Hommage à Carmelo Maria Martinez Ortiz de Zarate

ImprimerImprimer

Par les membres de l’équipe espagnole de révision

Carmelo Martínez, Anibal Pacheco, Olga López, Víctor García-Bory, Raúl Pujol
Carmelo Martínez, Anibal Pacheco, Olga López, Víctor García-Bory, Raúl Pujol

Note de l’éditeur : Carmelo était le réviseur en chef de l’équipe espagnole de révision de la Fondation Urantia. Il travailla sur ce projet sans compter ses heures durant les dix dernières années et notre gratitude pour son service est incommensurable. Nous sommes attristés d’annoncer que Carmelo s’est éteint récemment et nous avons demandé au membres de l’équipe de révision de partager quelques souvenirs.

----------

Par Olga López, membre de l’équipe, Barcelone, Espagne

Carmelo Martínez est parti vers le monde des maisons le 15 janvier 2020, à l’âge de 72 ans. Bien que son décès ait été dû à des complications issues d’un cancer de la prostate, cet événement nous a tous pris par surprise – j’ose même dire, lui aussi. Jusqu’au dernier moment, il travailla sur le processus de la révision espagnole, un project de longue date commencé en 2011 et actuellement dans sa phase terminale.

Né près de Bilbao (Pays basque, en Espagne), Carmelo était un ingénieur industriel avec un diplôme en économie. Il était marié et avait deux fils, une fille et sept petits-enfants. Carmelo était un vrai serviteur des cercles, un travailleur infatigable et un esprit brillant qui était toujours prêt à donner un point de vue perspicace sur les sujets les plus complexes figurant dans le Livre d’Urantia.

Il fut le président de l’Association Urantia Espagnole de 2012 à 2018, qui prospéra pendant son mandat. Il laissa aussi beaucoup de travaux secondaires et le plus important, le projet de sa vie : une révision espagnole de El Libro de Urantia.

J’ai rencontré Carmelo en 2005 et depuis l’ai considéré comme un ami très cher, nous avons partagé de nombreux moments précieux que je chérirai pour toujours. Maintenant, qu’il est sur la prochaine étape de son long voyage vers le Paradis, son exemple de vie sera une inspiration pour nous tous, de continuer à travailler pour le bien de la cinquième révélation d’époque.

Hasta pronto, Carmelo ! Au revoir, nous allons finir ce que tu as commencé et irons encore plus loin dans la propagation de la révélation Urantia.

----------

Par Raül Pujol, membre de l’équipe, Floride, États-Unis

Carmelo et moi nous sommes rencontrés à la Fondation Urantia lorsque l’équipe de la révision espagnole eut sa première réunion en 2011. Depuis le premier moment, où j’échangeai avec lui, je ressentis son dévouement pour la tâche que nous avions devant nous. Il était le leader de notre équipe de traduction et je peux témoigner de la qualité de son travail. Je me rappelle avec plaisir nos discussions pour traduire un mot, une idée, une phrase. En plusieurs occasions, nous n’étions pas d’accord, et en de plus nombreuses occasions, nous étions d’accord. Je me sens honoré d’avoir travaillé avec lui sur ce projet. Je suis sûr que les autres membres de notre équipe ressentent la même chose. En lui, je trouvai un ami et un frère, et je suis impatient de le revoir dans la prochaine étape lorsque mon heure arrivera. Adieu, mon ami !

----------

Par Anibal Pacheco, membre de l’équipe, Santiago, Chili

Je me rappelle de Carmelo pour à la fois son calme et sa rigueur, lorsqu’il nous encourageait à avancer durant le processus de révision de El Libro de Urantia. Il exprimait sa joie quand nos révisions de la traduction amélioraient la qualité du texte et son exactitude. Je peux en effet, affirmer qu’il était amoureux du travail de révision parce que je fus témoin de l’immensité de sa contribution pendant nos années de collaboration quotidienne.

Comme le reste de l’équipe de révision, Carmelo avait foi en notre travail. Seule sa foi peut expliquer son amour, sa patience, sa détermination et son dévouement durant toutes ces années de service. Carmelo restera dans mes souvenirs comme le réviseur en chef, mon collègue de travail, mon ami et mon frère.

----------

Par Victor García-Bory, Trustee Associé, New York, États-Unis

Aujourd’hui, je vous invite à rendre hommage à la vie de Carmelo et à son exemple de père, mari et ami, en célébrant son passage vers une nouvelle et meilleure étape dans sa carrière universelle d’ascension.

Lorsque je réfléchis à la vie de service désintéressé de Carmelo et à la signification de sa contribution au progrès de la communauté urantienne, y compris la révision espagnole du Livre d’Urantia, et pour la communauté dans sa totalité, je me rappelle combien il était discret. Il ne cherchait jamais à attirer l’attention sur lui. Sa manière était plutôt celle de l’homme dans la parabole de Jésus, qui « quand il allume une lampe, ...met sa lampe sur un piédestal où tous peuvent voir la lumière ». 151:3.1 (1691.4) C’était et c’est encore Carmelo, toujours discret, prêt et capable de porter les fruits de l’esprit en abondance, malgré les défis énormes que la vie lui lança.

Carmelo était un exemple inspirant à de nombreux égards, spécialement en termes de : vaincre l’adversité, d’esprit d’équipe, de dévouement, de loyauté, de talent et de sincérité.

Pour l’instant, je ne peux penser à une meilleure manière d’illustrer qui cet ami était, pour beaucoup d’entre nous, qu’en partageant avec vous un extrait d’une conversation que nous avons eu en septembre dernier, que Carmelo fut d’accord d’enregistrer pour partager avec d’autres dans le futur.

Je crois dansLe Livre d’Urantia parce que grâce à lui, j’ai découvert le Père en moi. J’ai découvert l’Esprit du Père.

J’ai commencé à vraiment Le connaître, à connaître comment Il est, comment Il agit. Cela a signifié un changement dans ma vie personnelle ; c’est quelque chose que j’apprécie profondément car il me semble, que connaître le Père est fondamental.

J’encourage tous les lecteurs à essayer de réfléchir intérieurement et à découvrir le Père, à trouver l’amour que le Père a pour nous.

J’ai ressenti cet amour du Père pour moi et pour les autres de nombreuses fois. J’encourage tout le monde à Le découvrir car lorsqu’ils le font, si ne l’ont pas encore fait……. La révélation sera quelque chose de naturel, quelque chose de logique, quelque chose qui est cru parce que, oui, parce qu’Il est, parce que c’est ce qu’Il dit.

Quoi qu’il en soit, il faut avoir foi dans le Père.

Pour maintenant, mes prières, mon amour et mon soutien vont à sa femme Charo et leurs enfants Amélia et Adrian, je me réjouis, comme tous les membres de cette famille urantienne, sachant que ce vrai serviteur des cercles concentriques est avec son bien aimé Père Céleste.

Foundation Info

ImprimerImprimer

Urantia Foundation, 533 W. Diversey Parkway, Chicago, IL 60614, USA
Téléphone: (numéro vert depuis les Etats-Unis et le Canada) 1-888-URANTIA
Téléphone: (hors des Etats-Unis et du Canada) +1-773-525-3319
© Urantia Foundation. Tous droits réservés