Le Voyage après le Mort Physique

   
   Red Jesus Text: Activé | Désactivé    Numéros de Paragraphe: Activé | Désactivé
ImprimerImprimer

Vous savez, cela ne va pas être aussi moche que vous le pensez.

Lorsque vous fusionnez avec votre Ajusteur de Pensée, une des contributions qu’il apporte au nouvel être est la mémoire passée éternelle. Mais je ne crois pas que votre conscience humaine sera capable d’absorber cette mémoire passée-éternelle au-delà des limites de la compréhension à laquelle vous êtes parvenu à ce moment-là.

Auditoire : Cela varie-t-il avec l’individu?

Cela varie avec la durée de votre vie. Autrement dit, je crois que lorsque vous aurez vécu 10,000 ans sur les Mondes des Maisons, votre Ajusteur pourra significativement vous communiquer la valeur des 10,000 années du temps passé. Et lorsque vous aurez vécu un milliard d’années, l’Ajusteur pourra vous communiquer l’équivalent de cette durée. Et lorsque vous aurez vécu un trillion de trillion d’années vous pourrez revenir en arrière un bon bout de temps. J’ai un nombre absonite très commode. C’est un nombre du deuxième étage. (NDT : voir les précédentes traductions à propos des étages de la caserne de pompiers)

Lorsque vous aurez vécu un zillion d’années, l’Ajusteur pourra faire un tas de choses avec vous. Me suivez-vous? Si votre âme était mature, vous ne vous réveillerez pas sur le Monde des Maisons, parce que ce sont des mondes d’incubation conçus pour fournir aux âmes prématurées un travail d’incubation tout comme on le fait dans un hôpital pour une naissance prématurée. Retournons au matin de la résurrection. Et faisons l’inventaire de ce qui arrive précisément. Pour simplifier les choses, imaginons que vous avez un séraphin personnel, et vous êtes ressuscité au troisième jour. Je ne veux pas avoir à faire à des masses d’individus, n’est-ce pas? Et vous vous réveillez dans l’une des pièces privées de résurrection en dehors des principaux amphithéâtres. Ils se préparent pour vous, et ont été prévenus 3 jours à l’avance. Alors, les autorités adéquates se dirigent vers le département du fourrier morontiel, qui apprête une forme standard appropriée, c’est la première étape morontielle appropriée pour le type d’être que vous étiez.

Et nous pouvons en déduire que votre nouvelle forme sera bien adaptée, parce qu’on nous dit que les non-respirateurs qui survivent parlent le langage systémique grâce à une technique modifiée, ce qui implique qu’ils n’ont pas de système respiratoire. Ce serait probablement un trop grand choc pour eux. Votre système sera adapté à ce que vous étiez.

Auditoire : (bande incompréhensible)

Bien. C’est une forme morontielle standard, normalisée. Avec le temps, vous graverez votre caractère sur cette forme. Elle sera beaucoup plus malléable et réceptive que ne l’est le corps physique. Avec le temps, nous laisserons voir quelque chose de nous-mêmes sur nos visages, n’est-ce pas?

Auditoire : Bien sûr que oui.

C’est vrai vous savez. En vieillissant, vous ne pouvez éviter les rides, mais vous pouvez choisir lesquelles. Voulez-vous le genre rébarbatif ou le genre souriant? Vous avez le choix.

O. K. Nous avons maintenant – je pense à cela pour une raison quelconque – une plaque de marbre. Ceci est une anti-morgue. Nous avons un corps morontiel standard immobile. Qui en quelque sorte est en train de s’égoutter. Je pense à ça comme quelque chose que l’on vient de retirer de la saumure.

Auditoire : Rires

Pardonnez-moi d’être un peu osé, mais si je le suis, je n’en suis pas moins clair.

Auditoire : C’est vrai.

Et je me fais bien comprendre. Vous avez votre séraphin ou la paire de séraphins à côté de vous. Et ils ont – et bien nous allons ressusciter Ruth. C’est elle qui nous a entraînés là-dedans.

Auditoire : Merci!

Ce séraphin numéro zing, tant, tant et douze, a la garde de l’âme de Ruth.

Auditoire : qui est-ce qui a la charge de son âme?

Le séraphin, (phrase incompréhensible) est parfaitement compétent pour prendre soin de l’âme morontielle de Ruth.

Un Porteur de Vie se tient à côté. Cette forme morontielle n’est pas vivante. Le Porteur de Vie doit catalyser la vie dans cette forme. Vous vous souvenez que les Porteurs de Vie ne créent pas la vie, ils la transmettent. Ce sont des agents catalyseurs. L’Ajusteur de Pensée se tient à côté. Et puis, je ne sais pas si la séquence qui suit est tout à fait exacte, mais mon inventaire est correct, que je l’ai dans le bon ordre ou non, le séraphin dépose l’âme à l’endroit approprié dans ce corps morontiel. Je pense à l’âme devant être en un endroit bien défini, environ 5 cm juste au-dessus et derrière les yeux. A peu près là. Bien. Ils prennent un circuit du mental morontiel – ceci n’est pas le mental des sept Adjuvats.

Auditoire : ça ne l’est pas?

Non, ce mental est un mental morontiel – il est différent – c’est un don différent de l’Esprit Mère Créatif, approprié à ce niveau de vie. Et ils connectent ce mental à cette forme morontielle.

Arrêtons-nous un instant pour en parler et bien comprendre ce que cela veut dire. De nouveau j’ai en tête une illustration bien personnelle. Pensez à une corde. Faites une boucle. Je pense à cette boucle comme étant la connexion du don des sept mentaux Adjuvats actuellement dans le cortex de Ruth. C’est avec ça qu’elle pense, j’espère.

Auditoire : Est-elle rattachée au notre?

Les boucles sont rattachées à l’Esprit Mère de l’univers qui est sur Salvington. Aussi longtemps que Ruth est vivante, ce cortex vivant peut maintenir l’intégrité de cette boucle comme quelque chose de séparé, dans ce circuit. Et lorsque Ruth meurt, ils ne font que retirer la boucle hors du circuit. Votre mental est parti. Et vous n’utiliserez jamais plus ce mental. Sur le Monde Morontiel n° 1, ils font la même chose avec une corde différente. C’est maintenant une corde morontielle. Et ils installent une nouvelle boucle à cette corde.

L’âme est installée. L’Ajusteur s’installe en ce lieu de résidence, adjacent à ou dans, ou en relation avec l’âme. Et jusqu’à présent vous pouvez estimer que tout ce passe très bien. Mais quelque chose d’autre manque. Votre personnalité. Nul ne sait où elle se trouvait pendant cette période de sommeil. Les Archanges ont gardé ses empreintes digitales, mais ils n’en sont pas les gardiens. Ils ont fait cela de façon à la réidentifier pour qu’il ne puisse pas demeurer le moindre doute. Et à ce moment, votre personnalité prend le contrôle de ce mental morontiel. C’est alors que vous vous réveillez. Et personne ne sait où votre personnalité se trouvait. Mais les Archanges prendront de nouveau l’empreinte de votre personnalité, et ils diront, oui c’est bien Ruth Burton.

Auditoire : (bande incompréhensible)

Votre personnalité ne possède pas plus de réalité, de réalité fonctionnelle discernable de votre mécanisme vivant, que le jaune n’en a lorsqu’elle n’a aucun rapport avec la couleur. C’est un concept abstrait. Voyez-vous, votre personnalité est qualité, mais non quantité. Mais elle colore la totalité du nouvel être morontiel. Et elle la colore avec la couleur de cette personne. La personnalité de Ruth Burton est totalement immuable. Elle ne changera jamais. Elle ne changera jamais, depuis le temps où elle était une petite fille et a démontré qu’elle possédait une personnalité, en passant par la vie morontielle, le superunivers, la carrière de Havona et le Corps de la Finalité. Cette personnalité est absolument immuable. Et si elle changeait, ce ne serait plus Ruth Burton. Une des définitions de la personnalité est, permanence en présence du changement. La qualité de la divinité dans l’Ajusteur de Pensée (bande incompréhensible).

Ce sont les deux caractéristiques immuables d’un être qui change, qui croît et qui évolue sans arrêt. Qu’est-ce qui change? L’âme. Qu’est-ce donc que l’âme? C’est le caractère. Plus tard ce sera le moi spirituel. Maintenant, c’est le moi morontiel. En chacun de nous, l’âme actuelle est un embryon morontiel croissant au sein d’un corps matériel, ayant été procréée dans ce mental par l’invasion d’une entité spirituelle. Examinons ce qu’il y a dans cette âme. Le caractère de Ruth est dans cette âme. Ruth n’emporte pas avec elle le mental des sept mentaux Adjuvats qu’elle a utilisé, mais emporte dans cette âme tout le précipité d’action mentale de caractère et de mémoire qu’elle a eu dans cette vie terrestre. Quel genre de caractère – que voulons-nous dire par caractère? Ce sont nos vertus et nos vices.

Auditoire : Les vices aussi?

Bien sûr. Nos défauts sont là. Ils nous disent que les péchés cardinaux de l’humanité ne sont pas ceux dont on nous rabat les oreilles le dimanche. Ils sont bien plus meurtriers, bien pires. Ils sont les vestiges animaux des traits de caractère qui persistent sur les mondes morontiels, tels que : les atermoiements, les équivoques, les problèmes esquivés, l’injustice, la recherche de la facilité. Ceci en est l’inventaire précis. Et c’est sur ces défauts qu’ils travaillent. Et si nous n’avions pas ces défauts, nous ne passerions pas par les Mondes des Maisons. Nous nous réveillerions sur Jérusem. Mais, nous sommes des prématurés, et nous nous réveillons avec ces défauts. La plupart du travail qui s’effectue sur les deux premiers Mondes des Maisons se réalise sur nos déficiences (bande incompréhensible)

Auditoire : (bande incompréhensible) se réveillent sur Jérusem (bande incompréhensible)

Nous pourrions nous réveiller, oui. (bande incompréhensible) les Mondes des Maisons, et passer par eux. Nous nous réveillons avec toute la force de notre caractère et aussi avec ses faiblesses jusqu’à ce que nous nous endormions. Dans ce sens-là, je pense que les Mondes des Maisons sont le Purgatoire. Voyez, j’utilise cette illustration. Il est normal qu’un bébé mouille son lit n’est-ce pas? Qui va s’en formaliser? Mais disons que la jeune créature n’en perd pas l’habitude, et que cela persiste. Elle va au collège et continue à mouiller son lit. C’est une expérience très humiliante, n’est-ce pas? OK. Il y a un tas de choses qui, je pense, sont parfaitement normales dans cette vie. Appelons-les des « habitudes animales mouilleuses de lit » . Nous nous attendons à les trouver sur le niveau animal, et nous sommes des animaux. Mais, si elles persistent sur les Mondes des Maisons, alors notre humiliation sera grande.

Ici, je pense, se trouve la douleur et la souffrance des Mondes des Maisons. Tout se passe à l’intérieur de soi. Bien. Le Purgatoire. L’Enfer n’a pas de signification. La meilleure définition de l’Enfer est celle que j’ai donnée à mes enfants lorsqu’ils se sont précipités sur moi en me disant : « Papa, l’Enfer existe-t-il? » Et je leur ai répondu : « C’est quoi? C’est quoi? L’Enfer est un endroit que Dieu a mis de côté pour les gens avec lesquels il veut être méchant pour toujours. » Et ils ont ri, parce qu’ils savaient que cette définition était incompatible avec le concept de Dieu. Le Purgatoire – Le concept du Purgatoire en tant que – parce que vous aboutissez quelque part en sortant du Purgatoire. Pour moi, L’Enfer n’a pas le moindre mérite. O.K. Je pense que la douleur est un bon stimulant pour atteindre un niveau supérieur. La peur est un bon stimulant, jusqu’à ce que vous puissiez réagir à un stimulant d’un ordre plus élevé. Ne considérez pas la peur comme une chose à dédaigner.

Pourquoi regardez-vous à droite et à gauche avant de traverser une rue? Moi, je le fais. Je n’ai pas peur de mourir, mais j’ai peur de survivre et d’être estropié. La peur me permet de rester vivant. Et ces stimuli inférieurs nous sont utiles jusqu’à ce que nous puissions réagir à ceux qui sont plus élevés. Je pense que la motivation du profit est la seule qui puisse agir sur la population actuelle. Un jour, je pense qu’elle sera remplacée par la motivation du service, mais jusque-là, je suis pour la motivation du profit. Le caractère persiste alors. Si vous êtes connu en tant que salaud, vous vous réveillerez là- haut comme un salaud. Et vous en subirez les conséquences. Savez-vous que des tas de gens ont connu Dieu et sont des emmerdeurs finis pour leurs compagnons. Ils veulent faire du bien à toute force. Ils sont toujours en train de mettre leur nez partout, en vous disant comment vous corriger. Il y a cette mémoire qui est une expérience spirituelle dans votre vie et qui est reproduite dans la nature expérientielle de l’Ajusteur. Et lors du retour de l’Ajusteur, cette mémoire revient immédiatement en tant que possession créative. Vous êtes au courant de cela.

Vous vous souvenez de cela. Tous ces souvenirs, cependant, n’ont pas été des expériences spirituelles. Ils sont dans l’âme, mais ils restent en sommeil jusqu’à ce que vous vous souveniez de l’épisode en question. Par exemple, Ruth et Helena partagent une expérience commune. Et pour une raison quelconque, cette expérience a un caractère spirituel pour Ruth, mais pas pour Helena. Elles se réveillent là-haut, se regardent et se souviennent du temps qu’elles ont passé à Pasadena, et de tas d’autres choses. Au milieu de la conversation, Ruth mentionne un souvenir précis, et Helena lui répond : « Attends une seconde, répètes ça un peu pour voir? Répètes-le un peu plus lentement. » Et comme Ruth raconte ses souvenirs, ils réveillent dans l’âme de Helena cette facette de mémoire, et depuis lors, ce souvenir lui appartient. Nous nous aiderons mutuellement en nous récapitulant des souvenirs oubliés. Par exemple, un mortel fusionné avec l’Esprit se réveille sans le retour de l’Ajusteur. Cet être est fusionné avec une fraction individualisée de l’Esprit Mère de l’univers local. En ce qui le concerne, il est un être nouveau, se réveillant pour la première fois. Il ne possède pas de mémoire active. Mais il a une âme.

Et toute cette mémoire endormie peut être reconstruite et réactivée pendant la longue période de son service sur l’univers local. Les mortels fusionnés avec l’Esprit dépendent entièrement de la réactivation de leur mémoire. Les mortels fusionnés avec leur Ajusteur en dépendent partiellement aussi, mais les autres éléments de leur mémoire sont immédiatement réactivés par l’Ajusteur de Pensée. Si le mental persistait, vous n’auriez aucun problème de mémoire. La mort trouverait alors une astuce magique quelconque, ce qui signifierait que Dieu a trompé ses enfants en leur faisant vivre l’expérience sensationnelle de personnellement participer à chaque pas de l’ascension du Paradis. Aucune créature ne peut être contrainte de vivre l’éternelle aventure. La porte de l’éternité ne s’ouvre qu’en réponse au choix du libre arbitre des enfants libres du Dieu du libre choix. (Cassure de la bande) Il n’y a absolument aucune raison pour qu’une créature fasse cela, si elle ne veut pas la faire. Nous sommes des fils et non des robots. Considérons ce qu’est le libre arbitre. Lorsque Dieu fait don de la personnalité à une créature, Dieu élève cette créature au rang de souverain relatif de sa propre destinée.

Au fur et à mesure que vous avancez vers l’extérieur et le matérialisme dans l’expérience humaine, vous vous ménagez de moins en moins le choix du libre arbitre.

Auditoire : Y a-t-il ici une quelconque relation? Ou...

Laissez-moi terminer. Je vous répondrai. En d’autres termes, je ne peux être ni plus jeune ni plus vieux. Je suis dans Pasadena; je ne peux être ailleurs sur terre. Je ne peux modifier un objet matériel, à moins de me lever et de prendre cet objet et d’en faire quelque chose. Me suivez-vous? Je suis très limité. Bien, lorsque je me déplace vers l’intérieur dans ma vie intime, loin de la matière, vers le mental et l’esprit, j’ai une liberté de choix de plus en plus importante. Je ne peux éviter le vieillissement, mais j’ai quelque chose à dire sur le genre de bonhomme que je vais devenir. Je ne dois pas obligatoirement devenir un chic type. Cela ne dépend que de moi.

Et finalement, lorsque j’aborde la question de Dieu lui-même, j’ai ici une liberté de choix absolue. Je peux dire non, et tout envoyer paître. Ou je peux dire oui, j’achète, je suis très intéressé. Et personne ne peut m’en empêcher dans ce domaine. Réfléchissez : si Dieu veut des fils, cela doit se passer ainsi, n’est-ce pas? Autrement, il a des robots, non des fils. Si je choisis cette aventure, c’est un choix totalement libre de ma part, parce que je ne subis aucune pression. Il n’existe pas de menace d’enfer, de damnation, de punition, de torture et de Dieu sait quoi. Je peux choisir entre l’aventure et le sommeil. C’est mon choix. Cet univers est fait pour les gens qui aiment autant donner que de recevoir. Dans ces fascicules ils définissent la loyauté comme : « Comment pouvez-vous tout accepter et donner si peu ou rien en retour? » (Cassure de la bande). Tandis que vous voyagez vers le but paradisiaque, acquérant constamment de nouvelles connaissances et un savoir-faire supérieur, l’opportunité vous est constamment offerte de donner aux autres la sagesse et l’expérience que vous avez déjà accumulées. Pendant tout votre séjour sur Havona, vous jouez le rôle d’un étudiant-professeur.

Les Mondes des Maisons sont adaptés pour tenir compte du fait que les gens viennent de différents niveaux de cultures et de civilisations, et ainsi équilibrer ces différents niveaux. Prenons un type du nom d’Arvan – cela me semble un nom assez exotique – et Arvan est un citoyen de la planète Anova. Ça, c’est un vrai nom.

Auditoire : Quel superunivers?

Anova est la planète n° 1 du système de Satania. Nous, nous sommes le n° 606. En d’autres termes, Anova est la planète la plus ancienne de notre système local. Et Arvan dépend du groupe planétaire de Jérusem, tout comme nous. Je ne pense pas – oui?

Auditoire : Et sur les Mondes des Maisons dont dépend Ruth, y a-t-il de nouveaux arrivants ou -?

Arvan se réveille dans la chambre à côté de celle de Ruth Burton. Ils se réveillent ensemble.

Auditoire : Rires. (Tout le monde parle. Bande incompréhensible.)

Bien. C’est ça. Et Arvan vient de la planète n° 1. C’est une personne très en retard, autrement il aurait sauté les Mondes des Maisons. Ruth vient d’Urantia, et se réveiller sur le Monde des Maisons n° 1 qui est standard pour le niveau évolutionnaire qu’elle a atteint. Tous les 606 (NDT : actuellement il y en a 619) mondes doivent passer par les Mondes des Maisons ou par des niveaux plus élevés où se trouvent des chambres de résurrection. Visualisons le groupe de mondes autour de Jérusem, qui a à peu près cent fois la taille d’Urantia. Jérusem est entouré de sept satellites, et chacun d’eux est environ 10 fois la taille d’Urantia. La masse de Jérusem n’est pas celle que vous pouvez imaginer, la gravité n’y est pas oppressive.

Chaque satellite est entouré de sept lunes, et les Mondes des Maisons sont les sept lunes tournant autour du satellite n° 1, vous y êtes? En tout, 57 mondes – La maison Heinz peut être fière! (NDT les 57 sauces Heinz). Les habitants des 606 mondes de Satania (NDT : il y en a 619) passent par le Monde des Maisons n°1. Nous allons avoir un tas d’étrangers sur le Monde des Maisons n° 1. Beaucoup ne parlerons pas anglais là-haut. En fait, nous n’avons pas besoin de revenir sur les différentes phases de réassemblage de Ruth. Nous avons maintenant Ruth réassemblée.

Auditoire : Oui. Elle est toujours sur la plaque de marbre.

Bien. Réassemblons-la. Je l’ai déjà fait une fois aujourd’hui, et c’est plutôt sanguinolent! Je ne tiens pas à le refaire!

Auditoire : Rires.

Et Arvan se réveille dans la chambre d’à côté, venant d’Anova, le monde évolutionnaire n° 1. Un spécimen très en retard. C’est la première fois en 5 millions d’années qu’une personne venant d’Anova se réveille sur le Monde des Maisons n° 1. Habituellement, ils sautent les Mondes des Maisons.

Auditoire : Pourquoi?

Arvan ressemblait à un rejeton ancestral des jumeaux Alphée. Les habitants normaux d’Anova ne passent pas par les Mondes des Maisons. Ils se réveillent sur Jérusem, où se trouvent des chambres de résurrection. Quelques-uns d’entre eux se réveillent sur la constellation, car ils n’ont rien à apprendre sur le système local. A mesure que vous traversez les Mondes des Maisons, cela commence par le ministère des déficiences – se débarrasser de ces horribles déficiences de faire traîner les choses, des équivoques, d’éviter les problèmes, de l’injustice, de la recherche de la facilité – toutes ces choses en nous et qui ne sont pas bonnes. Ce n’est pas comme si nous ne devions pas battre nos femmes ou ce genre de choses.

La morale et la vertu prêchées du haut d’une chaire, sont très artificielles. Celles-ci sont fondamentales. Le but des Mondes des Maisons est de faire pour l’être humain ce qu’il aurait dû faire pour lui-même dans le cours normal de son existence.

Auditoire : Sur les mondes d’origine?

Oui. S’il pouvait s’ancrer dans la lumière et la vie, il n’aurait pas besoin des Mondes des Maisons.

Auditoire : (bande incompréhensible) quelqu’un comme cela?

Jésus l’a fait. Elie l’a fait. Enoch l’a fait.

Auditoire : Qui d’autre?

Nous ne savons pas si quelqu’un d’autre l’a fait.

Auditoire : OK.

Pourtant, cela peut être accompli. Cela peut être fait. Une fois que le ministère des déficiences est terminé sur les Mondes des Maisons, ils commencent à vous faire progresser culturellement.

Les Mondes des Maisons peuvent se comparer aux époques planétaires mortelles, telles que l’époque planétaire post-Caligastia, l’époque post-Adamique, -- je parle du niveau culturel – l’époque post-Fils Magistral, l’époque post-Fils d’Effusion, l’époque post-Fils Instructeur, l’ancrage dans la lumière et la Vie, et à partir de là, vous atteignez le dernier des Mondes des Maisons, de sorte que lorsque vous êtes diplômés des Mondes des Maisons, cela ne fait guère de différence si vous êtes un Hottentot au sens propre ou au sens figuré. Je nous compare à des Hottentots au sens figuré. Au niveau culturel les, les choses se sont équilibrées. Lorsque vous atteindrez Jérusem, vous saurez quel chemin prendre. Me suivez-vous? Vous ne serez pas sans bonnes manières. La fusion a lieu normalement, si je me souviens bien, sur le cinquième Monde des Maisons. Ai-je raison?

Auditoire : (bande incompréhensible)

Pas nécessairement. La fusion peut se produire dans cette vie. Elle peut se produire sur n’importe quel Monde des Maisons. Elle peut avoir lieu à n’importe quel moment de la carrière dans l’univers local. Mais, en général, elle a lieu sur le Monde des Maisons n° 5. La mort n’est pas absolument inévitable, seulement probable.

Auditoire : (bande incompréhensible)

Lorsque vous parlez de la mort et des taxes, vous aurez un peu évité la mort. Vous n’avez pas à vous dérober aux taxes. Si vous fusionnez avec votre Ajusteur de Pensée, point n° 1, les médians vont vous transporter suffisamment loin de vos amis pour que l’éclair de la fusion ne puisse les atteindre, car les répercussions physiques de la fusion impliquent la dissipation de l’énergie-chaleur, etc. Sur une planète ancrée dans la lumière et la vie, cet événement a lieu dans un temple morontiel, et on vous avertit à temps : vous allez fusionner. Et si vous avez des affaires à terminer, vous demandez que la fusion soit remise à plus tard.

Ils détachent l’Ajusteur de Pensée, car on ne peut laisser l’Ajusteur dans le temple, autrement il fusionnera. Vous terminez vos différentes affaires planétaires, et vous vous présentez dans le temple morontiel. Vous envoyez des invitations. J’espère qu’on n’en est plus à passer les doigts sur la carte pour savoir si c’est gravé ou imprimé? Vous envoyez les invitations à vos amis et ils viennent tous pour assister à la remise de votre diplôme (la fusion). La fusion est l’occasion d’une grande réjouissance. Et vous disparaissez dans un éclair. Croyez-vous que les derniers vestiges de snobisme persisteront dans l’ère de lumière et de vie, en ce qui concerne la mort opposée à la fusion?

Auditoire : Probablement.

L’auteur de ce fascicule dit qu’il ne connaît aucune planète entièrement affranchie de la mort. Je vois d’ici Mme Van Asterbuilt parlant à M Asterbuilt à propos de leur fille Claudia qui désire se marier avec un type du nom de Smith. Elle lève le nez en l’air, et dit : « Les Smith! Hum, ils meurent! »

Auditoire : Rires.

Sur un monde tel que le nôtre, nous n’avons pas de temple morontiel, et une structure physique serait détériorée par la dissipation de l’énergie en fusion. Voyez-vous, le corps matériel est anéanti. C’est une réalité physique. Lorsque vous oxydez soudainement le corps, beaucoup de chaleur est libérée. Les médians transportent dans l’atmosphère un candidat à la fusion de façon à ce que personne ne soit blessé au cours du processus. Ils disent que lorsqu’Elie fusionna, pour ceux qui furent témoins de l’opération, la personnalité fusionnée apparut comme emportée dans des chariots de feu. C’est le terme exact employé dans l’Ancien Testament. Au cours de la fusion, vous ne mourrez pas. L’Ajusteur se saisit de l’âme immortelle et la transporte à une vitesse d’Ajusteur qui est « instantanée, » sur le premier Monde des Maisons. Je pense que l’Ajusteur ainsi que l’ange gardien personnel, « sentent » approcher le moment de la fusion, – croyez-moi, un tel individu possède un ange gardien personnel.

Le séraphin se déplaçant relativement lentement, a sans doute décollé bien à l’avance, de façon à être prêt pour l’âme et prêt pour la fusion du candidat, lorsque d’un seul coup l’Ajusteur de Pensée se glisse sur son emplacement dans un nuage de poussière et que l’âme est saisie dans son étreinte. Vous voyez ce que je veux dire? Et vous voici, et vous vous réveillez de la même façon, mais, en tant qu’être fusionné. Je ne pense pas que vous vous réveillerez sur le premier Monde des Maisons. Si vous avez acquis la qualité intérieure de culture qui vous a permis de fusionner, vous sauterez tous les sept Mondes des Maisons. Je devine que les candidats à la fusion sont réveillés sur Jérusem ou peut- être dans les salles de résurrection de la constellation. Savez-vous que sur les mondes ancrés et stabilisés dans la lumière et la vie, les candidats à la fusion évitent pratiquement l’existence morontielle.

Ils vont directement de l’existence matérielle à l’existence spirituelle. Ils se réveillent sur Salvington en tant qu’êtres morontiels du dernier stade. Mais, bien sûr, ils doivent descendre et enseigner sur les niveaux qu’ils n’ont pas traversés. Il y a aussi autre chose à propos des Mondes des Maisons. Si vous n’avez rien à apprendre sur le premier monde, ils ne vous y feront pas travailler. Vous avez besoin des Mondes des Maisons, mais peut-être pas des sept. Par exemple, prenons notre candidate favorite à la résurrection. Nous avons tué Ruth tellement souvent aujourd’hui, qu’elle ne se formalisera pas de l’être encore une fois. Revenons à Ruth et comparons-la à un de ces Bushmans dont nous parlions. Quel est déjà ce langage? Le Bantou? Prenons un homme Bantou, un type de l’âge de pierre, qui est ressuscité. Il se réveille dans une chambre adjacente. Il va avoir à étudier le cours entier de ce que l’on peut apprendre sur le premier Monde des Maisons. Disons qu’ils contrôlent Ruth et lui disent :

« Eh bien, vous avez besoin de passer par certains Mondes des Maisons, mais nous ne pensons pas que vous devriez passer par le premier. Prenez donc dix jours de vacances. »

Ce qui représente 30 jours de notre temps. Ruth part à la découverte, et va voir si Paul a été ressuscité, et tout ce qui en découle, si Fred va pouvoir y arriver, vous voyez!

Bien sûr, avec Fred, il y a cette question à propos de son caractère si mesquin. La question est de savoir si sa méchanceté égale sa vertu, et ainsi de suite. C’est un équilibre difficile à obtenir. Ruth va voir ses amis et réalise avec étonnement qu’elle en sait très peu sur ce Monde des Maisons, parce que les fascicules ne lui ont pas dit beaucoup à ce sujet. Ils lui en ont dit peut-être ½ pour cent ou même1/10ème de un pour cent sur ce qu’elle peut en attendre. Et à la fin des 30 jours, elle est transférée sur le Monde des Maisons n° 2. Elle abandonne son corps. A chaque passage d’un Monde des Maisons à un autre, vous abandonnez votre corps derrière vous, car le changement est trop important (NDT : pour que vous puissiez l’emporter d’un Monde des Maisons à un autre). Vous vous trouvez au plus bas niveau matériel de la réalité morontielle. Vous devez traverser tous les Mondes des Maisons pour obtenir une forme morontielle suffisamment typique, et à partir de là, ils peuvent vous réajuster sans avoir à quitter votre corps à chaque fois que vous avancez d’un monde à un autre.

Ruth continuera à sauter les Mondes des Maisons jusqu’à ce qu’elle arrive à celui où elle passera le test du Q.I. ou du quotient social ou du quotient spirituel ou peut être celui du quotient culturel ou une combinaison des quotients, et on lui dira : « Eh bien, sœur, je crois que nous avons quelque chose pour vous ici. » Et elle retourne à l’école. C’est peut-être le 3ème Monde des Maisons – je ne sais pas – ou le 4ème ou le 2ème. Et, bien sûr, sa première tâche est d’apprendre la langue. Car ils ne vont certainement pas l’instruire en anglais. Combien pensez-vous qu’il y ait d’individus parlant l’anglais sur les Mondes des Maisons? Il existe environ 600 mondes, et on ne parle l’anglais que sur un seul. Et seule une fraction des peuples de ce monde parlent l’anglais. Donc, la première chose que vous faites est d’apprendre le Satanien, et ainsi vous pouvez communiquer avec tout le monde. (Cassure de la bande).

Éventuellement nous parvenons à un statut égal à celui d’un citoyen d’un monde évolutionnaire ancré dans la lumière et la vie. Nous sommes alors prêts, et pouvons aller sur Jérusem. Et là, nous continuerons à progresser. Vous savez? Ils croient en une démocratie différentielle là-haut. Lorsque vous devenez citoyen jérusémite, vous disposez d’un vote, mais quelques personnes disposent de 1000 voix. Savez-vous pourquoi? Ils sont plus intelligents, plus cultivés et plus avisés. De temps en temps, vous passez des tests qui permettent de mesurer votre croissance intellectuelle et spirituelle, et ils continuent à augmenter le nombre de vos voix de vote, et plus vous augmentez vos connaissances, plus vous avez de voix lorsque vous votez. Et, souvenez-vous, pendant tout ce temps, vous travaillez aussi bien que vous étudiez. Vous pensez, vous éprouvez, vous agissez.

En tant qu’étudiant, vous enseignez en même temps que vous apprenez. Vous enseignez dans les écoles des Mondes des Maisons, et vous les traversez en même temps en tant qu’étudiant. Et pendant ce temps, spécialement lorsque vous serez sur Uversa, vous pourrez faire de l’auto-stop. Vous aurez du temps libre. Vous allez à l’aéroport. Vous consultez les horaires de départ des séraphins. Je me demande s’il y a des retards dus à la météo et aux pannes de matériel, etc.? Un séraphin va partir pour le monde n° tant dans le système de Satania. Un monde intéressant. Un monde de non-respirateurs. Vous remplissez un formulaire au bureau des départs pour obtenir une autorisation de partir avec ce séraphin, et on vous l’accorde.

Vous êtes enséraphiné pour ce monde. Et vous pouvez y passer un certain temps en tant qu’étudiant visiteur. C’est une des façons de passer vos vacances, en visitant les mondes variés du système local de Satania. Vous êtes diplômé, vous êtes un citoyen et vous avez une grosse responsabilité. Vous disposez maintenant peut-être de 600 voix pour le vote. Vous êtes un vétéran de Jérusem. Vous êtes monté en grade; vous êtes un assistant professeur dans les écoles. Vous êtes là depuis un temps très long. Vous êtes très satisfait d’avoir accompli quelque chose. Et savez-vous ce qui arrive? Un matin, il arrive ceci : c’est que vous êtes une personne, et les personnes sont des individus capricieux – un matin donc, vous avez envie de bouger. Vous contemplez cet accomplissement sensationnel, votre statut de diplômé, et pourtant, tout cela se rapetisse. Vous êtes depuis trop longtemps entre deux rounds. Vous commencez à être prêt pour le niveau suivant de l’ascension vers le Paradis.

Vous en avez assez d’être un étudiant diplômé. Vous voulez à nouveau être un bizut, vous savez! Et c’est à ce moment-là que vous allez – est-ce que je vais trop vite?

Auditoire : Ça va très bien.

C’est alors que vous allez sur Edentia. Ils ne vous feront jamais partir si vous n’êtes pas prêts. Comme le disent les fascicules, la longue ascension est toujours ponctuée par ces périodes de haltes temporaires pendant lesquels les horizons de l’univers sont immobiles, et vous pouvez goûter aux délices du succès. Vous avez réussi. Vous n’êtes pas toujours en train de progresser. Vous vous arrêtez, vous regardez en arrière, et vous vous dites : « ça y est, j’ai réussi. J’ai réussi. J’ai pris un bon départ. Je suis sauvé. » Et, très vite, vous aurez envie de continuer, vous savez? (Bande incompréhensible) ce régime est typique de l’ascension de l’univers local.

C’est le point intermédiaire. A cet égard, cela ressemble au régime du secteur majeur dans le superunivers. Je pense que vous passez ici le plus de temps. Vous êtes un morontien typique. Pas encore physiquement, ni spirituellement à la fin – mais à la phase intermédiaire du développement morontiel. Et que se passe-t-il sur la constellation? Eh bien, sur les Mondes des Maisons, ils vous dépouillent de tout ce qui était animal. Lorsque vous en avez fini des Mondes des Maisons, vous êtes un véritable humain. Vous en avez complètement terminé avec la vie animale. Vous êtes un être humain cultivé. (Cassure de la bande) C’est une sorte de guerre civile dont nous faisons l’expérience sur ce monde. Et ce genre de guerre civile se termine une fois que nous sommes diplômés de Jérusem. Nous avons une motivation unifiée. Et maintenant, ils peuvent prendre un tel être unifié, et dans le régime de la constellation, avec ses 771 mondes – ça fait beaucoup de mondes – ils peuvent vraiment commencer à nous rendre plus sociables – mais pas plus spirituels.

Vous savez, je suis vraiment curieux au sujet de ces types, qui vont être spiritualisés d’un seul coup. Vont-ils être déçus? Voyez-vous, ils vont nous apprendre d’abord la vraie éthique. Et ils nous apprennent l’éthique en nous faisant vivre avec des êtres qui ne sont pas très humains. Pas méchants ni bagarreurs, seulement extrêmement étranges. Pourquoi sont-ils ainsi? Parce que le Fils Créateur et l’Esprit Créatif, avec leur ingénuité considérable, les ont créés comme ça. Ils sont une mutation. Et savez-vous une chose? Ceci m’intrigue. Ils sont à mi-chemin entre des êtres matériels et des êtres spirituels, mais ne sont pas des êtres morontiels. En d’autres termes, il existe plus d’une vie entre la matière et l’esprit. Le morontiel est une voie parmi au moins deux routes. Nous devons vivre dans le (bande incompréhensible) un long moment. Et je soupçonne que lorsque nous aurons appris à vivre avec eux, nous pourrons vivre avec n’importe qui. Nous sortons de cette expérience avec des personnalités vraiment flexibles et malléables.

Mais nous n’en sommes pas moins des individus. Ceci n’est pas une technique conformiste, c’est un cours appliqué sur la tolérance, la compréhension et les concessions. Je pense que toute l’ascension augmente l’individualité, mais ne la diminue pas. Une fois rendus sociables, nous pouvons alors être diplômés de la constellation. J’ai l’impression que le régime de la constellation est l’apogée du côté esthétique pendant l’ascension de l’univers local. Pour moi, il est très significatif qu’ils racontent l’histoire des artisans célestes juste après celle des constellations. Je pense que si vous avez envie de faire quelque chose, vous en aurez l’occasion au cours de votre ascension vers le Paradis. Bien sûr, si vous voulez devenir le chef des pompiers morontiels, je ne pense pas qu’ils vous le permettront, si d’autres considérations plus mûres suggèrent que vous ne désirez pas vraiment travailler en tant que chef des pompiers morontiels.

Mais, disons que vous avez des aptitudes extraordinaires pour devenir un physicien. Et disons que vous avez une envie rentrée d’être un musicien, je pense alors qu’ils vous laisseront faire jusqu’à ce que vous en ayez assez d’être un musicien de seconde zone. Vous déciderez alors de tenter le coup pour gagner le prix Melchizédek de physique, parce que, potentiellement, vous êtes un physicien de première classe. Mais, c’est votre choix. J’aime cette idée. Ils ne vous forcent pas.

Auditoire : Bill, est-ce que je peux poser une question? Voulez-vous dire que potentiellement vous pourriez être un physicien de première classe?

C’est ce que je veux dire. Je pense que les aptitudes varient.

Auditoire : Pensez-vous qu’elles continuent?

Bien sûr.

Les différences entre sexes ne sont pas effacées. Bien sûr, la procréation est limitée à cette vie, mais la masculinité et la féminité sont fondamentales. Ils nous disent que même dans le Corps de la Finalité, ceux qui avaient été une fois des hommes, penseront différemment de ceux qui avaient été des femmes. Ils continueront à se stimuler mutuellement. J’aime ça. Je détesterais être un neutre. Et vous les filles, comment ressentez-vous cela?

Auditoire : Non.

Je me souviendrai toujours que je fus un homme, pas une femme. Et je me souviendrai toujours, que vous les filles, avaient été des femmes et pas des hommes. Nos aptitudes varient. A ce propos, si vous vous souvenez, il y a une belle déclaration – c’est le fascicule sur les artisans célestes. Oui, chapitre 8, à la page 507 :

« Aspirations Humaines et Accomplissements Morontiels » .

Lisons quelques lignes :

« ...l'ambition de surpasser autrui, qui inflige un supplice de Tantale à beaucoup de mortels dans la chair, ne persistera pas dans la carrière morontielle et spirituelle de ces mêmes mortels... Quant aux choses que vous aviez si sérieusement désiré faire sur terre et que les circonstances vous ont si obstinément refusées, si vous désirez encore les faire après avoir acquis la vraie clairvoyance de la mota dans la carrière morontielle, toutes les occasions vous seront certainement offertes de satisfaire pleinement vos désirs si longtemps caressés. »

Et au paragraphe suivant, ils discutent comment nous réalisons l’égalité intellectuelle avant d’être diplômés de cet univers, comment nous réalisons l’égalité spirituelle lorsque nous entrons dans le Corps de la Finalité, et comment après avoir réalisé l’égalité spirituelle et intellectuelle, nous découvrons que nous sommes en face d’un nouveau différentiel, un différentiel absonite. Mais une égalité ne signifie pas une aptitude identique, seulement une égalité de puissance.

Certains d’entre nous resteront des artistes, des écrivains, des physiciens, quelques- uns ayant un mental juridique, d’autres plus aptes à enseigner, d’autres de meilleurs administrateurs. Lorsque nous sortirons diplômés d’Edentia en tant que morontiens unifiés et socialisés, nous suivrons le régime de Salvington. Et son but est de nous spiritualiser. C’est de cette manière que nous passerons du développement morontiel au développement spirituel. Il me semble que notre entraînement principal aura lieu sur les mondes Melchizédeks, Lanonandeks, Vorondadeks et Porteurs de Vie – les vastes laboratoires de recherche de l’univers local se trouvent sur les mondes des Porteurs de Vie.

Sur les mondes Melchizédeks nous aurons à passer en revue tout notre entraînement que nous avons subi jusqu’à cette date. Sur les mondes Lanonandeks, nous étudierons les problèmes de coordination de l’exécutif sur les dix mille systèmes de l’univers local. Sur les mondes Vorondadeks, nous étudierons les problèmes de coordination législative, la coordination des actes législatifs des cent constellations. Sur les mondes des Porteurs de Vie, je soupçonne que nous aurons des cours appliqués en biologie, en physique, etc. Et finalement nous arriverons sur Salvington. Ils ne nous disent pas grand-chose sur ce que nous ferons sur Salvington. Mais ils nous parlent de la fonction d’un groupe très intéressant de séraphins. Sur Salvington, nous bénéficierons du ministère d’un groupe de séraphins Suprêmes appelés les Orienteurs Universels.

« Ce sont les amis fidèles et les conseillers de toutes les créatures ascendantes diplômées qui font une ultime pause à Salvington, dans l'univers de leur origine, juste à la veille de l'aventure spirituelle qui se présente à eux dans l'immense superunivers d'Orvonton. » [428 § 4]

Voyez-vous les amis, nous sommes prêts à quitter la maison. C’est vraiment une étape importante. Jusqu’à présent nous avons fonctionné dans l’univers de Micaël. Nous nous préparons maintenant à le quitter pour un univers beaucoup plus vaste.

« À ces moments-là, bien des ascendeurs éprouvent un sentiment que les mortels peuvent seulement comprendre par comparaison avec l'émotion humaine de la nostalgie. Derrière eux s'étendent les royaumes d'accomplissement auxquels ils se sont accoutumés par de longs services et par l'aboutissement morontiel. Devant eux se dresse le mystérieux défi d'un univers plus grand et plus vaste. » [428 § 4].

« Les orienteurs universels ont pour tâche de faciliter aux pèlerins ascendants le passage entre les niveaux de service universel déjà atteints et ceux qui ne le sont pas encore. Ils aident les pèlerins à effectuer, dans la compréhension des significations et des valeurs, les ajustements kaléidoscopiques inhérents à la réalisation de la position d'un être spirituel à son premier stade. Cette position n'est pas la fin et l'apogée de l'ascension morontielle de l'univers local, mais plutôt le point inférieur de la longue échelle d'ascension spirituelle qui conduit au Père Universel du Paradis. » [428 § 5]

Et de nouveau, une fin devient un commencement. Nous partons alors de Salvington pour le secteur mineur d’Ensa, et là, en tant qu’esprits du premier stade, qui sont nos instructeurs? Des êtres spirituels élevés? Non, pas du tout. Ce sont les Directeurs de Pouvoir Associés, et notre sujet d’étude est la constitution physique de l’univers des univers. C’est là que nous allons avoir à travailler les mathématiques à fond. C’est là, je pense, que nous allons vraiment étudier les ultimatons, etc.

Auditoire : Les artistes et les autres?

Les artistes et les autres aussi bien sûr. C’est une obligation. C’est ici que nous suivons un cours appliqué, je crois, des opérations du Paradis, les fonctions des Organisateurs de Force, des machinations des Centres de Pouvoir, des Maîtres Contrôleurs Physique, des Directeurs de Pouvoir, etc. Et je ne pense pas que nous puissions aller au-delà avant d’être capables d’enseigner tout ce cours à nos juniors.

Souvenez-vous, pendant toute l’ascension, vous passez les examens les plus durs que vous puissiez passer. Vous n’êtes pas diplômés avant de prouver votre désir et votre aptitude à enseigner vous-même. Et, comme vous avez vous-même fait l’expérience d’enseigner ce livre, vous savez que c’est l’examen le plus dur que vous puissiez entreprendre, n’est-ce pas? Un jour, nous serons diplômés de la capitale du secteur mineur d’Ensa, et de là, nous irons au secteur majeur de Splandon. Nous commencerons alors notre croissance intellectuelle en suivant le régime du superunivers. Et là, nous nous éloignons des critères normaux. Jusqu’à présent nous avons été des étudiants ayant un statut de résident sur une seule unité. Une capitale d’un système, constellation, univers local et secteur mineur. Mais lorsque nous sortons diplômés du secteur majeur de Splandon, nous n’allons pas sur Uversa. Nous allons sur le prochain secteur majeur. Et nous passerons successivement par les dix secteurs majeurs du superunivers d’Orvonton.

Nous ne quitterons pas ce niveau tant que les trente Perfections des Jours n’auront pas confirmé notre progrès. Si vous voulez avoir un aperçu de l’ascension du superunivers, vous devriez lire l’histoire des esprits tutélaires des superunivers, particulièrement celle des séconaphins secondaires et tertiaires. Les séconaphins primaires travaillent pour les Anciens des Jours, et nous n’avons pratiquement pas affaire à eux. Mais les séconaphins secondaires travaillent pour leurs associés, les Conseillers Divins, les Perfecteurs de Sagesse et les Censeurs Universels. Nous avons à travailler avec eux. Ce sont eux, vous savez, qui expriment la sagesse, la philosophie, la coopération, le conseil et la joie toute simple de vivre, la satisfaction du service, et il y a les Discerneurs d’esprit qui sont des personnes. Puis, les séconaphins tertiaires travaillent avec les coordonnées ascendants des Conseillers Divins, les Puissants Messagers, les Élevés en Autorité et les Sans Nom et Sans Nombre. C’est avec ces gens-là que nous prenons contact.

Les « Significations d’Origine » ne sont pas seulement concernés par le jugement, ils le sont aussi par les éthiques et les relations. Ces « Mémoires de la Miséricorde » ne sont pas seulement concernés à apporter une preuve dans le système judiciaire, mais aussi dans l’enseignement de la miséricorde. Les « Importances du Temps » ne donnent pas seulement des conseils aux autorités adjudicatives – Ruth Burton a-t-elle eu ou non le temps de prendre la décision? – Ils enseignent aussi aux ascendeurs l’utilisation active et passive du temps, du travail et du repos. Les « Solennités de la Confiance » non seulement mesurent notre aptitude à enseigner, mais nous enseignent à être dignes de confiance. Les « Sainteté de Service » nous enseignent l’importance du service. Lorsque nous avons complété notre éducation intellectuelle dans le régime superuniversel, lorsque tous les trente Perfections des Jours ont signé notre rapport final, nous sommes alors diplômés d’Uversa. Et pour la première fois, nous rencontrons des Havoniens.

Il existe ici un chevauchement. Les Servitals Havoniens travaillent aussi sur Uversa et ses satellites. Nous tentons ici d’écrire notre thèse de doctorat en philosophie dans l’université du temps et de l’espace. Et, j’ai dans l’idée qu’avant d’être diplômés, nous aurons à accomplir des travaux originaux en plus de ceux qui nous seront prescrits. Je peux imaginer un bon sujet pour une thèse originale en philosophie – cela serait trop long à accomplir par une seule personne – mais un groupe d’étudiants pourrait décider d’écrire une thèse évaluant les effusions des Fils Micaëls dans le superunivers d’Orvonton. Qu’avez-vous appris à partir d’une analyse de ces carrières d’effusion? Cela serait une autre thèse intéressante, n’est-ce pas? Ou bien en voici une autre : Pourquoi donc les Micaëls ne s’effusent-ils pas tous de la même façon?

Savez-vous qu’il n’y a qu’une effusion imposée pour chaque Fils Micaël? C’est la septième. C’est obligatoire. Le souverain de notre univers s’est effusé dans la similitude d’un Melchizédek, mais pas dans celle d’un Vorondadek. En tant que Lanonandek, mais pas comme une Brillante Etoile du Soir ou comme un Archange. Comme un Adam, mais pas comme un (bande incompréhensible). En tant que séraphin, mais pas comme un chérubin ou un médian. Ne pensez-vous pas que dans d’autres univers locaux ils choisissent d’autres niveaux que notre Micaël n’a pas choisi? Il ne peut pas tous les choisir. Il a choisi d’utiliser trois de ces effusions dans la similitude d’un mortel ascendant, sous la forme physique, morontielle et spirituelle. Cela ne laissait que quatre autres formes de vie universelle. Ne pensez-vous pas que d’autres Micaëls dans d’autres univers locaux ont des idées différentes? Ne serait-ce pas une étude intéressante?

Pourquoi les effusions dans cet univers local furent elles différentes comparées à un autre? Eh bien, vient un jour où nous sommes diplômés de l’université du temps et de l’espace. Je ne pense pas qu’ils nous laissent partir tout de suite. J’imagine qu’ils nous laissent le temps de nous promener. Avec un statut de diplômé, vous savez. Peut-être, à ce moment-là, notre univers local sera-t-il ancré dans la lumière et la vie. Cela pourra-t-il prendre tout ce temps pour y arriver; je ne le pense pas? Si nous venions d’un univers local ancré dans la lumière et la vie, faisant partie du gouvernement superuniversel – Nébadon est comme Hawaii, (NDT : Cette conférence a eu lieu en 1963, et Hawaii n’avait pas encore le statut d’état) juste un territoire dans Orvonton. Nous avons d’abord à être admis dans l’Union. Nous serons admis lorsque nous serons ancrés dans la lumière et la vie. Un tel citoyen pourrait cependant accomplir une période de service dans la législature d’Uversa, dans l’une des chambres qui décrètent les lois gouvernant le superunivers d’Orvonton.

Mais, finalement, arrive le jour de notre départ. Et nous partons avec un séconaphin transporteur, car pour ce long voyage vers Havona, et bien, un séraphin n’a pas un réservoir de carburant assez grand. Il tomberait en panne sèche; il n’a pas non plus un moteur assez puissant. Il faut un séconaphin pour voyager d’Uversa à Havona. Un DC 3 n’y arrivera pas. Il faut un DC 7, (NDT : à l’époque, le DC 7 ainsi que le Constellation, étaient les avions les plus grands et ayant la plus grande autonomie). Nous atterrissons sur le monde pilote du circuit extérieur de Havona, et maintenant, le temps n’a plus autant d’importance. A partir d’ici, il n’y a plus de cours. Jusqu’à présent, nous avons avancé quelques fois en tant qu’individus, quelques fois en tant que classe. Mais, à partir de maintenant, nous n’avançons qu’en tant qu’individus, et nous sommes accompagnés par trois personnes; un Guide de Gradué qui nous accueille et reste avec nous pendant toute l’ascension de Havona, le Servital associé, attaché à ce Guide, et par le supernaphin secondaire qui nous est assigné sur un circuit donné de Havona. Nous aurons ainsi sept supernaphins secondaires pour la traversée de Havona.

Vous vous souvenez, ils nous ont fait lire les petits caractères du diplôme que nous avons obtenu sur Uversa, où il est certifié que cet individu est diplômé avec mention ou peut-être même avec mention très bien, le cachet d’Orvonton certifiant que ce pèlerin ascendant a appris à se réjouir des déceptions, à être enchanté par l’incertitude, à être vivifié en la présence – en d’autres termes, nous avons véritablement développé la force dorée de ce pèlerin. C’est un citoyen endurci. Nous l’avons testé. Puis ils nous disent que c’est sur ce circuit de Havona – nous sommes vraiment des durs à cuire – mais, c’est sur le circuit extérieur de Havona que pour la première fois nous découvrons ce qu’un effort veut dire. Nous sommes des bizuts dans l’université de l’éternité. C’est bougrement plus difficile que l’université du temps et de l’espace!

C’est une école vraiment dure. Vraiment dure. Sur la ceinture extérieure des mondes de Havona nous suivons un cours primaire appliqué sur tout ce qui nous attend. Vous vous souvenez des nombreuses fois où ils subdivisent les sujets d’étude, j’imagine que si nous avions des livres ordinaires pour chaque sujet, cette maison ne serait pas assez grande pour les contenir. C’est le cours élémentaire sur Havona. Et lorsque nous en avons terminé avec le circuit extérieur de Havona, nous sommes présentés au Maître Esprit de notre superunivers d’origine. Dans notre cas, c’est le Maître Esprit n° 7. C’est l’être supérieur que nous rencontrons lors de notre ascension. Puis, nous passons au sixième circuit.

C’est sur ce circuit que nous faisons l’approche la plus claire de l’Être Suprême pendant toute notre ascension du Paradis. Ils sont très précis. Ils nous disent que nous ne trouverons jamais l’Être Suprême. Mais, que lors du passage par ce circuit, il arrive des choses aux ascendeurs, qui ne peuvent être expliquées que si l’Être Suprême, le Dieu de l’évolution, fait tout ce qui est possible pour ses enfants évolutionnaires, pour les préparer à la rencontre de la Déité pré-évolutionnaire du Paradis.

Les supernaphins secondaires qui travaillent sur le sixième circuit de Havona sont les Guides de Suprématie. Ils ne nous guident pas vers l’Être Suprême, mais vers le Maître Esprit qui parle pour l’Être Suprême – le même Maître Esprit que nous avons déjà rencontré, le numéro sept. Nous avançons alors vers le cinquième circuit, et c’est à partir de là, que pour la première fois nous tentons de découvrir la Déité au Paradis. Cette fois- ci, la Troisième Personne de la Déité, l’Esprit Infini. Et si nous réussissons – peu échouent – nous continuerons vers le quatrième circuit, le circuit des Fils. Et c’est à partir de ce circuit que les Fils Créateurs déploient des activités intenses. Ils sont entraînés ici bien avant de partir dans le temps et l’espace. Et c’est sur ce circuit que nous tentons de trouver le Fils Éternel. Et, de nouveau, peu échouent, bien que cela puisse arriver à quelques-uns. Puis, nous nous dirigeons vers le troisième circuit. Là, c’est la grande aventure. Vous savez, c’est bizarre. Je n’aurais jamais écrit ce fascicule de cette façon.

J’aurais décrit cela sur le premier circuit, le plus intérieur. Mais la grande aventure ne se passe pas sur le dernier circuit de Havona. Il y en a encore deux. Et, ils disent qu’ici ils mettent tout en œuvre. Toute personne capable d’enseigner est mobilisée pour des objectifs d’aide ou d’enseignement, parce que c’est à partir d’ici que nous tentons de reconnaître le Père Universel. Et si nous réussissons, le reste n’est que formalité. Et si nous échouons, ce n’est pas un vrai échec, c’est un délai. Nous retournons toujours sur le superunivers qui possède la valeur éducative qui assurera notre succès à la seconde tentative. Aucun candidat ascendeur n’échoue une seconde fois. Le régime de l’éducation peut rester en panne la première fois, mais lorsque la lecture corrective est appliquée, Johnny apprend toujours à lire. Ils nous disent que les circuits 2 et 1 sont moins passionnants.

La grande aventure est terminée. Et ils constatent que souvent les gens veulent raconter leurs souvenirs, et souhaiteraient pouvoir tout recommencer, vous savez, traverser de nouveau « l’enfer, » se plaindre, grogner, etc. C’est une période remarquable. La stimulation extraordinaire de l’aventure est terminée. Et le désir ardent de l’éternité pour aller toujours de l‘avant est encore à découvrir. Nous reprenons notre souffle. Puis, nous faisons l’expérience du sommeil terminal après lequel nous nous réveillons au Paradis. Les fascicules indiquent que la raison pour laquelle nous n’avons pas expérimenté ce sommeil avant, c’est parce que tous nos autres voyages au Paradis n’étaient que des visites avec un visa d’étudiant. Maintenant, nous y allons avec statut résidentiel, et le transit est différent.

Cette fois-ci nous nous réveillons sur les rives du Paradis avec statut de citoyen. Et, vous vous souvenez, nous y entrons en suivant le régime des supernaphins primaires. Ils nous disent que cela produit une sorte de choc pour s’accoutumer à la société paradisiaque. Bien sûr, nous avons rencontré sur Havona des citoyens du Paradis en tant que pèlerins descendants. Mais, ça alors, vous vous rendez compte, nous devons maintenant faire la connaissance des transcendantaux au Paradis! Vous savez, il existe au Paradis, un mélange sur les trois niveaux de la caserne des pompiers. Nous avons besoin de guides. Nous ne sommes pas des familiers de l’étiquette. Il nous faut des Directeurs de Conduite, des Interprètes d’Éthique. Il n’y a rien d’incorrect quant à nos motifs, mais notre technique a besoin d’être affinée. Et finalement, nous passons entre les mains des Maîtres de Philosophie, qui discutent à propos d’inconnus, qu’ils n’expliquent pas entièrement, mais nous éprouvons une certaine satisfaction à leur sujet.

Puis, nous tentons l’adoration. Je ne pense pas que nous ayons une compréhension de ce que signifie l’adoration au Paradis pour un être ascendeur d’origine animale, qui finalement est arrivé à ce niveau. Le genre d’adoration dont nous parlons ici-bas est trop souvent associé à un banc d’église bien dur et à un individu au ton compassé, vous savez? J’ai toujours une légère nausée lorsque j’entends cette sorte de ton. Il n’y a rien de répréhensible à ce sujet, mais ce n’est pas ma tasse de thé. Là, au Paradis, ils disent que l’adoration dépasse le plaisir le plus intense que nous ayons connu. A tel point, que cette adoration en devient incontrôlable. Et il faut organiser des séances spéciales de façon à éviter de passer toute l’éternité en adoration.

Puis, vient le temps où nous nous tenons dans le cercle de réception du Corps de la Finalité. Et pour la première fois, nous avons affaire avec un des Architectes du Maître Univers, l’Architecte senior qui fait prêter à ces ascendeurs mortels le serment d’Éternité de la Trinité. Pensez-y. Le serment d’Éternité de la Trinité. C’est pour toujours. Et maintenant, nous y sommes arrivés. Maintenant, allons-nous nous reposer sur nos lauriers?

Non. Les fascicules nous disent : maintenant le finalitaire se trouve face à face avec le challenge de Dieu l’Ultime.

Foundation Info

ImprimerImprimer

Urantia Foundation, 533 W. Diversey Parkway, Chicago, IL 60614, USA
Téléphone: (numéro vert depuis les Etats-Unis et le Canada) 1-888-URANTIA
Téléphone: (hors des Etats-Unis et du Canada) +1-773-525-3319
© Urantia Foundation. Tous droits réservés