Groupes d’étude et Traductions

ImprimerImprimer
Gaétan Charland

Par Gaétan Charland, trustee associé, Québec, Canada

Lorsque j’ai trouvé Le Livre d’Urantia en 1979, l’on me montra une version française de la quatrième partie du livre «  La vie et les enseignements de Jésus. » En ce temps là, je n’étais pas intéressé à lire l’histoire de la vie de Jésus car je l’avais déjà lu dans la Bible ; ce furent les autres parties du livre qui m’intéressèrent.

J’ignorais , à ce moment là, que la version française du Livre d’Urantia n’était pas disponible à cause de problèmes d’impression. Heureusement, connaissant l’anglais comme ma seconde langue, je pus lire la version originale.

Cela me prit un an et demi pour terminer ma première lecture. En 1987, je participai à mon premier groupe d’étude et l’animateur du groupe lisait le texte anglais. Ce fut seulement en 1999, lorsque je créai mon propre groupe d’étude, que je me familiarisai avec la traduction française du Livre d’Urantia, comme tous les autres lecteurs du groupe qui le lisaient.

C’était un peu déconcertant car certains mots en français ne transmettaient pas le vrai sens de l’anglais. Par exemple, la pensée était utilisée pour le mot « mind. » Le mental aurait été un meilleur choix. Curieusement, ce mot - avec beaucoup d’autres et certaines phrases – ne gênaient pas les autres lecteurs du groupe parce qu’ils n’avaient pas lu l’anglais.

Heureusement, la traduction française fut révisée deux fois depuis sa publication en 1962. Le travail de la première révision débuta en 1978 et fut terminée en 1994. La seconde révision débuta en 2012 et fut publiée en 2014.

Lorsque la dernière révision fut publiée, les membres de mon groupe d’étude et moi-même la comparèrent à la version précédente et au texte anglais original. Je me rappelle d’un lecteur qui était très attaché à son premier livre et qui avait attendu quelques années avant de changer pour la nouvelle révision. En tant qu’animateur du groupe, je ne l’ai jamais forcé à acheter la nouvelle version, mais à travers l’étude et en comparant le texte original, finalement il fit la transition. Lorsqu’on lui demanda pourquoi, il dit que la nouvelle version donnait plus de sens par sa meilleure compréhension de la signification des concepts spirituels, philosophiques et religieux.

Je compris que l’attachement sentimental que nous avons pour notre premier Livre d’Urantia pouvait devenir un obstacle au désir d’élargir notre conscience cosmique et d’augmenter notre perception spirituelle. Le but pouvait être éclipsé par un manque de compréhension si les mots- comme Ajusteur de Pensée, fusion, et beaucoup d’autres- ne portent pas la signification exacte des mots originaux. Il y a toujours de la place pour l’amélioration, concernant nos efforts humains à traduire un livre d’une telle immensité et avec de tels concepts et profonds enseignements. Cet handicap de traduction, bien qu’inévitable, est une raison clé pour le processus de révision continu.

Après avoir découvert comment les traductions et les révisions étaient produites à la Fondation Urantia, j’ai développé un profond respect pour ces travailleurs aimants et infatigables qui dévouent tant de temps à rendre disponible Le Livre d’Urantia aux personnes de cultures et de langues différentes.

Je suis stupéfait du nombre de lecteurs et de la période de temps qui fut dédiée à la dernière révision du texte espagnol. À mon avis, le processus de qualité et les efforts engagés dans cette révision, surpassent de loin toute autre révision faite jusqu’à ce jour, par la Fondation Urantia. Aucun individu ne peut atteindre cette qualité de travail ; le travail d’équipe est essentiel au processus de traduction et de révision.

Les révélateurs du Livre d’Urantia, expliquent cela mieux que je pourrais le faire, je prends donc la liberté de partager avec vous ce passage de l’Introduction :

DANS LE MENTAL des mortels d’Urantia- ce nom étant celui de votre monde – il existe une grande confusion quant à la signification des termes tels que Dieu, divinité et déité. Les êtres humains sont dans une confusion et une incertitude plus grande encore lorsqu’il s’agit des relations entre les personnalités divines désignées par ces nombreuses appellations. À cause de cette pauvreté des concepts associés à tant de confusion dans l’idéation, j’ai été chargé de formuler cet exposé liminaire pour expliquer les significations qu’il faudrait attacher à certains symboles verbaux tels qu’ils peuvent être employés dans la suite des présents fascicules que le corps des révélateurs de vérité d’Orvonton a été autorisé à traduire dans la langue anglaise d’Urantia. 0:01 (1.1)

Premièrement, pouvons-nous prendre juste un moment pour apprécier le travail de ces traducteurs célestes ? Maintenant, imaginez le travail engagé de traduire le texte anglais dans une autre langue, la difficulté de trouver les mots justes, d’exprimer la vraie signification d’un concept spirituel compliqué, les longues heures passées à réviser, à consulter les autres et à prier pour être éclairé, quand dans le doute.

Soyons reconnaissants à et élogieux envers ces âmes aimantes, qui ont dédié tant de leur temps pour rendre cette révélation accessible à nous tous, dans la langue que nous parlons. Que notre lecture soit guidée par l’Esprit de Vérité et l’amour du Père.

Foundation Info

ImprimerImprimer

Urantia Foundation, 533 W. Diversey Parkway, Chicago, IL 60614, USA
Téléphone: (numéro vert depuis les Etats-Unis et le Canada) 1-888-URANTIA
Téléphone: (hors des Etats-Unis et du Canada) +1-773-525-3319
© Urantia Foundation. Tous droits réservés