Un Hommage à Pat Mundelius

ImprimerImprimer
Richard Keeler
Pat Mundelius, Richard Keeler
Pat Mundelius, Richard Keeler
Pat Mundelius, Tamara Wood
Pat Mundelius, Tamara Wood

Par Richard Keeler, Trustee de la Fondation Urantia , Wyoming, Etats-Unis

La mort n’est pas la fin, mais c’est la fin du commencement quand nos Ajusteurs de Pensée prennent leurs ailes et commencent leur long vol de retour chez eux.

Pat Mundelius naquit le 17 mars 1938.Elle était la petite fille du docteur William S. Sadler et fut un ancien Trustee et la Présidente de la Fondation. Pat quitta Urantia le 2 mai 2008.

Le 31 mai 2008, environ trente cinq amis de Pat et sa famille se réunirent à la résidence Mundelius à Danville, en Californie, pour lui rendre hommage. Pendant plus de deux heures, les personnes présentes parlèrent de Pat et de leurs relations avec elle. Le service commémoratif fut une vraie célébration et fut le plus émouvant et le plus significatif auquel j’ai jamais assisté.

Quand tous eurent parlé, Manfred, le mari de Pat, lut ce qui suit plus bas .Avant de lire, il dit ceci : une semaine avant que Pat décède, elle lui demande de lui apporter « ce bloc de papier jaune, là-bas ». Elle écrivit ce qui suit :

*****

Mes chéris – parce c’est ce que vous êtes tous – mes chéris, ma famille.

Le Livre d’Urantia parle de tous les cadeaux merveilleux que Dieu nous accorde, parmi lesquels il y en a trois dont je voudrais parler.

Le premier et le plus important est le libre arbitre, sans lequel nous ne serions pas vraiment des êtres humains.

Le deuxième est une partie de Lui-même, qui agit comme une phare pour nous diriger dans la bonne direction.

Le troisième est le cadeau d’avoir tous nos frères et sœurs qui partagent cet grande aventure.

Quand je pense aux deux premiers cadeaux, j’entends Beethoven. Quand je pense au troisième, j’entends Mozart.

Le Livre d’Urantia dit que beaucoup d’expériences sont vouées à une fin, mais que les relations avec nos compagnons sont des fins en soi.

Ma première amie était Barbara Sachs. Nous avons traversé presque toutes les expériences de la vie ensemble : mariages, fêtes pour les bébés, funérailles. Je l’aime énormément.

Ensuite, il y a les fameuses copains – Marcia, Barbara Ageno, et Lynne. Je ne sais pas comment j’aurai fait sans elles. Ce sont des vraies sœurs.

Ma belle-sœur, Judy, a été un ange – toujours d’un grand soutien.

Ma Fondation Urantia m’est très chère. Ils sont aimants ,bons et d’un grand soutien. Je les aime tous énormément .Une jeune femme, en particulier, Tamara, que j’ai adopté comme fille officieuse. Elle est tellement gentille.

Une autre de mes familles qui me sont chères, est mon équipe médicale. Tout le monde sait à quel point j’admire Margo Estrin. C’est un ange. J’aime aussi beaucoup Mindy, qui possède un cœur si miséricordieux. Je l’ai aussi adopté non officieusement.

Non pas parce que je cherchais des filles, car j’en ai quatre merveilleuses. Elles sont tout ce qu’une belle-mère peut désirer. Ce sont des femmes fortes avec un côté doux et compatissant. Mes fils ont choisi avec sagesse.

Ensuite, il y a mon meilleur ami, qui l’est depuis de 50 ans. Je l’ai toujours admiré. C’est l’amour de ma vie. Mais c’est surtout pendant la dernière tranche de ma vie, qu’il a grandi d’une façon que je n’aurais pas cru possible. Je suis reconnaissante d’avoir pu voir cette facette de son caractère. Je l’attendrai sur les rives du monde des maisons.

Maintenant, je voudrai que vous partagiez ces relations entre vous. Et soyez de bonne humeur. Auf Wiedersehen pour l’instant. Tissez la toile des relations humaines et réjouissez-vous de tous nos bons moments. Je vous aime tous.

Foundation Info

ImprimerImprimer

Urantia Foundation, 533 W. Diversey Parkway, Chicago, IL 60614, USA
Téléphone: (numéro vert depuis les Etats-Unis et le Canada) 1-888-URANTIA
Téléphone: (hors des Etats-Unis et du Canada) +1-773-525-3319
© Urantia Foundation. Tous droits réservés