3e Prologue - Le premier age de l’univers

   
   Red Jesus Text: Activé | Désactivé    Numéros de Paragraphe: Activé | Désactivé
ImprimerImprimer

TROISIEME PROLOGUE

LE PREMIER ÂGE DE L’UNIVERS

L’aube de l’éternité - le début du Premier Âge

Un inventaire des réalités existentielles (éternelles)

La Trinité existentielle

Le fait unique de Havona

Les Architectes du Maitre univers

Le premier âge de l’univers est réellement l’âge de Havona. C’est ici que nous pourrions logiquement commencer notre étude du maitre univers s’il n’y avait pas un petit « hic » – Havona n’a jamais été créé. Si cette affirmation ne semble pas raisonnable et qu’il semble que l’éternel Havona ait été effectivement créé, alors nous poserions la question à laquelle il ne peut être répondu : « Quand » ?

Ultérieurement, pour une question de commodité, nous considérons Havona comme une véritable création, mais, pour l’instant, soyons très techniques et classons Havona comme pré-création.

§1 – L’AUBE DE L’ÉTERNITÉ – LE COMMENCEMENT DU PREMIER ÂGE

Retournons un instant à la fin de l’Âge Zéro et faisons un inventaire. Nous avons les trois Absolus (de Déité – Non-Qualifié – Universel) qui sont reliés, ce sont les réservoirs infinis qui contiennent la totalité des plans de Dieu concernant le futur. Cela signifie qu’ils sont potentiels. On les désigne souvent sous le nom d’Absolus de Potentialité.

Qu’existait-il alors en fait d’actuels ? Il n’y a que trois actuels : le Père Universel, le Fils Éternel et l’Ile du Paradis. En d’autres termes, il y a deux Déités existentielles et une base physique d’où elles peuvent opérer. Cet inventaire est 1res important pour notre étude, c’est pourquoi nous allons le répéter : à la fin de L’Âge Zéro, il y a deux Déités existentielles plus une base d’opération. C’est tout ce qu’il y a en fait de réalité actualisée.

Trinitisation à l ’aube du Premier Âge. Nous venons d’utiliser un nouveau terme, « trinitisation » et nous devrions le définir avant de poursuivre cette étude :

Trinitisation a un sens spécial dans les Fascicules. Tel que nous l’utilisons ici, il signifie un acte de création « qui n’a lieu qu’une seule fois » ou trinitisation limitée. Les partenaires qui trinitisent mettent tout ce qu’ils ont dans cette action, ils produisent un être égal à eux-mêmes et ils deviennent unis d’une certaine manière. Ce type de trinitisation ne peut pas être répété. (Voir Appendice VIII, §2 Techniques de Trinitisation).

RÉSUMÉ : CLASSIFICATION TERNAIRE DES SEPT ABSOLUS DE L’INFINITÉ

I. L’ORIGINEL ABSOLU. Puisque nous allons diviser la Réalité en Actuelle et en Potentielle, nous sommes immédiatement confrontés au problème de la classification de Dieu lui-même. C’est lui qui est au commencement de tout, de sorte que, (d’une certaine façon) il est avant, à la fois les Actuels et les Potentiels. C’est pourquoi il semble préférable d’en faire une classe à lui tout seul.

(1) DIEU, LE PÈRE UNIVERSEL. Il est vraiment infini, il est la source de toutes les sources et le centre de tous les centres, toute Réalité (et en particulier la personnalité) vient de lui.

II. LES ACTUELS ABSOLUS. On les appelle quelquefois les Absolus d’Actualité. On les classe comme «actuels» parce qu’ils existent pleinement et factuellement et que leurs circuits de gravité universelle contrôlent tout le reste de ce qui est actuel.

(2) LE FILS ÉTERNEL. La Personne Absolue, la source-centre de toutes choses spirituelles. C’est en lui qu’est centrée la gravité d’esprit universelle et absolue.

(3) L’ILE DU PARADIS. La Machine Absolue, la source-centre de toutes choses physiques. Elle est le centre de la gravité matérielle universelle et absolue.

(4) L’ESPRIT INFINI. Le Dieu d’Action, le Père-Fils en action, la sourcecentre du mental. C’est en lui qu’est centrée la gravité mentale universelle et absolue.

III. LES POTENTIELS ABSOLUS. On les appelle quelquefois les Absolus de Potentialité. On les appelle «potentiels» parce que se sont des réservoirs sans limites. Ils fournissent la «place» et la «substance» d’où sont tirées toutes les créations de personnes et d’univers post-Havona.

(5) L’ABSOLU DE DÉITÉ (OU QUALIFIÉ).C’est le potentiel, le réservoir d’où émergent tous les nouveaux êtres et toutes les autres réalités qui sont spirituels et divins.

(6) L’ABSOLU NON-QUALIFIÉ. C’est le réservoir de non-déité d’où émergent toutes les énergies physiques qui s’organisent pour former les nouveaux univers matériels – les nébuleuses, les étoiles et les planètes de l’espace.

(7) L’ABSOLU UNIVERSEL. C’est l’Absolu qui relie les deux autres. Cet Absolu est une partie de la Réalité qui est classée comme Déité et il s’occupe de tout maintenir en équilibre.

(Appendice VII, Sec. l. Les Sources de la Croissance : l’Originel, l’Actuel et le Potentiel)

Qu’est-ce donc qui met fin à l’Âge Zéro et commence le Premier Âge ? L’action par laquelle commence l’Âge de Havona est un acte de Trinitisation de Déité fait par les deux Déités existentielles. Ceci ajoute immédiatement quelque chose à l’inventaire de la réalité actualisée et y produit les changements suivants :

(a) Le Père et le Fils s’unissent en tant que Père-Fils.

(b) L’Esprit Infini apparaît en tant que leur égal en Déité.

(c) L’univers central de Havona apparaît.

(d) Le Père, le Fils et l’Esprit s’unissent en tant que Trinité Paradisia que.

À l’aube du Premier Âge, nous avons maintenant : les Trois Absolus de Potentialité, les Trois Personnes de la Déité, le Paradis et l’univers central et la Trinité. Ces réalités sont toutes précréatives, aucune d’entre elles n’a jamais eu de réel commencement, chacune est éternelle – absolument éternelle.

(À ce moment-là, le Paradis a effusé sur l’Absolu Non-Qualifié le Potentiel de tous les univers physiques du futur, alors non encore créés. Dans ce que nous avons dit précédemment de l’Absolu Non-Qualifié, nous avons supposé que ceci avait déjà eu lieu. (Voir Appendice II, §2. Relations du Paradis et de l’Absolu Non-Qualifié.)

§2 – INVENTAIRE DES REALITES EXISTENTIELLES (ÉTERNELLES)

Nous avons fait un inventaire de ce qui existait au « crépuscule » de l’Âge Zéro finissant, ce serait une bonne idée de faire la même chose à « l’aube » du Premier Âge. En faisant cet inventaire, il sera utile de classer sous trois rubriques principales les Sept Réalités Absolus – les Sept Absolus de l’Infinité. Il y a plusieurs manières de faire cette classification. La plus utile et la plus instructive semble être la suivante :

(a) L’Originel Absolu – Dieu, le Père Universel.

(b) Les Actuels Absolus – le Fils, le Paradis et l’Esprit.

(c) Les Potentiels Absolus – de Déité, Non-Qualifié et Universel.

Cette classification est celle que l’on trouve dans le résumé de la page opposée. Elle met l’accent sur une certaine relation fonctionnelle sous-jacente à toute croissance et à tout changement. La Totalité de la création (et de l’évolution) posthavonienne des choses et des êtres est venue à l’existence en présence de l’Originel au fur et à mesure que la Réalité a été transférée du Potentiel à l’Actuel.

Ceci, donc, est un inventaire de la Réalité éternelle (et existentielle) en ce qui concerne les Sept Absolus de l’Infinité. Mais il nous faut tenir compte de la Trinité du Paradis et de l’univers central de Havona car ils sont aussi existentiels et éternels.

(Pour les références aux Fascicules, voir Appendice VIII, §1. Techniques Créatives, §5. Techniques évolutionnaires. Appendice VII. Les Mécanismes de la Croissance Expérientielle et, spécialement, §1. Les Sources de la Croissance : l’Originel, l’Actuel et le Potentiel)

§3. LA TRINITÉ EXISTENTIELLE

Qu’est-ce qu’une Trinité ? C’est quelque chose de nouveau dans notre étude. Elle est déité mais elle n’est pas personnalité. Nous savons que la Trinité du Paradis est l’union en Déité du Père, du Fils et de l’Esprit. Nous pensons pro bablement à cette Trinité d’une manière floue, plus ou moins comme à trois personnes. La Trinité est quelque chose de réel, quelque chose qui existe demanière distincte et séparée des trois personnes.

Nous pourrions penser à la Trinité du Paradis comme à une société commerciale organisée par les Trois Personnes de la Déité. Si nous devions donner à cette entreprise une raison sociale, nous pourrions l’appeler : « Société de Déité Indivise » . Cette société a trois directeurs : le Père, le Fils et l’Esprit. Quand ils se rencontrent en tant que directeurs, c’est la société, et quand ils agissent en cette capacité, c’est h fonction de la société – c’est la Trinité.

Quand les trois directeurs se rencontrent à titre personnel, publiquement ou en privé, c’est là la rencontre de trois personnalités et ce n’est pas la Trinité. L’un ou l’autre ou les trois peuvent faire affaire (en tant que personnes) avec la société mais c’est en tant que personnes qu’elles feraient affaire avec l’entité légale qu’est leur propre société.

(Une fois de plus, nous devrions nous rappeler qu’alors que les Déités siè gent de manière continue en tant que directeurs dans l’union trinitaire, elles sont en même temps distinctes de la Trinité et qu’elles œuvrent en tant que personnes, soit individuellement, soit ensemble. Elles ne passent pas d’une activité à une autre, elles font toutes ces choses en même temps et elles les font tout le temps. La Déité Absolue n’est limitée ni par le temps ni par l’espace, la Déité Ultime non plus)

Comparaison de fonctions

Nous pourrions voir très clairement la différence qui existe entre déité personnelle et trinité si nous nous arrêtons un instant pour considérer les attitudes personnelles des Déités par opposition à leur fonction collective dans la Trinité : le Père a une attitude personnelle d’amour pour ses créatures, le Fils est la source de la miséricorde et la miséricorde, c’est l’amour appliqué, l’Esprit est la source du ministère et le ministère, c’est la miséricorde en action. Par contraste avec tout ceci, l’une des fonctions importantes de la Trinité du Paradis est l’administration de la justice, c’est l’attitude collective et impersonnelle des Déités.

L’administration de la justice est quelque chose de bien différent des attitudes personnelles d’amour, de miséricorde et de ministère. (Voir Appendice X, §2. La Nature de la Trinité)

Pourquoi y a-t-il une trinité ? Pourquoi ne pas avoir simplement trois personnes de Déité qui pourraient ou non œuvrer l’une ou l’autre selon leur choix ? En d’autres termes, pourquoi ne pas avoir simplement une association ? Pourquoi s’embarrasser d’une société ? Pourquoi avoir une trinité?

Apparemment la Déité est réellement indivisible. La « triplicité » ne peut exister que pour autant qu’il y a aussi une unicité. En ayant une trinité, Dieu peut conserver l’unité de déité – l’unicité – et, en même temps, jouir de l’association de deux autres être égaux. (Supposez un instant que Dieu n’ait personne à qui parler, personne qui le comprenne réellement)

Il semble probable que la Déité est si indivisible qu’elle ne puisse jamais être divisée et qu’elle ne le fut effectivement jamais à aucun « instant » du temps ou de l’éternité. Nous allons considérer une série d’événements qui ont été groupés sous la rubrique « Dieu échappe à l’infinité » . Nous voudrions indiquer que tous ces « événements » ont eu lieu en même « temps » . En d’autres termes, Dieu ne pouvait s’affranchir de la Déité Totale (l’Absolu de Déité) qu’en remplaçant sa présence de Déité indivise (de pré-Père) par la présence de Déité Indivise de la Trinité du Paradis. Tandis qu’il retire sa présence de Déité (de pré-Père), il la remplace par la présence de la Trinité. Tout en faisant cela, il devient aussi le Père du Fils et, avec le Fils, la source trinitisante de l’Esprit et, avec le Fils et l’Esprit, il s’unit dans la Trinité du Paradis. (Voir Appendice VIII, §2. Techniques de Trinitisation et, particulièrement, la discussion de « la Trinitisation Originelle » )

Dieu échappe à l ’infinité. Retournons en arrière dans notre étude, près du commencement, là où Dieu sépare (qualifie) la Déité de ce qui n’est pas Déité (le non-qualifié). Ce faisant, il échappe à une situation dans laquelle il remplit la Totalité de la Réalité – l’Infinité. Nous sommes partis de image d’un cercle que nous avons pressé pour lui donner la forme d’un sablier, puis nous avons séparé les deux lobes pour former deux cercles dont l’un contenait un point. Le cercle contenant le point est notre symbole de la Déité et le point est le symbole de la volonté de Dieu. Â ce point de notre étude, Dieu remplit la totalité de ce second cercle, il remplit la Totalité de la Déité – il est la Déité Totale. Il ne remplit plus la Totalité de la Réalité, mais il est encore répandu sur l’ensemble de la Totalité de la Déité. Or, quand Dieu se sépare du Fils et que tous deux génèrent l’Esprit, alors :

a) Il échappe personnellement à la situation dans laquelle il remplit la Totalité de la Déité.

b) Il peut jouir de l’association de deux autres êtres égaux à luimême. (Trois est un minimum pour former un groupe social)

c) En même temps, dans la Trinité, les trois Déités conservent l’unicité qui continue à remplir et à dominer la Totalité de la Déité.

d) Mais les trois Déités personnelles, en tant que personnes, ne sont pas la Trinité, chacune a maintenant une existence individuelle indépendante de leur union communautaire dans la Trinité.

C’est l’histoire d’une magnifique trouée vers la liberté. Dieu commence en étant si complètement seul et si totalement infini qu’il lui est difficile de faire quoi que ce soit. Il remplit tout, il n’y a rien d’autre que Dieu et pas de place pour quoi que ce soit d’autre que Dieu – alors il commence à faire de la place. (C’est une chose de dire « en Dieu toutes choses subsistent » et une tout autre chose de dire « Dieu subsiste en toutes choses » ). Il se retire d’une partie de la Totalité de la Réalité – l’Infinité, en la laissant sans qualification, c’est l’Absolu Non-Qualifié. Ce qui se retire, c’est l’Absolu Qualifié – la Totalité de la Déité. Il parvient à s’extraire en tant que personne de la Totalité de la Déité. Ce retrait, il l’accomplit en se séparant de la Personne Absolue qui devient le Fils puis, en s’unissant au Fils, pour trinitiser l’Esprit et, finalement, en consommant l’union en Déité des trois dans la Trinité du Paradis. L’union dans la Trinité rétablit l’union originelle de la Déité indivise telle qu’elle était avant que Dieu ne devint le Père du Fils Éternel. La Déité demeure indivise dans la Trinité en dépit du fait qu’il y a maintenant Trois Personnes de Déité.

La Trinité du Paradis permet à Dieu de se libérer personnellement des limitations de l’absoluité et de l’infinité tout en conservant et en maintenant l’unité absolue de la Déité. En tant que Trinité, les trois Déités sont toujours UNE et, en tant que UNE, elles dominent toujours la Totalité de la Déité et, par la Totalité de la Déité, elles dominent et contrôlent toujours la Totalité (infinie) de la Réalité. Ce n’est que grâce à la Trinité que Dieu pouvait jouir de l’association de personnalité du Fils et de l’Esprit, qu’il pouvait continuer à maintenir l’absolue indivisibilité de la Déité et conserver le contrôle effectif d’action de la Totalité de la Déité et de la Totalité de la Réalité.

(Pour une analyse plus détaillée de la Trinité et les références aux Fascicules, voir Appendice X, §2. La Nature de la Trinité, §6. La Gestalt de la Trinité)

La Trinité du Paradis comme thèse éternelle : Quand nous considérons la Trinité, conjointement avec le parfait Havona, nous observons la thèse existentielle de la perfection. Havona est une expression dans l’actuel du potentiel Paradisiaque. La Trinité et les Déités personnelles du Paradis sont la source de l’idéal divin de perfection qui est le but final de toute croissance évolutionnaire sur tous les niveau – Xsubabsolu, fini ou absonite. De nouveau nous rencontrons certains termes qu’il nous faut définir :

Fini : La réalité finie est la réalité de l’espace-temps. C’est la sorte de réalité qui nous est familière. La réalité finie post-havonienne est expérientielle (pas existentielle) et de tels finis ont une origine dans le temps, ils peuvent être des futurs éternels mais jamais des passés éternels.

Absonite : La réalité absonite est quelque chose de nouveau. Quelque chose qui apparaît pour la première fois dans les Fascicules. C’est la Troisième prologue 21 « réalité du milieu » qui se situe entre le fini et l’absolu. Cette réalité est parfois appelée « transcendantale » . Elle transcende le temps et l’espace mais ne les ignore pas. (Voir Appendice XV, §6. Les Significations du Mot « Absonite » )

Absolu : la réalité absolue est sans temps et sans espace. Les absolus ne sont même pas conscients du temps ou de l’espace. Une bonne illustration en est (en ce qui concerne l’absence de temps) l’Ajusteur qui habitait Jésus qui a déclaré qu’il était complètement inconscient de la réalité du temps (1516.4) 136:5.4. Le niveau absolu est éternel et existentiel. Certaines réalités absolues sont aussi expérientielles, l’Absolu de Déité est l’une de celles-là – à la fois existentielle et expérientielle.

La Trinité du Paradis fonctionne sur les trois niveaux de réalité et semble être à l’origine d’activités sur chacun de ces niveaux. La Trinité (et les Déités) du Paradis sont à l’origine de ces personnalités qui apparaissent dans le temps et l’espace et qui font démarrer tout le processus évolutionnaire. L’administration de l’univers central et des superunivers est d’origine trinitaire.

Tandis que le Père et le Fils produisaient la création centrale dans et par l’Esprit, le résultat net de l’opération est que les Déités sont toutes les trois la source de Havona. Ce qui fait de l’univers divin une « création » d’origine trinitaire.

§4 – LE CARACTÈRE UNIQUE DE HAVONA

Le dernier élément de notre inventaire des réalités éternelles et existentielles est Havona, l’univers central et divin. Havona est, de loin, la partie la plus Intéressante du maitre univers. Elle est si exceptionnelle et unique et elle est si difficile à classer. (Voir Appendice I, §1. Le Premier Âge de l’Univers, Appendice II, §3. Les Paradoxes du Statut de Havona)

Au tout début de ce prologue, nous avons pris en considération le fait paradoxal que l’éternel Havona n’avait jamais effectivement été créé. Pourtant, l’iniquement, nous pensons à la « création » centrale et elle fonctionne comme une véritable création à l’époque présente, le Deuxième Âge. Au Premier Âge, Havona était entièrement seul, c’était un univers isolé ; en fait, il était complètement isolé parce qu’il n’y avait rien d’autre que l’espace vide en dehors de lui. En ces temps lointains, il n’avait pas de relations extérieures, seulement des relations internes et intérieures en direction du Paradis.

Havona est aussi difficile à classer en termes de niveaux de réalité fonctionnelle, il n’est ni fini ni absonite et il n’est pas non plus absolu. Des êtres existent et des choses se passent à Havona, sur chacun de ces trois niveaux fonctionnels. En raison de cela, il est presque impossible de placer l’univers l’entrai dans une catégorie spécifique. C’est une création qui n’a jamais été créée, les créatures qui vivent à Havona n’ont jamais été créées. Il est fini dans l’espace, il a une certaine dimension mais il est beaucoup plus que fini quand on considère ce qui se passe dans les affaires de son milliard de mondes parfaits.

CARTE SIMPLIFIEE DE L'UNIVERS CENTRAL

carte simplifiee de lunivers central

Chacun des circuits du Pere , du Fils et de L'Esprit abrite sept mondes. Un milliard de mondes sont répartis pans les sept circuits planétaires. (Voir Appendice I, Section 1. Le Premier Age de L'Univers)

Havona est vraiment « un peu de tout » . C’est « l’univers modèle » que Dieu a créé et il a probablement la capacité de servir de création modèle pour n’importe quel univers local, pour les sept superunivers, pour tout le maitre univers ou pour n’importe quoi d’autre qui pourrait se former au-delà de la création du maitre univers.

§5 – LES ARCHITECTES DU MAITRE UNIVERS

Avant la fin de cette étude du Premier Âge, nous devrions considérer un groupe d’êtres plutôt extraordinaires – les Architectes du Maitre Univers. Ces êtres ne sont pas créés, ils sont « extériorisés » . Voilà un mot nouveau qu’il nous faudrait définir :

Extériorisé a un sens spécial dans les Fascicules. C’est un mot qui décrit comment quelqu’un est amené à « être » , c’est comme le mot « créé » mais extériorisé ne signifie pas créé. Il signifie une sorte d’acte initial (ou inchoatif ) qui est pré-temporel, précréatif ou de statut d’éternité. On nous dit que Dieu, en tant que personne, créé ; en tant que superpersonne, extériorise. Les êtres absonites, les Transcendantaux, ne sont pas créés. Ils sont extériorisés. (Voir Appendice VIII, §3)

Ces Maitres Architectes « extériorisés » sont présents au Premier Âge. Il est même possible qu’ils aient été présents avant le Premier Âge. (Appendice I, §3. L’Âge Zéro) mais nous pouvons être tout à fait sûrs qu’ils sont présents et fonctionnels dans le Premier Âge. Les Maitres Architectes ne sont pas finis, ils ne sont pas non plus absolus – ce sont des êtres absonites – c’est à dire qu’ils sont des Transcendantaux.

Les Architectes ne sont pas des créateurs, ce ne sont pas non plus des créatures. Ils semblent être presque comme des plans vivants et intelligents, des plans d’architectes, du maitre univers – personnifiant le plan de Dieu pour la création de tout le maitre univers. Les Architectes commencent leur travail dans les créations post-havoniennes, longtemps avant que qui que ce soit d’autre soit sur les lieux de l’action, préparant la scène spatiale pour de nouveaux développements et tout ce travail est en cours longtemps avant que les créateurs et les administrateurs de ces univers post-Havona aient fait leur apparition. Ils sont organisés pour servir en sept corps selon les plans géographiques du cosmos, les plans du Paradis et du maitre univers – l’Ile centrale et les six niveaux d’espace concentriques.

(Voir Appendice III. Niveaux d’Espace du Maitre Univers, Appendice XV. Maitres Architectes et Transcendantaux)

UNE ÉTUDE DU MAITRE UNIVERS

Ceci est l’histoire de l’expansion créative et évolutionnaire de la divinité du Paradis-Havona dans le temps et l’espace. C’est aussi l’histoire de la consolidation d’une telle expansion sur les niveaux finis, dans le Suprême et, sur les niveaux absonites, dans l’Ultime. L’histoire commence mais ne peut finir, elle va au-delà de l’Ultime.

L’étude est présentée en trois parties principales :

L’HISTOIRE FINIE

L’HISTOIRE ABSONITE

LE COMMENCEMENT DE LA DERNIÈRE HISTOIRE

Cette étude commence véritablement quand l’âge de l’éternel passé de Havona cède le pas à un âge ayant une origine dans le temps – le Deuxième Âge -celui dans lequel nous vivons maintenant. Cette étude devra s’achever peu après que le dernier âge du maitre univers se soit achevé dans le temps et ait cédé la place à un âge qui est éternel-futur.

Foundation Info

ImprimerImprimer

Urantia Foundation, 533 W. Diversey Parkway, Chicago, IL 60614, USA
Téléphone: (numéro vert depuis les Etats-Unis et le Canada) 1-888-URANTIA
Téléphone: (hors des Etats-Unis et du Canada) +1-773-525-3319
© Urantia Foundation. Tous droits réservés