Chapitre I - La thèse créative de perfection

   
   Red Jesus Text: Activé | Désactivé    Numéros de Paragraphe: Activé | Désactivé
ImprimerImprimer

CHAPITRE I

LA THÈSE CRÉATIVE DE LA PERFECTION

L’Aurore du Temps: Commencement du Deuxième Age

Dieu le Septuple: Déité Créative

Le Deuxième Âge de Havona : La Thèse de la Perfection

Avec l’ouverture du Deuxième Âge de l’Univers, l’âge présent, nous commençons réellement l’étude du maitre univers. Le Deuxième Âge, comme les quatre suivants, est compréhensible. Il a une origine dans le temps et il aura une fin dans le temps – il a une durée définie. (Appendice XVII, §3) Après notre excursion dans l’éternité passée (dans le Prologue), c’est réconfortant.

§1 – L’AURORE DU TEMPS : COMMENCEMENT DU DEUXIÈME ÂGE

Au juste, qu’est-ce qui termine l’âge de Havona et commence l’âge des superunivers ? En étudiant les Fascicules, il apparaît que cela ne s’est pas produit soudainement mais graduellement, comme l’aurore d’un nouveau jour. Le crépuscule du Premier Âge devint graduellement l’aurore du Deuxième Âge.

(Bien avant que le Deuxième Âge, ne fut une réalité officielle, nous pensons que les Architectes du maitre univers avaient leurs représentants, les Organisateurs de Force, au dehors, dans le niveau d’espace du superunivers, travaillant à mobiliser l’énergie, organiser les nébuleuses et faire démarrer physiquement les choses en anticipation des événements à venir).

Probablement, le premier évènement à être réellement postéternel (postHavona) fut la création des Sept Maitres Esprits. Ces Esprits élevés ne sont pas des êtres absolus : cependant, ils représentent la Déité du Paradis sur chaque niveau inférieur à l’absolu, le fini, l’absonite et le fini-absonite. (Ou, pour l’énoncer dans un langage usuel : le Suprême, l’Ultime et le Suprême-Ultime). Les Maitres Esprits ne sont pas existentiels, ils sont expérientiels. Ils sont la première expression de la Déité expérientielle. Ils expriment aussi personnellement les sept combinaisons possibles des Trois Personnes de la Déité : Père, Fils, Esprit, Père-Fils, Père-Esprit et Père-Fils-Esprit. Il ne pouvait y avoir plus ou moins de Maitres Esprits, sept est tout ce qu’il était mathématiquement possible d’obtenir. Et c’est pourquoi le niveau d’espace de superunivers fut divisé en sept parties. Chaque Maitre Esprit préside sur l’une de ces sept parties, l’un des sept superunivers. (Appendice XIV, §3)

Autrefois, durant la période du crépuscule, quelque chose d’autre se passa : Dieu le Suprême apparut à Havona. Sa présence dérivait de la Trinité et il fut amené à l’existence en tant que personne esprit. Il résidait dans l’univers central avant que les superunivers fussent formellement organisés. Alors, comme maintenant, il n’était pas contactable par des créatures.

Puis, vint le mandat de la Trinité du Paradis, organisant le grand univers — les sept superunivers en relation avec Havona. À peu près à cette époque, la Trinité a dû créer les 21 Anciens des Jours, les souverains trins des sept supercréations. Peu près, les mondes des quartiers généraux des sept superunivers furent construits et les Anciens des Jours quittèrent probablement le Paradis pour prendre possession de leurs sphères capitales respectives. Comme les Fascicules l’indiquent, ils ont gouverné les superunivers depuis « presque l’éternité » . (Voir Appendice IV, §5. Les temps de transition entre le Premier et le Deuxième Âge.)

Peu après dans le temps, le Père et le Fils ont dû commencer à créer les Fils créateurs avec, pour réponse, la production complémentaire des Esprits Créatifs par l’Esprit Infini. En temps voulu, ces Fils et Esprits d’univers furent délégués en tant que gouverneurs des univers locaux — les plus anciennes des créations focales. Maintenant, le Deuxième Âge est en pleine floraison. Peu après, les mortels évolutionnaires firent leur apparition sur les mondes de l’espace, puis, commença la longue ascension vers le Paradis des pèlerins du temps en quête du Père Universel. (Voir Appendice IX, La Chronologie des Univers Locaux.)

Les êtres expérientiels. Tous ces êtres nouvellement apparus sont expérientiels en nature, ils ne sont pas existentiels. Ceci est vrai du niveau de créature de l’homme mortel jusqu’aux niveaux de déité des Maitres Esprits et de Dieu le Suprême. Ces êtres ne connaissent pas tout avant d’avoir tout expérimenté; Ils ont la capacité d’apprendre et de croître en apprenant et en vivant. Ceci est vrai, même pour les créateurs eux-mêmes, et c’est clairement démontré dans les Créateurs des univers locaux — les Fils Créateurs et les Esprits Créatifs. Servir dans les créations d’espace-temps, expérimenter en organisant et perfectionnant les univers locaux, change les statuts de ces Fils et Esprits d’univers — ils croissent. (Voir Appendice XIII, §3: Trios Créatifs Fils-Esprits.)

§ 2 – DIEU LE SEP TUPLE : DÉITÉ CRÉATIVE

L’association créative de Dieu le Septuple commença à fonctionner lorsque les sept superunivers furent organisés. Dieu le Septuple est une expansion créative-associative des Déités du Paradis dans le temps et l’espace ; c’est leur méthode pour prendre contact avec toutes les créatures des superunivers et des univers locaux. Dieu le Septuple fournit l’échelle vivante de personnalités divines qui comble le fossé entre l’homme et le Père du Paradis.

LES SEPT SUPERUNIVERS PAR RAPPORT A HAVONA

les sept superunivers par rapport a havona

Cette association de Déité fonctionne sur sept niveaux et ses membres sont classés en trois groupes majeurs :

(1) Le Père Universel }
(2) Le Fils Éternel Les Déités du Paradis
(3) L’Esprit Infini
(4) L’Être Suprême Déité Expérientielle
(5) Les Maitres Esprits }
(6) Les Anciens des Jours Le Corps des Créateurs Suprêmes
(7) Les Fils Créateurs

Nous nous sommes familiarisés avec les Déités du Paradis – Père, Fils et Esprit. Le Corps des Créateurs Suprêmes est quelque chose de nouveau. Ce sont les créateurs qui apparaissent après l’éternel Havona. Ils sont les créateurs postHavona. Leur tâche est d’organiser et de rendre parfaits les sept superunivers et les 700.000 univers locaux projetés. Chacun des Maitres Esprits anime un des superunivers déterminant ainsi sa nature individuelle. Par trois, les Anciens des Jours fonctionnent comme gouverneurs directs des sept supercréations. Les Fils créateurs (et leurs Esprits Créatifs associés) organisent les univers locaux et créent (ou font apparaître pour évolution) les êtres vivants natifs de leurs royaumes. (Voir Appendice IX. La Chronologie des Univers Locaux. Appendice XII, §1. Constitution présente de Dieu le Septuple.)

L’Être Suprême est une Déité évoluante, expérientielle. Il émerge lente ment comme résultat des succès des Créateurs Suprêmes dans les royaumes de l’espace-temps, comme résultat de leur collaboration couronnée de succès, avec les Déités du Paradis et comme résultat de son propre effort à croître.

Déité créative. Â ce point, nous devrions nous arrêter pour considérer que la Déité semble opérer sur un nouveau niveau d’activité. Dans le Prologue, nous reconnaissions que la Déité commençait au niveau statique, progressait au niveau potentiel et opérait sur le niveau associatif à l’aurore du Premier Âge. Apparemment, l’une des différences de base entre le Premier et le Deuxième Âge, est l’émergence de la Déité sur le quatrième niveau d’activité – le niveau créatif. Qu’est-ce que cela signifie ? Cela signifie que la Déité commence maintenant à tirer sur les grands réservoirs de la réalité latente – les potentiels des trois Absolus. Ces potentiels de base (pré-esprit, pré-mental, pré-matière) sont maintenant si transformés qu’ils commencent à émerger dans les nouveaux univers en tant que nouvel esprit, nouveau mental, nouvelle matière.

Le processus créatif est en fait un processus de transformation ; les potentiels sont transformés en actuels – quelque chose de nouveau est venu à l’existence. C’est peutêtre une nouvelle personnalité d’esprit, un nouveau niveau de la fonction du mental ou l’organisation d’une nouvelle nébuleuse physique dans l’espace qui deviendra la substance matérielle de quelque univers local nouveau. Toutes ces « nouvelles réalités » doivent bien venir de quelque part et le « quelque part » duquel elles émergent est (en dernière analyse) les trois Absolus de Potentialité (Voir Appendice VIII, §1. Techniques créatives. Appendice VII, §2. La Maturation des Potentiels)

§3 – HAVONA DANS LE DEUXIEME ÂGE : LA THÈSE DE LA PERFECTION

Dans le Prologue à notre étude, nous avons considéré Havona dans le Premier Âge ; là, nous avions étudié Havona en tant qu’existence précréative -quelque chose qui n’a réellement pas de commencement. Techniquement, ceci est probablement la manière correcte de classifier l’univers central ; mais, d’un point de vue pratique, quand nous considérons Havona en relation avec les superunivers, il est une création ; il est l’univers modèle de perfection divine.

Havona, dans le Deuxième Âge, est la thèse divine de la perfection – le défi de Dieu à l’imperfection des univers évolutionnaires qui l’encerclent. Â chaque créature, Dieu a fait une invitation provocatrice, « Soyez parfaits comme moi-même je suis parfait » . Pour tous les Fils Créateurs et les Esprits Créatifs des univers locaux évolutionnaires, Havona représente le défi de Dieu pour un univers de perfection divine. Voici le défi : les Fils et Esprits de l’Univers peuvent-ils, par création expérientielle et par évolution dupliquer, dans leurs domaines d’espace temps, la perfection éternelle de l’univers existentiel au centre de toutes choses ?

Les événements à venir projettent leurs ombres. Si Havona est un défi à l’imperfection des superunivers, les superunivers (avec tous leurs besoins) n’en sont pas moins un défi pour Havona. La création centrale répond à ce défi bien avant que le premier des ascendeurs mortels n’ait jamais atteint ces royaumes établis. Lorsque le Premier Âge entre dans sa « période crépusculaire » (qui est aussi l’aurore du Deuxième Âge, un changement entre pour la première fois dans l’immuable Havona. Des êtres nouveaux apparaissent. Les sept circuits de Havona sont éternels, mais maintenant on découvre que des Esprits des Circuits fonctionnent dans chacune de ces sept divisions. Des Centres de Pouvoir prennent leur poste perpétuel sur les sept circuits. Des Censeurs Universels sont assignés à chacun des milliards de sphères. La création centrale elle-même se prépare pour les événements du futur.

Grandfanda. L’arrivée dans Havona de Grandfanda, le premier pèlerin mortel, déclenche une multitude de développements nouveaux. De nouveaux ordres d’esprits tutélaires (les supernaphins secondaires) apparaissent ; les Citoyens du Paradis commencent leur pèlerinage vers l’extérieur, à travers Havona ; le premier des Guides de Gradués reçoit Grandfanda et beaucoup d’autres changements, non mentionnés, mais importants doivent avoir lieu dans l’univers de perfection divine. Les ascendeurs des superunivers apportent les graines d processus de croissance évolutionnaire à l’intérieur de la création centrale. Dans le Deuxième Âge Havona est toujours précréatif et éternel, mais il devient aussi créatif et changeant – voire évolutionnaire.

(Les références aux Fascicules qui concernent cette section, voir Appendice IV, §4-B. Havona dans le Deuxième Âge. §5-A. Les Époques Transitionnelles entre le Premier et le Deuxième Âge)

Foundation Info

ImprimerImprimer

Urantia Foundation, 533 W. Diversey Parkway, Chicago, IL 60614, USA
Téléphone: (numéro vert depuis les Etats-Unis et le Canada) 1-888-URANTIA
Téléphone: (hors des Etats-Unis et du Canada) +1-773-525-3319
© Urantia Foundation. Tous droits réservés