Chapitre IX - Seconde synthèse: dieu l’ultime

   
   Red Jesus Text: Activé | Désactivé    Numéros de Paragraphe: Activé | Désactivé
ImprimerImprimer

CHAPITRE IX

SECONDE THÈSE : DIEU L’ULTIME

Unification de la Première Trinité Expérientielle

L’Émergence de Dieu l’Ultime

Le Maitre Univers Parachevé

Aussi grand qu’il soit, le maitre univers a des limites. Il y a une bordure extérieure, la plus extérieure. Le dernier niveau d’espace extérieur doit avoir une fin – quelque part. Pourvu qu’il y ait assez de temps, cette limite sera atteinte et, en éternité, on peut être certain qu’il y aura « assez de temps ». Le maitre univers est d’une dimension extraordinaire et cela prendra un temps extraordinairement long pour parachever sa croissance. Mais, quelque part dans les régions reculées de l’espace extérieur, il a une fin, et la croissance en expansion atteindra finalement ces régions les plus distantes et finalement arrivera à sa fin.

§1 – UNIFICATION DE LA PREMIÈRE TRINITÉ EXPÉRIENTIELLE

L’achèvement du maitre univers nous conduit à un face à face avec la seconde synthèse majeure. Pour mémoire, revenons en arrière et examinons le Premier Cycle de Thèse, Antithèse et Synthèse. La Première Thèse était le défi de la création centrale et parfaite; la Première Antithèse était l’imperfection originelle des sept superunivers; la Première Synthèse eut lieu lorsque les superunivers devenus parfaits atteignirent le statut de lumière et de vie et réalisèrent la coordination finie avec la création centrale et parfaite. Cette synthèse s’est répercutée au niveau de déité par l’émergence finale de l’Être Suprême. Dans l’Être Suprême, une personne spirituelle (Dieu le Suprême) fut uni au pouvoir souverain évoluant et expérientiel (du Tout Puissant) venant des créations de l’espace-temps. Ceci est le parachèvement de la synthèse pouvoir-personnalité en relation avec la réalité totale finie. (Voir Appendice VII. §4. Croissance du Suprême, Croissance dans l’Âge présent.)

En fait, avec l’apparition du Suprême, une nouvelle trinile est à même de se former. À cause de la formation de cette nouvelle trinité, la Première Synthèse se transforme en Seconde Thèse. Cette Seconde Thèse est la Première Trinité Expérientielle qui opère à partir de la nouvelle base de pouvoir du nouvel univers nucléaire (le grand univers) et s’étend dans les créations de l’espace extérieur conjointement avec une armée de créateurs associés et de créatures coopérantes. La Seconde Antithèse consiste dans les univers de l’espace extérieur. Ce sont les créations cytoplasmiques post-suprême des quatre niveaux d’espace extérieur et la nature de ces créations est bien différente de tout ce qui est déjà apparu dans la maitresse création tout entière. (Voir Appendice VII, §6. Croissance Post-Suprême.)

Seconde Synthèse. Le parachèvement final du maitre univers tout entier est le triomphe de la Première Trinité Expérientielle. La Trinité du Paradis aurait pu produire un univers existentiel de la taille de la maitresse création – mais dans quel but ? Ceci n’aurait été rien de plus que Havona encore une fois, seulement sur une plus grande échelle. Une création aussi énorme de perfection inhérente n’aurait probablement rien apporté de plus à la qualité de la divinité existentielle actuelle, mais plutôt à sa quantité. La Trinité du Paradis ne le fit pas; Havona a dû être conçu juste assez grand pour servir de modèle à tous les univers suivants. Cette restriction quantitative de la part de la Trinité du Paradis rend possible l’apparition et la collaboration de la Première Trinité Expérientielle, en vertu de quoi le maitre univers est organisé et fondé en tant que création expérientielle, non pas une copie de Havona mais quelque chose de nouveau et de différent.

Le parachèvement du maitre univers est dû aux efforts couronnés de succès de la Première Trinité Expérientielle pour atteindre l’unification de déité, pour devenir réalité de déité unifiée comme la Trinité du Paradis. La Trinité Ultime était une réalité qualifiée (une réalité partielle, incomplète) même avant l’émergence de l’Être Suprême. Elle est devenue une réalité de fait lorsque la pleine émergence du Suprême est venue compléter son association. Et maintenant, avec le parachèvement du maitre univers, elle a atteint la synthèse finale de pouvoir-personnalité et est devenue une réalité pleinement unifiée. Cette Trinité Expérientielle a atteint sa destinée. (Voir Appendice XIX, §5. Les Évolutions des Trinités Expérientielles.)

Avec le parachèvement de la totalité du maitre univers, et avec l’unification de la Trinité Ultime, la Seconde Synthèse devient possible. Ceci veut dire que l’unification du grand univers nucléaire avec les univers cytoplasmiques extérieurs devient possible. Cette synthèse se répercute aux niveaux de déité par l’émergence finale de Dieu l’Ultime, le souverain expérientiel de la maitresse création.

§2 – ÉMERGENCE DE DIEU L’ULTIME

Durant la longue durée de la croissance du maitre univers, Dieu l’Ultime a émergé lentement du statut d’une Déité inconnaissable et incomplète vers le statut de Déité connaissable et expérientiellement achevée. Les mortels ont pris conscience du défi de l’Ultime depuis qu’ils sont entrés dans le corps des finalitaires. Après l’aboutissement du Suprême, l’Ultime devient pour les finalitaires et pour tous les autres êtres en croissance, la quête de la Déité-expérientielle. Du point de vue des dimensions temporelles, le Suprême peut être atteint assez rapidement, l’Ultime prenant beaucoup plus de temps.

Si nous nous rappelons notre considération des dimensions du maitre univers, nos concepts symboliques de la ‘« balle de tennis » du commencement, de la « lune » à la fin, alors nous pouvons dire que le parachèvement du Suprême prend la dimension de la première et le parachèvement de l’Ultime, la dimension de la dernière. Du point de vue du temps relatif, le Suprême émerge assez rapidement en une heure, à peu près, sur l’échelle de l’éternité, l’Ultime en bien plus longtemps. Si l’on pouvait dire que les superunivers prennent quelque chose comme « une heure d’éternité » pour atteindre la perfection, alors, par comparaison, nous estimerions que le maitre univers prendrait « 10.000 années d’éternité ». Le parachèvement du maitre univers et l’émergence de Dieu l’Ultime va demander une respectable quantité de temps – respectable même d’après le standard de l’éternel Havona.

Dieu l’Ultime est la deuxième Déité expérientielle. Ce que le Suprême est pour la croissance finie, l’Ultime l’est pour la croissance absonite. Ce que le Suprême personnalise en pouvoir (unifie) pour le grand univers, l’Ultime le fait pour le maitre univers tout entier. Tout comme le Suprême symbolise (personnifie) la Trinité du Paradis pour les créatures finies, l’Ultime symbolise la Trinité du Paradis pour les créatures absonites. Mais l’Ultime est plus qu’une Déité super-Suprême; l’Ultime n’est pas seulement quantitativement plus grand que le Suprême, mais aussi qualitativement plus complexe.

Alors que le Suprême a le don d’ubiquité (qu’il peut être présent en plusieurs endroits à la fois), l’Ultime, lui, est omniprésent (il peut être partout à la fois). Le Suprême est vraiment tout-puissant, l’Ultime est omnipotent. La conscience réflective du Suprême contraste avec l’omniscience de l’Ultime. La capacité du Suprême à mettre en corrélation et à totaliser la préconnaissance pourrait aussi contraster avec l’omniscience de l’Ultime. Dans les limites du maitre univers, l’Ultime est vraiment omniprésent, omnipotent et omniscient.

Il semble raisonnable de présumer qu’aucune créature ne trouvera l’Ultime avant que toutes les créatures ne le trouvent. C’est ce qu’on nous a dit à propos du Suprême. Mais quand nous allons trouver l’Ultime, nous serons capables de le comprendre. Et, par cette compréhension, nous serons aussi capables de comprendre le Père en tant qu’Ultime. Ceci devrait être alors la fin de la recherche absonite du Père Universel. (Voir Appendice XVIII. La Nature de Dieu l’Ultime)

Déité Ultime. Avec l’émergence de Dieu l’Ultime, nous avons atteint finalement le parachèvement du septième niveau de fonction de la déité totale. C’est le niveau créatif final. Nous avons étudié la Déité statique, la Déité potentielle et la Déité associative. Nous avons vu comment Dieu avait la volonté de changer de l’immobilisme et de la quiétude en formant un plan d’action et puis en passant à l’exécution de ce plan dont le résultat était l’apparition du Fils et du Paradis; puis l’apparition de l’Esprit et de Havona. Ensuite nous avons étudié la Déité créative; les Dieux puisent maintenant dans les réservoirs infinis des Absolus de Potentialité. Les nouveaux univers post-Havona viennent à l’existence. Après cela, nous avons étudié la Déité évolutionnaire – l’Être Suprême et Dieu le Septuple évoluent (changent et croissent) avec l’écoulement du temps et la participation à l’expérience. Et, en dernier lieu, nous avons vu le sixième niveau de fonction de déité totale, le niveau suprême. À ce niveau, il y a interaction entre la Trinité du Paradis, le Suprême et le Septuple, opérant dans et sur le niveau fini en tant que Suprématie de la Déité. (Voir le résumé sur la page suivante).

Maintenant, dans notre étude de la Seconde Synthèse, nous observons la Déité travaillant sur le septième niveau, le niveau d’Ultimité de la Déité. C’est le niveau de l’interaction des deux trinités (l’existentielle et la première-expérientielle) en association avec Dieu l’Ultime. Ceci est le niveau créatif final et, à ce niveau, la Déité est omnipotente, omnisciente et omniprésente. (Voir Appendice XVIII, §7. L’Ultime de la Déité.)

Nous pouvons récapituler : la Déité fonctionne sur trois niveaux précréatifs-statique, potentiel et associatif. Puis la Déité opère sur deux niveaux d’action centrifuges – créatif et évolutionnaire. Ceux-ci étant suivis par deux niveaux centripètes et consolidants, suprême et ultime. La synthèse finale pouvoir-personnalité (l’unification expérientielle) sur ces deux derniers niveaux est atteinte par le Suprême et l’Ultime. (Voir Appendice VI. Les Âges de l’Univers et les Niveaux de Fonction de la Déité Totale.)

§3 – LE MAITRE UNIVERS PARACHEVÉ

Le parachèvement et l’unification du maitre univers, depuis Havona jusqu’au dernier niveau d’espace extérieur est une perspective impressionnante. Le maitre univers est si grand ! Néanmoins essayons d’examiner la maitresse création parachevée, en partant des univers intérieurs et en allant vers l’extérieur.

L’univers central. Maintenant la création centrale devrait commencer à être en corrélation avec les univers post-Havona et n’être plus loin de son plein potentiel. L’univers divin contient beaucoup de ce qui est superfini, et certaines de ses significations et valeurs devraient devenir fonctionnellement coordonnées avec le maitre univers vers la fin du Sixième Âge. L’émergence finale de l’Ultime semblerait devoir marquer le parachèvement, la fin, de toute croissance expérientielle de nature absonite. Ceci devrait signifier le commencement de la croissance postabsonite (postultime). Une telle croissance postultime doit être super ultime et les super ultimes sont absolus – ou, au moins, coabsolus ou associables avec l’absolu.

SOMMAIRE: LES SEPT NIVEAUX DE FONCTIONNEMENT TOTAL DE LA DÉITE

I – NIVEAUX PROCRÉATIFS: puisqu’ils sont précréatifs, ces niveaux sont occupés à l’origine par la Déité existentielle, avant l’organisation du maître univers. Les Niveaux Potentiels et Associatifs sont pénétrés plus tard par la Déité expérientielle, par le Suprême et par l’Ultime. (Voir le Deuxième Prologue, Sec.2 concernant notre étude concernant l’origine de ces trois niveaux)

1) Le Niveau Statique. Là, la Déité est au repos, sans mouvement. Â ce moment, aucun plan n’a encore été fait. Dieu existe en lui-même. Dieu est !

2) Le Niveau Potentiel. Là, Dieu a commencé à faire des plans et, en conséquence, ces plans sont devenus des possibilités, des potentiels. Là, nous rencontrons les Absolus de Potentialité.

3) Le Niveau Associatif. Là, Dieu a unifié les deux Absolus (Qualifié et Non-Qualifié) dans l’Absolu Universel. Il a aussi unifié toute la Déité dans la Trinité du Paradis.

II – NIVEAUX CENTRIFUGES: Ces niveaux sont appelés centrifuges car là, la Déité est expansive et distributive. Là, la Déité est révélée aux créatures et là, la Déité s’identifie avec les créatures, s’associe avec elles.

4) Le Niveau Créatif. Â ce niveau, la Déité commence à puiser dans les Absolus de Potentialité en faisant venir à l’existence de nouveaux êtres et de nouvelles choses. L’expression originelle de la Déité créative est Dieu le Septuple. (Voir Chapitre 1, Sec.2. Dieu le Septuple : Déité Créative)

5) Le Niveau Evolutionnaire. Â ce niveau, nous rencontrons la créativité liée au temps, créativité à laquelle même les créatures peuvent participer. Sur ce niveau, même la Déité évolue. (Voir Chap.2, Sec.2. Dieu le Septuple : Déité Evolutionnaire.)

III – NIVEAUX CENTRIPÈTES: Ces niveaux sont appelés centripètes car là, la Déité consolide et unifie toutes les choses qui ont eu lieu. La première de ces consolidations a lieu aux niveaux finis; la seconde aux niveaux absonites.

6) Le Niveau Suprême. C’est le niveau de la Déité par rapport au fini. Â ce niveau, la Déité consolide toutes les activités du fini et les unifie dans le Suprême. (Voir Chap.III, Sec.1. L’Émergence de l’Être Suprême.)

7) Le Niveau Ultime. C’est le niveau de la Déité par rapport à l’absonite. Â ce niveau, la Déité consolide toutes les activités de l’absonite et les unifie dans l’Ultime, (voir page 93)

(Voir Appendice VI. les Âges de l’Univers et les Niveaux de Fonction de la Déité Totale.)

Nous croyons que ce développement ouvrira certaines phases de la vie de Havona qui, jusque là, n’ont pas été pénétrées par les êtres expérientiels, des phases qui sont l’aspect postultime de la vie de Havona. On nous dit que la vie dans l’univers central s’étend des niveaux finis d’existence aux niveaux absolus. Une chose est certaine, il n’existe pas de développement à l’intérieur du maitre univers (ou à l’extérieur du maitre univers) qui soit susceptible de dépasser les capacités et les fonctions de l’univers modèle, la création divine et centrale. (Voir Appendice IV, §4-C. Havona dans les Âges Post-Suprême.)

Le grand univers. Probablement le grand univers continue-t-il sous la gouverne du Suprême et sous la supra-souveraineté de l’Ultime. Maintenant, pour la seconde fois, les superunivers renversent les barrières expérientielles de la croissance.

La première percée eut lieu à l’époque de l’émergence de l’Être Suprême, quand la croissance absonite fut surimposée aux limitations finies du statut d’ancrage dans la lumière et la vie. La seconde percée a lieu maintenant en rapport avec l’émergence finale de l’Ultime, lorsque les potentiels postultimes sont surimposés aux limitations expérientielles de la croissance absonite parachevée. Ceci expose les univers intérieurs aux possibilités insondables de l’expansion coabsolue.

Est-il possible d’imaginer ce que pourrait être une planète comme Urantia en ces temps si éloignés ? Considérons un monde habité, un monde établi depuis longtemps au stade final de lumière et de vie; considérons ce monde par rapport à un monde très primitif, les deux mondes sont séparés par une grande distance en termes de civilisation et de culture. Nous suggérerions qu’un monde comme le nôtre, au stade postultime de développement, serait plus éloigné d’un monde au stade final de lumière et de vie qu’un tel monde ancré le serait par rapport à une planète primitive du temps des cavernes. Un monde habité postultime est tout simplement au delà de notre capacité d’imagination !

Le maitre univers est maintenant uni sous la souveraineté expérientielle de l’Ultime. Ce souverain absonite unifie pleinement et complètement ce vaste domaine, depuis les circuits les plus intérieurs de la création centrale jusqu’aux niveaux d’espace les plus extérieurs – depuis les circuits du Père, dans la région proche du Paradis, jusqu’à la périphérie du Quatrième Niveau d’Espace. (C’est aussi le domaine fonctionnel de la Première Trinité Expérientielle.)

Les univers extérieurs font l’expérience de la première percée des limites de la croissance expérientielle, la transcendance des limites de croissance absonite. Ainsi, le maitre univers tout entier se tient au bord de la croissance postultime, et très probablement ce développement du maitre univers achève l’histoire de la création.

Les Maîtres Architectes ont rempli leur fonction en tant que planificateurs d’univers. Ils sont les plans vivants du maitre univers tout entier, les personnifications éternelles du plan tout entier de Dieu pour la totalité de la maitresse création. Maintenant, ce plan a été mis en œuvre et achevé, il est devenu une réalité actuelle – les Architectes ont rempli les fonctions de planificateurs d’univers qui leur avaient été fixées. Mais une question se pose: ont-ils rempli aussi leur fonction concernant la croissance interne et intensive du maitre univers sur les niveaux postultimes ? En d’autres termes, même si les Architectes ont entretenu le développement de la maitresse création à travers les niveaux de croissance suprême (finie) et ultime (absonite), encore reste-t-il des potentialités de nature suprême-ultime qui apparaissent non-réalisées – même à la fin du Sixième Âge de l’Univers ?

À ce point de notre exposé sur les événements du futur lointain, nous pourrions considérer que notre étude du maitre univers atteint sa conclusion logique. En effet, notre étude de la croissance en expansion du maitre univers arrive à un terme. Mais ce n’est pas la fin de l’histoire concernant la croissance intérieure et intensive. Comme nous l’avons déjà appris, le parachèvement réussi d’une synthèse majeure a montré qu’il était le commencement de la transformation de cette synthèse en une nouvelle thèse.

* * *

Nous avons suivi la croissance du maitre univers à travers l’éloignement spatial et temporel des quatre âges post-Suprême – le Troisième, le Quatrième, le Cinquième et le Sixième. Regardons maintenant au-delà du terme du Sixième Âge; regardons même encore plus avant dans le futur encore plus éloigné afin de voir ce que nous pourrions apprendre sur le maitre univers dans l’âge post Ultime.

Foundation Info

ImprimerImprimer

Urantia Foundation, 533 W. Diversey Parkway, Chicago, IL 60614, USA
Téléphone: (numéro vert depuis les Etats-Unis et le Canada) 1-888-URANTIA
Téléphone: (hors des Etats-Unis et du Canada) +1-773-525-3319
© Urantia Foundation. Tous droits réservés