Une Joie Inattendue

ImprimerImprimer Sheila Keene-Lund
Sheila Keene-Lund
Gard Jameson answers questions
Gard Jameson

Par James Woodward, Illinois, États-Unis

Ma participation au Parlement des Religions du Monde à Melbourne, à la fin de l’année dernière, a eu un impact inattendu sur moi de différentes manières. C’était ma première grande aventure internationale, bien que j’avais entendu de merveilleux comptes rendus inspirants par des lecteurs du Livre d’Urantia qui avaient participé aux Parlements précédents. Le fait de vivre à Chicago où se trouve le siège principal de l’organisation caritative, me donna la possibilité de participer aux évènements précédents du Parlement, en ayant un avant goût qui n’avait rien à voir avec la réalité d’être au grand évènement qui se passe tous les cinq ans. Pour plus d’information, vous pouvez visiter : www.parliamentofreligions.org

Converser, étudier, adorer et prier pendant une semaine entière avec des milliers d’autres personnes religieuses et ferventes qui croient tous en un Être Suprême (ou une Essence) fut une expérience intense et pleine de joie. Ce qui m’a le plus marqué, fut la gentillesse des participants et leur sincérité sur l’harmonie inter foi, l’accent sur les relations entre les fois différentes, le programme profondémment engagé sur les problèmes de justice sociale, mes expériences de synchronisme et les bienfaits de servir ensemble avec d’autres lecteurs.

L’élément inter religion d’un Parlement est clair. L’organisation est le partisan le plus actif d’une mission spirituelle mondiale pour réaliser une meilleure compréhension et compassion entre toutes les religions. Je fus surpris par le nombre des programmes dédiés aux choses intra foi. Entre autres, il y avait des sessions où les musulmans discutaient des problèmes chiite et sunnite, les hindous parlèrent des défis de leurs nombreuses sectes, et bien sûr, les chrétiens parlèrent à d’autres chrétiens à propos de leurs différentes interprètations de la vie et des enseignements de Jésus.J’ai trouvé,le fait et l’ouverture de tels dialogues, très encourageants. Et de plus, cela encourage une pensée pleine d’espoir envers la possibilité (en fait la nécessité) d’action progressive vers de meilleures relations dans notre propre communauté Urantia.

Bien que connaissant le thème de ce Parlement “ Créer un monde de différences ; s’écouter les uns et les autres ; guérir la terre ” je n’étais pas préparé pour la quantité et la profondeur des programmes dédiés aux problèmes sociaux et moraux. L’exemple le plus remarquable de ce thème, comme on pouvait s’y attendre, fut la situation des autochtones d’Australie. Mais les peoples aborigènes de tous les terres étaient tous représentés et leurs croyances sacrées et leurs cérémonies furent honorées. Un fort accent avait été mis sur la discussion de comment les idéaux d’inter religion agissent avec les réalités bien moins qu’idéales de la vie seculière. Les sujets traités allaient de l’environnement, des problèmes du climat, des droits des femmes, de la façon de traiter les enfants, et l’un de ceux auquel j’assistais s’intitulait “ Est-ce que l’aspect économique a triomphé sur l’éthique ?” Ce forum avait un panel de banquiers éminents ainsi que le renommé spécialiste religieux Hans Küng, et creusait le sujet de la moralité de nos institutions financières et de leurs pratiques. Ce n’était pas ce que j’attendais à une conférence sur la religion, mais c’était très opportun et essentiel à cette époque. C’était encourageant de voir les leaders religieux de toutes fois, confrontés au défi d’une approche équilibrée de vie comme Jésus le fit lors de sa vie.

Jésus..est en voie d’apprendre à ajuster ses idéaux de vie spirituelle aux exigences pratiques de l’existence terrestre. Le Livre d’Urantia, (1405.4)127:6.12

J’avais l’impression, que chaque jour pendant le Parlement, je tombais sur quelqu’un de Chicago, ou que la personne que je venais juste de rencontrer, connaissait Le Livre d’Urantia. Cette chaine amusante de synchronisme était presque irréelle mais me garda concentrer sur des réalités plus hautes à cause du ressort spirituel que chacun apportait. Peut-être le meilleur fut le dernier. Á l’aéroport, j’engageais la conversation avec la femme derrière moi dans la file pour la sécurité. D’abord, elle était de la même ville de Californie où j’avais vécu avant de déménager à Chicago, et ensuite après que nous ayons parlé des raisons pour lesquelles nous participions au Parlement, elle dit : “ Oh, c’est cool, je viens juste de commencer à lire Le Livre d’Urantia avec un ami, là où j’habite, et ça nous plait beaucoup, mais il y a des choses que nous ne comprenons pas.Voudriez-vous répondre à nos questions?” Il va sans dire que nous sommes devenus des amis. Elle a maintenant une personne au Service des Lecteurs et je l’aide à commencer un groupe d’étude dans la région où j’en animais un il y a dix ans! Elle est un Pasteur de Science Religieuse et nous avons découvert beaucoup d’intérêt pour le Livre d’Urantia parmi les gens du “New Thought” qui participaient au Parlement.

Une des raisons clé pour mon voyage “ aux antipodes ” était de soutenir Sheila Keene-Lund et son nouveau livre, Le Paradis n’est pas le dernier arrêt ( www.heavenisnotthelaststop.com.) Le livre est une conciliation de connaissances humaines et des révélations du Livre d’Urantia et il trouve un public receptif parmi les lecteurs. Le public ciblé, est cependant ce plus grand groupe de gens religieux progressifs qui cherchent plus loin derrière les croyances traditionnelles et le Paradis n’est pas le dernier arrêt offre une présentation facile à lire des Fascicules d’Urantia. Ayant travaillé avec Sheila pendant les quatre dernières années sur ce projet, nous avons pré-publié le livre à temps pour le lancer au Parlement, afin de le faire coïncider avec la présentation de son atelier là-bas, “Cultiver l’Intelligence Universelle”.

Toute cette euphorie, l’éducation, la musique, la cérémonie, la chaleureuse amitié avec des croyants divers, furent accentués par la camaraderie exceptionnelle de l’équipe du Livre d’Urantia qui s’est réunie à Melbourne. Depuis les membres locaux de l’Association Urantia Internationale qui produisirent un travail de préparation superbe sur la logistique et le stand, jusqu’aux lecteurs du monde entier qui vinrent comme soutien, il y avait un sentiment généreux d’un sens commun de dessein. Une note spéciale de gratitude doit aller à Gard Jameson, notre “ Trustee inter foi ”. Gard est actif dans ce mouvement depuis de nombreuses années, faisant ouvrir les yeux et les oreilles aux bonnes nouvelles de la Révélation. Il fut aussi responsable pour l’initiative “inter foi” qui a produit la coopération entre la Fondation Urantia, l’UAI et la Fellowship – serviteurs dévoués à la volonté du Père, travaillant ensemble sur un projet d’assistance significatif. Les lecteurs qui eurent la chance de participer à cet évènement remarquable, affiliés ou non à un groupe fraternel, peuvent témoigner du progrès fait lorsque nous sommes résolus par la foi vers l’unité de dessein.

Parliament World Religions 2010 Urantia
En haut à gauche : Cristina Seaborn, Paula Thompson, Buck Weimer, Will Wentworth,
Kathleen Swadling, Trevor Swadling, Marvin Gawryn, Jeff Canton, Vern Verass, James Woodward,
Verner Sutter, Irmeli Ivalo-Sjölie, Susan Wentworth, Arlene Weimer, Francyl Gawryn,
Doug Childers, Meredith Tenney, Edward Harrigan, Larry Geis.
(Pas sur la photo : Gard Jameson et Sheila Keen-Lund)

Foundation Info

ImprimerImprimer

Urantia Foundation, 533 W. Diversey Parkway, Chicago, IL 60614, USA
Téléphone: (numéro vert depuis les Etats-Unis et le Canada) 1-888-URANTIA
Téléphone: (hors des Etats-Unis et du Canada) +1-773-525-3319
© Urantia Foundation. Tous droits réservés