Chapitre X - La thèse créative finale

   
   Red Jesus Text: Activé | Désactivé    Numéros de Paragraphe: Activé | Désactivé
ImprimerImprimer

CHAPITRE X

LA THÈSE CRÉATIVE FINALE

L’Univers Nucléaire Final

La Trinité Absolue

La Dernière Mobilisation

Le maitre univers est-il une fin par lui-même et en lui-même ? Nous savons que son parachèvement est un but très éloigné, mais est-ce un but final ? Existe-t-il une possibilité pour que cette vaste création, soit elle-même un noyau, un noyau de quelque chose qui pourrait être encore plus grand ? Pourrait-il exister un jour des univers cytoplasmiques au-delà de la frontière extérieure du Quatrième Niveau d’Espace ?

Jusqu’à maintenant, nous avons étudié deux univers nucléaires : Havona en tant que noyau du grand univers, et le grand univers en tant que noyau du maitre univers. Maintenant, nous devrions considérer la possibilité que la maitresse création elle-même soit un noyau, peutêtre le troisième et dernier noyau.

§1 – L’UNIVERS NUCLÉAIRE FINAL

Nous avons utilisé quatre critères pour identifier une création nucléaire, et il serait utile de les récapituler:

(a) Un univers nucléaire a une nature unique, il n’est pas comme les créations cytoplasmiques qui l’entourent.

(b) Le parachèvement d’un univers nucléaire est associé à l’apparition d’une nouvelle déité.

(c) Le parachèvement d’un univers nucléaire est aussi associé à la formation de fait d’une nouvelle trinité.

(d) Le noyau transmet certaines caractéristiques aux créations cytoplasmiques extérieures par les activités de la nouvelle trinité, par les créateurs coopérants et par les administrateurs associés qui viennent de l’univers nucléaire pour servir dans les nouvelles créations extérieures.

Le noyau Havona. Dans l’identification de Havona en tant qu’univers nucléaire (Chap. IV, §1) nous observions que: la création centrale est existentielle; c’est la seule création qui soit ainsi; aucune autre création ne pourrait être comme elle car aucune autre n’est éternelle. L’Esprit Infini existentiel est apparu simultanément avec l’apparition de l’existentiel Havona. La Trinité du Paradis s’est formée en même temps que l’apparition de l’Esprit Infini. Les caractéristiques héréditaires de la perfection divine ont été transmises aux superunivers cytoplasmiques par Dieu le Septuple et par les autres ministres et administrateurs qui sont venus du système Paradis-Havona pour servir dans les univers cytoplasmiques.

Le grand univers nucléaire. En identifiant le grand univers en tant que seconde création nucléaire, nous observions que : aucune autre création ne pourrait être comme le grand univers car ce domaine est associé à l’évolution de l’Être Suprême, et toutes les créations suivantes seront de nature post-Suprême. Le Suprême expérientiel a émergé simultanément avec la perfection des univers expérientiels. La Première Trinité Expérientielle pouvait se former comme une réalité de fait avec l’émergence achevée de l’Être Suprême. Les caractéristiques héréditaires ont été transmises du noyau vers les créations cytoplasmiques extérieures par la Première Trinité Expérientielle et par l’armée des créateurs coopérants et des créatures associées venant du grand univers et qui servaient dans ces créations extérieures.

Le maître univers nucléaire. Maintenant, appliquons ces mêmes critères au maitre univers parachevé pour voir s’il constitue ou ne constitue pas une création nucléaire.

(a) Nature unique: Le maitre univers est radicalement différent de toute autre création possible qui puisse le suivre. Aucun autre royaume suivant ne pourrait être comme le maitre univers parce que c’est la scène spatiale sur laquelle l’Ultime a crû et finalement émergé. Toute création apparaissant ultérieurement serait de nature post-Ultime.

(b) Apparition de la Déité. Le parachèvement du maitre univers va de concert avec l’émergence finale de Dieu l’Ultime.

(c) Formation de la Trinité. L’émergence finale de l’Ultime rend possible la formation de la Seconde Trinité Expérientielle en tant que réalité de fait.

(d) Transmission. La Seconde Trinité Expérientielle à la capacité de mobiliser la totalité des ressources du maitre univers de façon à transmettre les valeurs-significations expérientielles du fini et de l’absonite à n’importe quelles créations extérieures et cytoplasmiques pouvant se développer dans le futur.

Ces comparaisons semblent indiquer que le maitre univers n’est pas un produit-fini final ; qu’il est une création nucléaire et, en tant que tel, est semblable au grand univers et à l’univers central. Le maitre univers apparaît être le noyau de quelque domaine qui doit lui être extérieur et même être de dimension encore plus grande.

§2 – LA THÈSE CRÉATIVE FINALE : LA TRINITÉ ABSOLUE

Le parachèvement du troisième univers nucléaire, en association avec la formation de fait de la Seconde Trinité Expérientielle, apparaîtrait constituer la troisième (et dernière) thèse créative – le défi final de Dieu à toute la création. Ce nouveau défi devient réel par l’émergence d’une nouvelle trinité, la Trinité Absolue, capable de se former en fait quand Dieu l’Ultime apparaît sur la scène de l’action. Les membres associés de cette Trinité sont :

(a) L’Être Suprême, la première Déité expérientielle

(b) Dieu l’Ultime, la seconde Déité expérientielle

(c) Le Consommateur non Révélé de la Destinée de l’Univers.

Cette Trinité englobe la somme totale de tout aboutissement expérientiel dans toute la maitresse création, plus l’addition du facteur imprévisible représenté par la présence du Consommateur de la Destinée.

Evaluons les membres de cette Trinité, la Seconde Trinité Expérientielle. Ils représentent presque tout ce que nous avons étudié jusque là dans notre examen du maitre univers et en personnalisent le pouvoir :

a) L’Être Suprême. Cette Déité expérientielle jouit d’une relation unique avec les deux Trinités expérientielles; elle est membre des deux (chap.VI, §1). Nous croyons cependant que sa relation avec ces deux Trinités se situe à différents niveaux. Retournons au parachèvement du Deuxième Âge de l’Univers pour réévaluer le Suprême et comparer ensuite cette évaluation avec le Suprême après l’achèvement du Sixième Âge, après le parachèvement du maitre univers.

1) À la fin du Deuxième Âge, l’Être Suprême a parachevé la synthèse pouvoir-personnalité du fini total. Il est devenu une Déité approchable et contactable. Sa croissance a épuisé le potentiel du fini total. C’est en tant que Déité finie-totale qu’il fonctionne comme membre de la Première Trinité Expérientielle.

2) À la fin du Sixième Âge, l’Être Suprême est quelque chose de bien plus qu’une Déité finie. Il a grandi personnellement et s’est répandu sur le niveau absonite durant les longs âges des univers de l’espace extérieur. Il a fait cela en tant que participant en déité aux efforts de la Trinité Ultime pour s’unifier. Il l’a fait aussi en tant que participant personnel dans les affaires des univers extérieurs. À la fin du Sixième Âge, nous suggérerions que le Suprême a éprouvé et atteint la totalité de la croissance absonite qui caractérisera les quatre niveaux d’espace extérieur.

Si ce raisonnement est valable, alors l’Être Suprême, qui est membre-déité de la Première Trinité Expérientielle est un être postfini. L’Être Suprême qui est membre-déité de la Seconde Trinité Expérientielle est un être postultime. Ceci est un point intéressant car ce qui est postultime doit être absolu – peutêtre coabsolu, absolu-associé ou quasiabsolu, mais pas subabsolu (Voir Appendice XIX, §3)

b) Dieu l ’Ultime. L’émergence parachevée de l’Ultime signifie qu’il a incorporé dans son être toutes les significations et les valeurs expérientielles du maitre univers tout entier. Qu’il les a unifiées avec les valeurs originelles absonites d’origine paradisiaque, lesquelles avaient dû lui être dévolues initialement par la Trinité du Paradis. De même que pour le Suprême par rapport au fini total, l’Ultime a parachevé son processus de croissance par rapport à l’absonite total. Alors l’émergence finale de l’Ultime est une indication de l’épuisement des possibilités de croissance ultérieure sur le niveau absonite. Ceci signifie que l’Ultime, comme le Suprême, est à ce point « postultime » et, comme nous l’avions noté précédemment, ce qui est postultime ne peut pas être subabsolu. (Voir Appendice XIX, §3)

c) Le Consommateur de la Destinée Universelle. C’est sans doute l’être le plus mystérieux mentionné dans les Fascicules. On ne connaît pratiquement rien à son sujet, sauf qu’il est concerné par la consommation de la destinée. Il est le troisième membre de la Seconde Trinité Expérientielle et, autant que nous sachions, il peut être préexistant au Suprême et à l’Ultime. (Peutêtre occupe-t-il une position, dans la Seconde Trinité Expérientielle, analogue à celle occupée par le Corps des Maitres Architectes dans la Première – les deux sont préexistants aux deux autres membres.) Manifestement le Consommateur de la Destinée a quelque chose à voir avec l’aboutissement de la destinée, mais, concernant sa contribution possible à cette destinée, nous ne pouvons même pas spéculer. (Voir Appendice XIX, §6)

Maintenant la raison pour laquelle la Seconde Trinité Expérientielle s’appelle la Trinité Absolue devrait être claire. Ses membres semblent être absolus, nous pouvons au moins être certains qu’ils sont postultimes. Cette Trinité a une plÂge de fonction incluant le maitre univers tout entier et semble faire des projets pour les régions d’espace qui lui sont extérieures. La Première Trinité Expérientielle fonctionne dans l’ultime, la Seconde est absolue. Les objectifs de la Première Trinité Expérientielle étaient triples:

(a) Sa propre unification

(b) Le parachèvement du maitre univers

(c) L’émergence de Dieu l’Ultime.

De même, les objectifs de la Seconde Trinité Expérientielle semblent aussi triples :

(a) L’unification de la Trinité Absolue

(b) Le parachèvement des créations extérieures au maitre univers

(c) L’émergence finale de Dieu l’Absolu.

Ces objectifs semblent sans limites et c’est pourquoi ils pourraient être très difficiles à atteindre. Néanmoins la Trinité Absolue est le résultat postultime du parachèvement du maitre univers tout entier et le défi final aux citoyens de l’âge post-Ultime.

§3 – LA DERNIÈRE MOBILISATION

L’idée d’une mobilisation possible des ressources totales du maitre univers tout entier dépasse largement notre imagination. Néanmoins nous suggérons que quelque chose de semblable devra avoir lieu sous la direction de la Trinité Absolue.

La première grande mobilisation a eu lieu à « l’aube des temps ». C’était lorsque les citoyens des parfaites créations d’éternité furent mis au défi par l’ouverture des superunivers imparfaits. C’était l’Aventure Suprême, l’aventure dans le niveau d’espace des superunivers, l’aventure du Deuxième Âge.

La seconde mobilisation a suivi le commencement du Troisième Âge de l’Univers; lorsque les ressources totales du grand univers ont été rassemblées par la Trinité Ultime pour envahir l’espace extérieur. Dans les Fascicules, ceci a été appelé, l’Aventure Ultime.

Maintenant nous essayons d’imaginer la troisième mobilisation, – la mobilisation de toutes les ressources du maitre univers; de toutes les ressources, depuis Havona jusqu’au Quatrième Niveau d’Espace. Ceci est plus que nous ne pouvons tenter d’imaginer, mais nous pensons qu’une telle mobilisation de ressources sera l’annonce de la proclamation de l’Aventure Absolue.

Nous avons beaucoup avancé dans notre étude. Nous sommes revenus en arrière pour visualiser l’Aventure Suprême, puis en avant pour essayer de dépeindre l’Aventure Ultime; et enfin, maintenant, nous essayons d’imaginer l’aventure finale – l’Aventure Absolue.

Foundation Info

ImprimerImprimer

Urantia Foundation, 533 W. Diversey Parkway, Chicago, IL 60614, USA
Téléphone: (numéro vert depuis les Etats-Unis et le Canada) 1-888-URANTIA
Téléphone: (hors des Etats-Unis et du Canada) +1-773-525-3319
© Urantia Foundation. Tous droits réservés