traductions sont disponibles dans les librairies physiquement et virtuellement. Nous faisons aussi don de livres dans les endroits où la distribution n’est pas encore possible. Nous avons un site web en 24 langues où chacun peut télécharger le livre gratuitement, le lire en ligne, et utiliser l’excellent moteur de recherche pour l’étudier.

3. Traduire le livre dans le plus de langues possibles. Il y a actuellement 24 traductions disponibles. Lorsque j’ai commencé à travailler pour la Fondation en 2004, il n’y en avait que 10. Quatorze nouvelles langues ont été ajoutées en 16 ans, et il y en a plus, en cours. À part celle que nous fêtons ici, la traduction chinoise, les autres sont en arabe, perse (farsi) et philippin.

4. Réviser les traductions – parce que les efforts humains peuvent toujours être améliorés. La Fondation possède un processus détaillé pour la révision de chaque traduction. Le but est d’avoir la traduction la plus exacte, humainement possible. C’est un processus de 40 ans (ou plus), du début à la fin. Les traductions actuelles en révision sont l’espagnole et la portugaise.

5. Protéger le texte pour qu’il reste intact pour les générations futures. Une des fiducies de la Fondation Urantia est de préserver le texte pour que les générations futures puissent avoir le texte tel qu’il fut donné. Non seulement, nous gardons des exemplaires de la première édition, mais nous avons aussi tous les dossiers du texte, sécurisés électroniquement et gardés dans différents endroits.Toutes les traductions ont un copyright (droits d’auteur) pour protéger et préserver le bon travail des traducteurs. Cela assurera que rien de préjudiciable n’arrivera au travail de Richard Zhu. Il a passé de nombreuses années dédiées à ce projet. Il est important de le protéger.

6. Éduquer par le site web, les séminaires, et autres moyens éducatifs et par l’Ecole Internet du Livre d’Urantia (UBIS). UBIS a animé l’étude approfondie du livre depuis 20 ans, avec des étudiants de plus de 75 pays. Les cours sont gratuits et sont offerts trois fois par an dans quatre langues – anglais, français, portugais et espagnol. Il y a un plan sur 9 ans, pour agrandir l’école à beaucoup plus de langues et l’objectif est que le chinois soit l’une d’elles, en 2026.

Notre site web possède une section entière dédiée à l’étude, avec de nombreuses sources que vous pouvez consulter et examiner. Une autre approche à l’éducation sont les séminaires. Il y a eu des symposiums sur la science, des séminaires culturels, des ateliers sur les concepts du livre et des retraites spirituelles tenues à 533. La Fondation Urantia travaille en partenariat avec d’autres groupes sur des projets et des efforts collaboratifs.

Je voudrais remercier Richard Zhu pour son service et pour ses années de dévouement au projet de la traduction chinoise. Avec plus d’un milliard de personnes parlant le chinois comme langue natale - environ 16% de la population humaine - imaginez-vous combien de personnes seront touchées par cette traduction !

Je voudrais aussi honorer Vicki Yang pour sa précieuse contribution. Son soutien aimant et sa participation professionnelle ont vraiment fait la différence. Nous serons heureux de demander l’avis de Vicki et de Richard afin de savoir comment, disséminer du mieux possible, la traduction dans le monde de langue chinoise.

Nous espérons que ces enseignements aideront à transformer un monde troublé et qu’ils nous réuniront pour que nous puissions grandir tous ensemble vers la lumière et la vie.

Suzanne Kelly
Suzanne Kelly

Suzanne Kelly

Depuis 1989, Vicki et moi sommes de très bonnes amies, et ceci dès notre première rencontre en Californie. Un an plus tard, je lui rendis visite à Taipei durant quatre mois. Vicki est une traductrice professionnelle et elle me demanda de lui apporter une Bible pour pouvoir faire des recherches sur Melchizedek. Je lui apportai une ainsi que mon Livre d’Urantia.

En voyant sa taille, Vicki me demanda de lui lire de vive voix pendant qu’elle traduisait et je le fis avec enthousiasme. Lorsque j’en lisais quelques paragraphes, elle s’exclamait, « c’est formidable, mais l’on ne peut pas le traduire. Peux-tu me l’expliquer d’une autre manière ? » je le fis donc, quelquefois deux ou trois fois, jusqu’à ce que se soit traduisible. J’en ai appris beaucoup plus pendant ces quatre mois à Taipei, qu’en trois ans d’étude et de lecture du livre ! Cela présageait ce qui se développerai plus tard dans l’avenir de Vicki avec le projet de la traduction chinoise.

30 ans plus tard, Vicki fut approchée par Richard Zhu, qui avait été engagé par la Fondation pour traduire le Livre d’Urantia, en Chinois Simplifié. Vicki et Richard commencèrent à travailler ensemble en 2016 pour corriger son premier jet afin d’atteindre les standards de publication.

La boucle fut bouclée lorsque Vicki m’appela pour m’inviter à parler à une conférence en mars 2019 à Taïwan. À cause de la pandémie, la rencontre se transforma en réunion Zoom. Elle me dit que beaucoup de ses étudiants se demandaient pourquoi ils devaient lire le Livre d’Urantia. Ce fut le thème de ma présentation.

La boucle fut bouclée lorsque Vicki m’appela pour m’inviter à parler à une conférence en mars 2019 à Taïwan. À cause de la pandémie, la rencontre se transforma en réunion Zoom. Elle me dit que beaucoup de ses étudiants se demandaient pourquoi ils devaient lire le Livre d’Urantia. Ce fut le thème de ma présentation.

Je me mis avec impatiente à rassembler les différentes opinions des étudiants, de toute la planète, du pourquoi il était important, pour de nouveaux étudiants à Taipei et en Chine, de lire le Livre d’Urantia. Mon discours comprenait un grand nombre de leurs commentaires, incluant :

« Vous devriez lire Le Livre d’Urantia parce que l’âme crie pour ses vérités. Le peuple chinois a longtemps chéri, élevé et respecté la recherche de la vérité. Les auteurs du Livre d’Urantia déclarent que Lao-Tse et Confucius sont les deux plus grands enseignants de vérité de l’histoire de l’humanité. »

« Ça simplifie tellement ce qui serait autrement mystifié. Et cela élargit et présente clairement le message de l’Évangile que Jésus mourut en partageant … validant qu’il y a un Dieu ; et de plus, que cette Déité est actuellement Votre, et mon Parent. »

« Si vous cherchez le pourquoi et les raisons et les causes, le plus haut but et la destinée de la vie, alors lisez le Livre d’Urantia. Comprendre le but, l’origine, l’histoire et la destinée de tout humain ou de l’existence mortelle. Si vous voulez connaître votre destinée spirituelle, lisez-le. »

C’est le message du Livre d’Urantia pour le prochain âge – les idéaux qui inspireront la prochaine avancée humaine. On attend de nous, d’être les pionniers de cette avancée – pour nous d’enjamber le fossé que Le Livre d’Urantia comble vers le futur, instaurant le royaume dans nos cœurs et devenant les graines pour une société meilleure, une société qui sera un pas plus près, de la perfection de lumière et de vie.

Peut-être, un jour je visiterai Taipei encore une fois – avec un exemplaire de la traduction chinoise, rendue possible par les traducteurs infatigables et incroyablement dévoués qui ont entrepris cette immense tâche difficile !

La stabilité et la persistance étonnantes dès la culture chinoise sont une conséquence du rôle majeur accordé à la famille, car la civilisation dépend directement du fonctionnement efficace de la famille. En Chine, la famille atteignit une importance sociale, et même une signification religieuse, que peu d’autres peuples approchèrent. 79:8.9 (888.2)

Georges Michelson-Dupont
Georges Michelson-Dupont

Georges Michelson-Dupont

La présentation de la Révélation Urantia aux étudiants de langue chinoise fut un événement marquant. Après près de 10 ans d’efforts, le résultat est une abondante moisson, due à la relation fructueuse entre Richard Zhu, le traducteur, et la Fondation Urantia. Le potentiel de cette initiative se mesure par le fait que plus d’un milliard d’êtres humains auront bientôt accès à la révélation Urantia, dans leur langue natale. En 2100, 10 pays hébergeront plus de la moitié de la population mondiale, et l’un d’eux parle le chinois mandarin.

Vicki m’a demandé de préparer des sujets spécifiques pour les présenter à la conférence. Le premier était un aperçu du Livre d’Urantia, se concentrant sur la relation de Dieu avec l’homme. Ceci me permit de faire un exposé sur le commandement divin incontournable « soyez parfait comme Dieu est parfait » qui donne un objectif pour chaque être humain. Je révélai aux étudiants avides, le plan de perfection divin, l’habitation du fragment divin et sa contribution, le don de la personnalité et le libre arbitre, le mental, la fondation de la foi, et la poursuite d’idéaux plus élevés.

Mon second discours était à propos de Machiventa Melchizedek et le but de son incarnation sur Urantia. Je présentai ses enseignements, ses missionnaires et leur influence sur les pays d’Asie, spécialement en Chine. Ce sujet intéressa particulièrement l’audience chinoise à cause du caractère familier de son influence à travers Lao-Tse et Confucius.

Après 15 minutes de méditation, je partageai comment la révélation avait changé ma vie, l’histoire personnelle de ma rencontre avec le livre. Chacun de mes segments fut suivi par 30 minutes de questions et réponses. Nous espérons donner plus de ces présentations, dans un prochain futur, pour encourager à cultiver notre relation naissante, avec les chercheurs de vérité chinois. Il se passera encore des années avant que la traduction soit prête à être publiée. Vous pouvez imaginer les difficultés, car Richard parle le Chinois Simplifié et Vicki parle le Chinois Traditionnel. Mais ils collaborent ensemble sur une version qui sera intelligible par les deux communautés.

Restez alertes

Un jour additionnel fut passé à répondre aux questions des participants. Je suis encore en train de compiler leur vaste ressenti. Restez alertes, s’il vous plaît, un article complémentaire sera dans le prochain numéro des Nouvelles en Ligne.

Urantia Book Chinese Translation Presentation 2020
Urantia Book Chinese Translation Presentation 2020
Urantia Book Chinese Translation Presentation 2020
Urantia Book Chinese Translation Presentation 2020

Foundation Info

ImprimerImprimer

Urantia Foundation, 533 W. Diversey Parkway, Chicago, IL 60614, USA
Téléphone: (numéro vert depuis les Etats-Unis et le Canada) 1-888-URANTIA
Téléphone: (hors des Etats-Unis et du Canada) +1-773-525-3319
© Urantia Foundation. Tous droits réservés